Honda CB 1100

Une Honda « Vintage « , mais pas trop
La nouvelle Honda CB1100 est une moto bien née. C’est la première impression qui s’en dégage à l’essai. normal pour une machine qui a été développée aussi par une ancienne gloire des GP, Tadaïuki Okada, en l’occurrence. Cette CB1100 est une machine très agréable à emmener, qu’on soit fan de Vintage ou non. 45 ans après la CB750 Four, Honda dépoussière donc un mythe, pour le vieux continent essentiellement.

Honda CB 1100

Un peu d’histoire, professeur…
S’il y a une Honda qui fait partie de la légende, c’est bien la CB750 Four. Dévoilée lors du salon de Tokyo en 1968, c’était le premier 4-cylindres en ligne SOHC produit en grande série. On pouvait même trouver un frein à disque à l’avant, une révolution technologique pour une époque où le frein à tambour régnait sans partage. Toujours très prisée des collectionneurs, force est de constater que la tendance Vintage (n’avait) que peu de place dans la gamme Honda jusqu’ici, et ce en dépit d’un passé fort riche que notre vidéo tente de raviver. En 2007, et de nouveau au salon de Tokyo, Honda introduisait sa CB1100F Concept (à refroidissement par air, évidemment) pour continuer l’aventure. le futur du passé en quelque sorte. Depuis, la CB1100 était commercialisée au Japon mais toujours pas en Europe, malgré l’insistance de divers importateurs. C’est maintenant chose faite, elle débarque sur le vieux continent avec une dose de Vintage et une dosette de modernité sécuritaire. Enfin, dirions-nous ! Cette Honda CB1100 ravira les nombreux nostalgiques des Japonaises des années 70 et 80, accros qu’ils seront à ses lignes sobres et à son gros 4-cylindres refroidi par air. Pour autant, la CB 1100 n’en reste pas moins une moto diablement efficace, naturelle, et conçue pour un large public, comme nous allons le voir…

Honda CB 1100Honda CB 1100

 

Direction nostalgie…
Au guidon, une première impresssion se dégage : cette machine est un vrai vélo. A tel point que l’on se demande s’il s’agit bien d’une 1100 ! La douceur des commandes correspond bien à Honda. Que ce soit au niveau de l’embrayage, des freins ou du sélecteur de vitesses, tout tombe comme il faut. Ce qui en ressort, avec son gabarit contenu et sa selle basse, c’est l’extrême facilité de prise en mains. L’onctuosité du moteur à bas régime y est pour beaucoup, seule la bo&icirc.te de vitesses un peu ferme se fait remarquer.

Honda CB 1100

 

A une allure propice à la balade dominicale nez au vent, à la campagne ou à la ville d’ailleurs, cette CB1100 se manie sans aucune anomalie. Il ne reste qu’à se laisser porter par les paysages et l’ambiance qu’elle distille. Les changements d’angle se font sans aucun effort , les petits pneus et le large guidon s’y entendent pour vous faire revivre la conduite d’antan, le poids en moins. Jusqu’à 5.000 tr/mn environ, le moteur est très doux et un peu plus vigoureux au-delà mais l’ensemble reste très linéaire, Honda oblige. On perçoit tout de même quelques petites vibrations à l’accélération, à certains régimes.Contrairement à la CB750 , cette Honda possède évidemment deux disques à l’avant et un à l’arrière pour freiner les deux roues de 18 pouces chaussées de petits pneus, 110 à l’avant et 140 à l’arrière. La stopper ne vous posera jamais de problème, et on apprécie d’emblée la facilité et l’agrément de sa direction. Pour flâner tranquillement sur les grandes ou petites route, pour se hisser dans le trafic ou évoluer sur un filet de gaz, la Honda se montre parfaite, c’est comme de retrouver son premier amour, mais qui n’aurait pas pris une ride et serait bien plus facile à vivre que par le passé… C’est un réel étonnement du reste car, derrière ses références vintage, la Honda CB1100 offre une spontanéité inattendue pour son gabarit, et un naturel qui doit aussi beaucoup à l’efficacité de son moteur. « Il nous fallait réveiller le mythe à la fois pour les quinquagénaires rendus exigeants par l’expérience, et pour les plus jeunes rendus exigeants par les productions actuelles, confie le chef de projet Yokokawa. » Tout est dit.

Honda CB 1100

Le palpitant de cette Honda, c’est un moteur qui est bien entendu à injection pour répondre aux normes anti-pollution. Honda ne voulait pas animer sa CB1100 par un moteur liquide qui aurait trahi à juste titre tous les rappels technologiques et esthétiques de cette motorisation. L’oeil s’attarde sur le haut moteur et ses culasses particulièrement soignées, sur les ailettes de refroidissement ainsi que sur le collecteur doré gratifiant ce bloc inspiré du Bol d’Or, presque aussi célèbre que la CB750. On note tout de même l’absence des petites collerettes en sortie du 4-cylindres et, bien entendu, l’unique échappement 4 en 1 qui n’a rien de classique dans son design et qui fait pester plus d’un amateur d’anciennes, comme votre serviteur. Ainsi motorisé, à 90 km/h, l’engin vous emmène sereinement à 3 000 tr/min. Bien calé sur la selle un peu ferme, les mains reposant sur le guidon haut et large, vous finissez de bien vous caler à bord en serrant entre les cuisses un réservoir aux formes de jadis. A l’arrêt, la selle à hauteur raisonnable devrait permettre à la plupart des gabarits de poser au moins un pied à plat au sol. Mais en route, écartés de part et d’autre du large bas moteur, ils jaugent sa cylindrée presque autant en tout cas que le moindre test de reprises. A mi- régime, la CB 1100 procure des accélérations soutenues et amplement suffisantes pour s’affranchir du moindre dépassement sans rétrograder mais il est vrai qu’on cherche souvent une hypothétique sixième, alors que la bo&icirc.te ne comporte que 5 rapports…Avec une fourche et un cadre tubulaire solidement dimensionnés mais conforme à l’esprit rétro, une géométrie de direction pertinente et un empattement généreux, la tenue de cap de la CB 1100 n’a rien d’obsolète, bien au contraire. S’il n’y avait des combinés arrière traditionnellement limités en débattement, on pourrait aborder tous les types de revêtements avec une vraie tranquillité, d’autant que le confort est digne de ce que l’on attend de ce type de moto, sans excès ni mollesse, soit un juste milieu pour une utilisation large. Conclusion sur la mécanique? Agréable à tous les régimes. Ce n’est pas celle d’un dragster, mais pas d’inquiétude, la poussée est franche et l’allonge au rendez-vous pour ne frustrer personne.Les freins? Rien à redire, l’avant est surprenant d’efficacité et fait bien plus que ralentir une machine de presque 250kg (rien à voir avec les authentiques des années 70 ou 80) . Sur les deux disques avant, les plaquettes pincent comme il faut, sans pour autant faire craindre le blocage de roue, puisque l’ABS fait que ce qu’on lui demande. A l’arrière, le simple disque fait sont travail de ralentisseur/équilibreur, sans plus.

Honda CB 1100

Les suspensions, sont douces et onctueuses, même si au premier abord, on pourrait trouver la fourche un peu trop souple. Toutefois, elles auront du mal à faire oublier une selle un peu dure sur de plus longues distances.

Bilan sans faute… ou presque
Esthétiquement, les détails sont nombreux à attirer l’attention, et les avis fusent sur cette machine qui ne laisse personne indifférent. Derrière le moteur, les caches latéraux ont quelques angles et ne sont plus arrondis comme par le passé. La selle large et épaisse est ornée d’un marquage Honda en blanc sur l’arrière comme sur les anciennes. Elle surplombe un feu et deux clignotants aux formes qui nous projettent 40 ans plus t&ocirc.t. Les garde-boue arrière et avant sont tous les deux chromés. L’avant reflète le grand phare rond qui n’est pas, malheureusement, totalement chromé, tout comme les deux compteurs du tableau de bord avec leurs coques en plastique noir. Dame, la CB1000F Big One faisait bien mieux à ce point de vue. Les cadrans sont tout de même à aiguilles comme dans les années 70 et 80. Entre les deux, un petit affichage numérique permet d’avoir l’heure, 2 totalisateurs journaliers et une jauge qui descend visiblement un peu vite.

Honda CB 1100

Clairement, aucun amateur de bécanes des seventies ne sera déçu. Les autres non plus du reste, car Shunji Yokokawa et Hirofumi Fukunaga, à la base du projet ont plut&ocirc.t bien fait les choses. Pour définir le cahier des charges, les deux ingénieurs ont su allier modernisme et tradition. Deux valeurs toujours en vigueur au Japon. Voilà, vous l’avez compris, le sentiment qui prédomine lorsqu’on descend de cette machine pour un premier bilan. Avec des solutions classiques en apparence, Honda réussit incontestablement à projeter sa moto dans les standards dynamiques de 2013.

Honda CB 1100 Honda CB 1100

Pour ceux qui seraient à la recherche de ce fameux « caractère mécanique » à la définition désormais impossible ou presque, la linéarité du moteur de la CB 1100, sans brutalité ni rugosité particulières, ne sera sans doute pas la plus attachante tous les jours de l’année. Deux faiblesses qui n’en sont d’ailleurs pas vraiment, puisqu’il est évident que la clientèle visée ne recherche pas forcément la débauche de puissance ou de technologie électronique. Par contre, selon nous, le prix reste un obstacle, surtout si on tient compte que la CB1100 pourrait n’être qu’une deuxième moto, appelée à cohabiter avec une sportive ou avec une GT. Pour les puristes, sachez que d’ici peu, Yoshimura commercialisera un « 4 pots » comme à la grande époque. Des accessoires et pièces de carrosserie « made in 1969 » sont également prévus. En tout cas moi , j’approuve! Et bienvenue dans le troisième millénaire, les vieux!

Honda CB 1100

 

Fiche technique de la Honda CB1100
MOTEURType (de cylindre) : 4 CylindresForme (de cylindre) : En ligne Type moteur : Double arbre à cames en tête, quatre soupapes par cylindre. Alimentation : Injection électronique PGM-FI, Corps d’injecteurs 32 mm. Refroidissement : Air-Huile Temps 2T/4T : 4 Temps

Honda CB 1100

PERFORMANCE Puissance (Maxi) : 90,42 Ch à 7 500 Tr/mn Couple : 9,48 Kgm à 5 000 Tr/mnTRANSMISSION Embrayage : Multidisque en bain d’huile Bo&icirc.te de vitesses : 5 rapports Transmissions finale : Par cha&icirc.nePARTI CYCLE Cadre : Double berceau tubulaire en acier. Suspensions avant : Fourche &oslash. 41 mm réglable en précharge. Suspensions arrière : Double combiné amortisseur, réglable en précharge. Disque frein avant : Double disque hydraulique flottant &oslash. 296 Disque frein arrière : Simple disque hydraulique &oslash. 256 mm Etrier à X pistons avant : Pistons combinés avec antiblocage ABS Etrier à X pistons arrière : Combiné à simple piston, antiblocage ABS Pneu avant : 110/80-R18 Pneu arrière : 140/70-R18 ABS De série

Honda CB 1100

DIMENSIONS Hauteur de selle : 795 mm Angle de chasse : 27&deg. Empattement : 1490 mm Réservoir : 14,6 L. Réserve : 3,5 L. Poids à sec : kg. Poids tout plein fait : 248 kg. COLORIS / CODE COULEUR Coloris 1 : Graphite Black/Graphite Black side panels Coloris 2 : Glory Red/Eternal Silver side panels Coloris 3 : Pearl Milky White/Eternal Silver side panelsPrix: Model ABS 11.490.- EuroHonda Motor Europe Ltd. Belgian BranchDoornveld 180-184Sphere Business park, Zoning 3B-1731 Zellik
« 

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,398FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité