Essai Yamaha FZ8

Premier Coup d’Å“il
Essai Yamaha FZ8Essai Yamaha FZ8Essai Yamaha FZ8Essai Yamaha FZ8

Premier coup d’oeil. Esthétiquement, Yamaha a voulu garder une ressemblance avec le précédent modèle, ils ont opté pour un look compact et musclé tout en restant épuré et minimaliste. On apprécie particulièrement la fourche avant dorée qui lui donne un look classieux qui évoque Ohlins, dans le chiffre d’affaires duquel Yamaha est présent d’ailleurs. On regrette le fait que la version race bleue ne possède pas cette fourche dorée, mais elle compense avec des jantes bleues et une magnifique culasse de la même couleur. Elle est aussi disponible en gris mat, « competition white » et en « midnight black ». Cette nouvelle fz possède une selle spéciale qui accroche mieux pour le pilote et son passager. Notre confrère « lolobadboy », heureux propriétaire de l’ancien modèle a été séduit par cette nouvelle selle à tel point qu’il va envisager de la monter sur sa moto. Cette sellerie est d’ailleurs l’un des rares reproches qu’il formule envers sa monture. D’un point de vue esthétique, on ne peut rien reprocher à cette Yam. Sa finition est bonne et son look réussi. Son seul problème, c’est la concurrence: les autres roadsters de la catégorie sont un peu plus agressifs et plus sportifs, bref plus sexy. Entre autres les GSR, Street Tripple et Z800. Mais quand on l’admire dans son garage, il faut avouer qu’on a de la peine à critiquer son esthétique. A moins que votre conjoint ne possède une Ducati Streetfighter 848 garée juste à côté… Premier coup de gaz Dés qu’on monte sur ce roadster, on remarque la sensation de légèreté qu’il procure, cela est d&ucirc. au fait que la béquille latérale laisse la moto relativement droite, ce qui facilite l’escalade, la légèreté on la ressent aussi en roulant, car la FZ ne pèse que 216kg tous pleins faits pour le modèle essayé qui possède l’abs. Comptez 4kg en moins pour le modèle sans abs. On remarque aussi que, par rapport au modèle précédent, la yam a perdu environ 4 kg. Cette machine procure une position de conduite très confortable malgré son look de roadster épuré et sportif. La finesse du réservoir et la position des repose-pieds et du guidon lui donnent une assise agréable. Le confort de cette posture n’empêche pas une position légèrement agressive, style supermotard, ce qui donne au pilote l’envie d’en découdre à chaque sortie. On pourra aussi, si on est plus calme, parcourir des kilomètres en « tout confort ». Elle supporte bien les autoroutes, malgré son manque de protection. disons qu’on peut cruiser à son aise jusqu’à 130km/h. A bord, on est accueilli par un agréable tableau de bord sur lequel on trouve un compteur digital à droite et, à gauche un écran indiquant la vitesse, deux trips, un indicateur de t&deg. du moteur et de la t&deg. extérieure, une jauge à essence et l’heure. Selon Alessandro Polati le Product planner, le cahier des charges de développement de ce nouveau modèle comprenait un moteur avec plus de couple et plus réactif. Dès les premiers mètres, on apprécie le couple de cette machine et cela rend la conduite intuitive et facile au quotidien. Dès les bas régimes, le moulin procure une puissance suffisante pour se faire plaisir dans toutes les circonstances. Ce moteur est bien conçu car il permet d’exploiter tous les régimes en souplesse. Meme à bas régimes, la FZ ne donne pas d’à-coups et relance avec plaisir. On remarque un flat spot aux alentours des 5000tr/min mais il n’empêche pas le pilote de profiter de la bête. En fait, le moulin de la FZ est très bien conçu de deux points de vue. Premièrement, il est « économique » car Yamaha utilise le bas moteur de la R1 de 2008 et de deux, il délivre une puissance saine qui n’est pas trop intimidante sans pour autant être insuffisante. D’un point de vue pratique, avec un moteur de 106cv et 82nm de couple, on ne peut pas exiger mieux de la part de Yamaha. Dun point de vue émotionnel en outre, ce moteur a une fameuse carte à jouer: la sonorité. Il possède des cornets d’admission d’air de longueurs différentes selon les cylindres. Les deux cylindres extérieurs possèdent des cornets plus courts que les deux cylindres intérieurs. c’est l’un des facteurs qui lui donnent ce caractère moteur bien rempli à tous les régimes. Et ça lui donne aussi un bruit d’enfer. Quand on ouvre les gaz à environ 2500tr/min, le bruit de l’admission d’air est jouissif. La prise d’air sur le réservoir d’essence y est pour quelque chose. Notre lolobadboy ne l’a pas expérimenté de la même façon, car selon lui, le fait qu’elle n’ait pas de bulle trompe mes impressions. Sur sa propre moto le bruit est plus agréable car la bulle augmente la résonance.

Essai Yamaha FZ8Essai Yamaha FZ8Essai Yamaha FZ8

 

On roule
On rouleDurant notre essai, les suspensions de la Yam nous ont directement mis à l’aise. D’ailleurs, c’est ce que notre confrère ditchchrist avait constaté dans nos colonnes lors de son essai, il y a deux ans. Voici ce qu’il en avait dit à l’époque: »La première chose qui impressionne est cette sensation de se trouver perché sur un tapis volant. Yamaha est parvenu à trouver le juste équilibre entre assise et suspensions. Nous ne roulons pas, nous flottons. Les suspensions effectuent un travail rarement rencontré sur une moto. Cette constatation renforce la sensation de confort et par conséquent le sentiment de sécurité et de facilité à piloter que cette machine fournit. La FZ 8 se montre facile à inscrire dans les virages et les suspensions collent littéralement à la route » Comme quoi on a toujours besoin d’objectif-moto!

Essai Yamaha FZ8

Nous avons eu cette même sensation d’être sur un tapis volant. Comme dit plus haut, la position de conduite est confortable et ne demande pas de temps d’adaptation. Dès qu’on monte sur la machine, on se sent à l’aise. Les suspensions gomment bien les inégalités de la route, mais cette sensation peut varier d’un pilote à l’autre. Car lolobadboy toujours lui, n’a pas apprécié les suspensions avant autant que nous. pour lui, il les a trouvées trop dures par rapport à sa moto personnelle. Nous avons au contraire apprécié leur fonctionnement. Par ailleurs, la moto est stable lors des changements de direction à haute et à basse vitesses, elle encaisse aussi les gros freinages sans hésiter. On plébiscite enfin sa stabilité en courbe, qui permet au pilote de rester serein.Les commandes sont bien positionnées et tombent naturellement sous la main, elles sont faciles à manipuler et intuitives pour ce qui est du tableau de bord. La chose qu’on peut reprocher à ce dernier, c’est un manque d’indicateur de vitesse engagée. La consommation de ce roadster est acceptable, elle varie entre 5.5 et 7l aux 100km selon votre manière de rouler. On apprécie encore la place sous la selle passager, laquelle permet de ranger un bloque-disque. Les rétroviseurs, qui ne sont pas rabattables, ne facilitent pas la tâche en cas de remontée de file, quand la circulation est dense.Une grande surprise sur cette FZ, ce sont les freins. On a été très agréablement surpris par le freinage de la bête. Non seulement, il est facilement dosable et assez puissant pour vous sauver la vie au cas où vos ambitions auraient dépassé vos talents, mais de plus, elle possède un abs qui fonctionne et qui est rudement bien dosé. Laissez-moi vous expliquer: sur les autres motos, lors de gros freinages, il s’enclenche bien trop tôt à notre go&ucirc.t. On peut donner l’exemple de l’Aprilia shiver: son freinage est puissant, mais l’abs ne vous laisse pas en profiter. Il est très difficile de faire une roue avant par exemple. Rien de tel sur la Yam, tant que le pneu est chaud et que vous vous trouvez sur un terrain qui a du grip, elle vous laissera monter la roue arrière sans problème.

Essai Yamaha FZ8

 

Conclusion

Essai Yamaha FZ8

Conclusion Nous avons donc été séduits par ce roadster Yamaha. Le constructeur nous montre qu’on peut faire une bonne moto en utilisant certaines pièces qui viennent d’autres machines de son catalogue. Non seulement c’est économique, on a en plus beaucoup de chance de ne pas se tromper car on utilise des éléments qui ont déjà fait leurs preuves. Démarche à laquelle on adhère, car elle permet de produire une bonne moto à un prix démocratique. Comme signalé plus haut, on peut difficilement lui reprocher son esthétique à moins de l’avoir à côté d’une Streetfighter. Mais si on devait faire une balade de 300km, le choix serait vite fait entre les deux… Sans oublier qu’il y a tout un catalogue d’accessoires, y compris un magnifique pot d’échappement Akrapovic pour personnaliser votre monture à souhait.

Essai Yamaha FZ8

Fiche technique FZ8 Engine Engine typeliquid-cooled, 4-stroke, DOHC, forward-inclined parallel 4-cylinderDisplacement779ccBore x stroke68.0 mm x 53.6 mmCompression ratio12.0 : 1Maximum power78.1 kW (106.2PS) @ 10,000 rpmMaximum Torque82.0 Nm (8.4 kg-m) @ 8,000 rpmLubrication systemWet sumpCarburettorElectronic Fuel InjectionClutch TypeWet, multiple-disc coil springIgnition systemTCI (digital)Starter systemElectricTransmission systemConstant Mesh, 6-speedFinal transmissionChain Chassis FrameAluminium die-cast, Diamond ShapedFront suspension systemUpside-down telescopic fork, &Oslash. 43 mm inner tubeFront travel130 mmCaster Angle25&ordm.Trail109 mmRear suspension systemLinked monoshock with spring preload adjustmentRear Travel130 mmFront brakeHydraulic dual disc, &Oslash. 310 mmRear brakeHydraulic single disc, &Oslash. 267 mmFront tyre120/70 ZR17M/C (58W)Rear tyre180/55 ZR17M/C (73W) Dimensions Overall length2,140 mmOverall width770 mmOverall height1,065 mmSeat height815 mmWheel base1,460 mmMinimum ground clearance140 mmWet weight (including full oil and fuel tank)211 kg / ABS 216 kgFuel tank capacity17 litresOil tank capacity3.8 litres
« 

Article précédentHonda CB 1100
Article suivantAGV Corsa 2013 vs GP Tech 2012

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité