KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Au sein de la gamme KTM, la famille Adventure a trouvé sa place depuis 2003 avec l’apparition de la 950. A l’époque, c’était un vrai Maxi-trail. Avec les années et la tendance à l’embourgeoisement des trails, la KTM a évolué vers des déclinaisons spécifiques. La 1290 existe en 3 versions : la R, roue de 21 pouces et Ready to travel partout dans la brousse ; la T, version grand raid avec roues à rayons et tout le toutim et dans notre cas, la S version la plus polyvalente des 3 sœurs. Que peut-on attendre d’un Maxi Trail de 160Cv aujourd’hui ? Que nous offre cette KTM 1290 Super Adventure S ? Pour le savoir, une seule solution, lisez l’essai de notre semaine en sa compagnie !

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

V2, 1300cm3, 160CV et 140Nm de couple, ça cause à n’importe quel amateur de moto de sport. Sauf qu’ici, ces chiffres sont l’apanage d’un Trail, une machine à voyager, à rouler tous les jours et partout. Pan dans les dents, quelle claque !

En voyant les chiffres et l’équipement de bord offerts par cette 1290S, on plaint les pilotes de sportives qui feront les malins dans les lacets d’un col….Dur pour eux de rester devant car non seulement, la 1290S offre des Cv mais elle permet de rouler vite, très vite mais aussi en sécurité et relax ! Le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière ? Pas loin de tout ça.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Bon, on attaque le chapitre du moteur. Un gros bicylindre de 1301cm³ qui donne 160Cv à 8750 T/min et un couple de 140 Nm à 6750 T/Min, ça promet des sensations fortes sur papier. Dans la réalité des faits, grâce aux différents mode de conduite ( Sport, Street, Rain et enduro), la maîtrise est totale. Jamais, la sensation de trop de puissance ne nous est apparue, tout reste sous contrôle.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

 

Le mode Street est le plus utilisé car il libère le moteur, les montées en régimes sont franches sans être violentes. En mode Sport, seuls les hauts régimes se révèlent plus agressifs et il ne sera utilisé que pour une étape de rallye. Le mode Rain adoucit le tout et permet de rouler serein sous la pluie. Lors d’orages rencontrés pendant notre essai, ce mode Rain nous a permis d’être confiant au guidon de ce missile sol- sol et de regagner nos pénates sur deux roues, assisté aussi par les aides de conduites qui seront détaillées au chapitre suivant.
Les 2 gros pistons de 108mm de diamètre entraînent l’ensemble avec force et montent dans les tours comme des furies mais sans jamais vous donner cette sensation de puissance exagérée. Dommage pour ma part de ne presque pas ressentir cette puissance ! on pourrait se croire être au guidon de la petite sœur 1090 et ses 125Cv, pas bon pour l’égo…

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Parlons en des aides électroniques disponibles sur cette 1290 S : Abs avec fonction virage, traction control, démarrages en côte, modes moteur, mode suspensions. La KTM nous fait la totale, la vache ! Plus complet que ça, pas possible de trouver. En dehors du côté gadget, regardons les choses en face, ces aides ne sont pas indispensables mais sont devenues nos compagnes sur les motos du 21ème siècle. Il ne sera pas ici disserté sur le bien-fondé ou pas de ces aides. Elles sont ici présentes et c’est tout.

Que valent-elles ?

Un gros freinage imprévu dans une courbe ? Vous continuez sans voir la moto se relever.
Des bosses dans le revêtement  routier ? Une pichenette du pouce gauche et vous êtes sur un tapis volant, roulant pardon.
Il pleut à torrents ( vécu)? Le mode Rain adoucit les gaz et vous permet de rouler même quand l’adhérence est précaire sans allumer une boîte de cierges.
Vous quittez l’asphalte pour un petit chemin ? Le mode enduro gèrera pour vous la gestion moteur, les suspensions et même le freinage.

En fait, ces aides vous libèrent l’esprit et vous permettent de vous concentrer sur la conduite pure et augmentent le confort du voyage. Après, chacun balaie devant sa porte et voit ce qu’il veut. Franchement, trop d’aides ne m’inspirent pas mais je dois honnêtement reconnaître qu’elles sont d’utilité sur un trail de 160 Cv sensé rouler par tous les temps. Le top du top, c’est la possibilité de paramétrer le tout dans les moindres détails en plus des modes existants.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Le look est un autre point de discussion en ce qui concerne les KTM. Kiska, le designer maison, a imposé depuis le départ une griffe bien personnelle dans chaque modèle autrichien. Une KTM se reconnait de loin et pas seulement de part sa couleur orange. On aime ou pas mais une KTM est un cas à part dans l’histoire du design moto et ici, une fois de plus, c’est marqué !

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Le phare avant apporte la touche d’originalité à la 1290S. Il ressemble à des dents de Tigre, des crochets de serpent selon certains. Ce qui est certain, c’est qu’il ne laisse pas indifférent et là, Kiska a encore tout gagné. Pour le reste, rien de nouveau, le cadre est bien connu, les plastiques de bonne qualité et les codes du Maxi trail sont respectés.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

La partie cycle permettra au moteur de se révéler. La fourche inversée de chez WP de 48 mm de diamètre offre un débattement de 200mm et l’amortisseur arrière WP aussi 200mm.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Ces suspensions sont de type semi-actives, gérées depuis le guidon sur différents modes.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

La sensibilité est réellement perceptible lors de changements de modes. Le mode Sport apporte une rigueur imperturbable à la 1290S tandis que le mode Confort vous placera sur un nuage. Le mode enduro est couplé au mode moteur et aux freins, ils offrent ensemble une moto active en Off-road. Les jantes en alu coulé de 19 et 17 pouces sont chaussées d’excellents Pirelli Scorpion Trail 2, de la colle ! Petit détail de finition : les valves coudées qui facilitent grandement la vie du motard.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

La selle culmine à 860mm du sol, pas trop haut mais quand même assez impressionnant pour les moins d’1,75m. Cette selle est chauffante ( en option) et surtout bien dessinée. Le réservoir de 23 Litres apportera presque 400km d’autonomie. En fait, cette distance dépendra fortement de votre façon de tordre l’excellent accélérateur électronique. La garde au sol de 220mm vous garantit une sérénité absolue à la montée ou descente de trottoirs ou autres obstacles du genre.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

La bulle réglable manuellement par 2 molettes en alu offre une très bonne protection contre les éléments et son réglage bien que dur, reste très correct. Le grand guidon en alu noir participe au guidage actif de ce vaisseau de la route.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Voyageuse oui mais quid des accessoires ? Je ne peux que vous inviter à configurer votre exemplaire sur le site super détaillé de KTM, la longue liste des options possibles permettra à chacun d’entre vous de se concocter une moto personnelle et adaptée à ses besoins. La qualités des matériaux utilisés garantit une pérennité dans le temps, nécessaire vu le prix.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Valises, top case, poignées chauffantes, ligne d’échappement, Gps, support gsm, sacoches de réservoir, tout est possible ! Et si jamais vous osez vous aventurer dans l’énorme catalogue PowerParts ou PowerWear, vous êtes perdus…. Un motard prévenu en vaut deux. Votre banquier ne va pas aimer la blague et vous risquez le coup de téléphone qui tue de sa part…

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Petit aparté au niveau du tableau de bord, l’ordinateur de bord plus précisément. Un écran TFT, inclinable sur plusieurs positions pour une lecture optimale des données, paramétrable dans tous les sens et couleurs. Il offre une excellente lisibilité et change de ton en fonction de la luminosité ambiante. Les informations présentées sont modifiables et vous aurez le loisir en prenant du temps de vous faire un écran perso. Vous allez, après avoir choisi l’option, connecter votre gsm, le ranger dans l’emplacement prévu à droite de l’écran. Via la manette de commande gauche, vous accéderez à votre musique, aux communications téléphoniques sans lâcher le guidon des mains. Inutile mais indispensable donc !

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Reconnaissons la parfaite dimension des touches de commande, la facilité d’utilisation des menus et l’illumination des touches permet à ceux qui roulent tôt ou tard de nuit, de ne pas chercher le bon bouton. Merci pour cette avancée, l’ergonomie est un soucis permanent chez KTM, cela se sent et se retrouve ici.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Ouf, la théorie est finie, partons rouler. Franchement, une très bonne moto. Un excellent trail voyageur et une bonne compagne de vos déplacements quotidiens. Jamais les 238Kg tous pleins faits ne nous ont dérangés à son guidon. La semaine a filé comme jamais, les kilomètres aussi. Cette KTM 1290 Super Adventure S est une terrible machine, spéciale de look, efficace sur la route. Il me fut impossible de trouver une faille, atteignant mes capacités de pilotage bien avant celles de la moto. Restons humbles, la 1290S est une arme, peu d’entre nous arriveront à en tirer la quintessence ultime mais tous se feront plaisir à son guidon. Partir pour un Run de 500Km, pourrir des sportives en montagnes, grimper du trottoir en ville, elle fait tout très bien.

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.

Elle aurait été ma compagne de jeu favorite pour les 1000 bochten, les routes de la Moselle allemande auraient révélé ses atouts. D’autres marques sont présentes dans ce segment de marché, certes. Mais il faut reconnaître que la KTM est restée une KTM, n’a pas renié son ADN READY TO RACE. Ne la cherchez pas, vous allez vous retrouver avec une super Duke déguisée en voyageuse. Peut être une bonne solution pour que madame signe le chèque de 16.850 € finalement, car c’est le seul défaut qu’il lui fut trouvé après notre essai. Rajoutez les indispensables options et autres accessoires dont nous raffolons et un gros chèque de +/-23.000€ quittera le chéquier familial…

Après tout, quand on aime, on ne compte pas….

Lolobadboy

WWW.KTM.COM/BE

KTM1290 Super Adventure S, trail sous amphétamines.
Lolobadboy
motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

15,460FansLike
195FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Nouveau site web et journées d’essai chez CFMoto

À partir du mois de mars, CFMoto organise un roadshow où vous pouvez vous rendre chez votreconcessionnaire local pour un essai (gratuit)...

Permis A2 et sportive, incompatibles ? Non pas avec la Honda CBR 500R

Tu as envie de rouler à moto et ton kiff, c'est la sportive ! On te comprend, même si à l'heure actuelle,...

Nouveautés chez Gaerne, les Razor et Rocket

Deux nouveautés chez Gaerne : G.Razor chaussure sportive, légère avec les protections nécessaires pour la moto, à la...
Publicité