Knox Ryder: un compagnon idéal

D’abord connu pour ses protections et ses gants réputés, l’équipementier anglais revendique 40 ans d’innovations et propose désormais toute une gamme de produits dont nous avons extrait ce très beau sac à dos. Et au cas où vous l’ignoreriez, les Anglais sont des motards exigeants!

Knox s’est fait une spécialité de débarrasser ses équipements de leurs attributs typiquement motards pour en faire des éléments casual à l’élégance toute british et aisément portables « dans le civil ». Dans notre cas, il s’agit d’un sac à dos supérieurement fini et rudement bien pensé, mais plutôt onéreux puisque souvent proposé entre 100 et 120€.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Le plein d’idées

Chez Knox, l’imagination et l’originalité sont des valeurs de référence et ce sac à dos l’illustre parfaitement comme ses attributs le prouvent. Citons-en l’essentiel:

– Les 3 compartiments principaux sont fermés par des zips sécurisés;

– Tous les zips Aquaguard sont étanches;

Knox Ryder: un compagnon idéal
Le Ryder ne craint pas la pluie!

– Protection dorsale Micro-Lock intégrée;

– Poignée de transport agréable au toucher;

Knox Ryder: un compagnon idéal

– 2 poches extérieures;

– Réglages aux épaules, à la taille et à la poitrine pour une adaptation totale à la morphologie;

– Poche frontale munie d’un sac de transport pour casque restant solidaire du Ryder;

Knox Ryder: un compagnon idéal

– Compartiment spécifique pour le transport d’un PC portable;

Knox Ryder: un compagnon idéal
Jusqu’à 15,6 pouces, mais pas au-delà

– Une housse de pluie est prévue dans une poche à la base du sac;

– Sangles supplémentaires pour transformer le Ryder en sac de selle.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Comme on le voit, les Anglais n’ont pas lésiné sur les aspects pratiques et, au déballage, la qualité perçue du Ryder ne fait aucun doute. Confrontons-le donc à l’usage routier.

Au banc d’essai

Avec une capacité de 20 litres, nous craignions un peu que le Ryder s’avère étriqué pour notre usage, mais finalement, il n’en est rien et, par rapport à des sacs plus grands, la compacité du Ryder le rend plus confortable à porter une fois qu’il est chargé. Evidemment, le compartiment PC ne va pas au-delà d’un écran de 15 pouces et notre 17 pouces n’y a pas trouvé sa place, mais la fiche technique du sac est claire à ce propos, et les 17 pouces n’ont plus la cote. Pour vous donner une idée de la capacité, aller au travail nous impose de transporter des documents A4, un agenda, des outils d’écriture, les inévitables portefeuille et grand smartphone auxquels nous pouvions ajouter un jean de grande taille, une chemise ou un polo/pull et des chaussures de pointure 45. Adjoignons-y une canette et quelques menus objets et, en termes de capacité, le Ryder se tire très honorablement de l’épreuve du quotidien.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Heureusement, Bruxelles n’est pas Paris, où ce genre de fait divers est récurrent, mais quand on se balade en ville, que ce soit au guidon ou à pieds d’ailleurs, les zips sécurisés sont un plus incontestable: impossible pour un pickpocket d’ouvrir le Ryder à votre insu puisque le curseur du zip est maintenu à l’intérieur du sac par un fort élastique. Evidemment, le système n’est efficace que si l’on s’astreint à bloquer chaque curseur avant le départ, et les paresseux estimeront sans doute que c’est fastidieux…

Knox Ryder: un compagnon idéal

Rien à faire à l’inverse pour profiter de l’étanchéité des tirettes (il suffit de les fermer; vous ne partiriez tout de même pas avec votre sac ouvert, non?) Et elle est effective: le système Aquaguard laisse bien l’eau à l’extérieur. C’est simple, malgré de fortes pluies, nous n’avons pas recouru à la housse étanche supplémentaire et l’eau ne s’est jamais insinuée à l’intérieur de notre sac. Là encore, c’est une vraie plus-value.

De son côté, la protection dorsale brevetée Micro-Lock est ultralégère et conçue pour ne pas s’altérer à la chaleur ni durcir au froid; elle se fait donc totalement oublier mais sa présence rassure. Notons que sa discrétion fait qu’il est parfaitement possible et confortable de porter le Ryder sur une veste équipée elle-même d’une protection dorsale.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Jouissant d’un triple réglage, le pilote n’aura aucun mal à adapter les sangles du Ryder à sa taille. Serré au plus près du corps, le Ryder est de ces sacs qui parviennent à se faire oublier, même quand ils sont bien chargés. Reste la possibilité de le porter « large » pour le laisser poser sur la selle passager…

Véritable couteau suisse made in UK, le Ryder cache aussi un sac de transport pour votre casque. Il est évidemment le bienvenu lorsqu’on quitte sa moto. Bien entendu, cela ajoute du poids et déplace le centre de gravité du sac, mais comme le casque reste bien « collé » au Ryder, ce n’est pas dérangeant et les bénéfices sont clairement supérieurs aux inconvénients. Au cas où il pleuvrait pour votre balade pédestre, notez que la housse de casque est étanche elle aussi.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Enfin, la possibilité de transformer le Ryder en sac de selle grâce aux sangles supplémentaires qui sont fournies (et qui ont leur place dans le sac, soulignons-le) offre une versatilité supplémentaire au Ryder. Nous n’avons utilisé ce dispositif qu’une fois, un jour où un passage au supermarché avait considérablement alourdi le sac à dos, et cela s’est effectivement avéré pratique, même s’il convient de prendre garde à fixer le Ryder de manière optimale avant de reprendre la route.

Knox Ryder: un compagnon idéal

Concluons

Certes, l’originalité de Knox vaut son pesant d’euros, mais la facilité, le confort et la versatilité du concept ont largement de quoi séduire. L’élégance en décalage par rapport aux productions classiques et l’imperméabilité sont des qualités marquantes du Ryder, et le porter n’est jamais inconfortable, même chargé. Alors que la capacité de 20 litres nous semblait restreinte au départ, elle s’avère assez judicieuse dans la plupart des cas. Assurément un bon investissement car en outre, tous les produits Knox dont nous disposons déjà vieillissent très bien, qu’on se le dise!

Knox Ryder: un compagnon idéal
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité