Essai longue durée: MT07, l’ultra léger motorisé !

Testée en 2014 par Diabolosyl pour Objectif-moto (Relire l’article), nous avons voulu remettre à l’épreuve la MT07 mais cette fois-ci  sur une plus longue période. Nous avons donc roulé avec celle-ci durant 6 mois, dans diverses conditions afin de confirmer, ou non, nos premières impressions.

Sortie il y a maintenant un peu plus d’un an, la MT07 avait pour but de venir se positionner comme une concurrente sérieuse à la ER 6N et les autres motos dites « pour débutants », tout en s’affirmant comme un roadster capable de donner du plaisir même au plus chevronné des pilotes.

Nous l’avons donc testée sur plusieurs milliers de kilomètres, sur routes sèches, mouillées et même enneigées. Nous ne l’avons pas ménagée…Voyons ce qu’il en ressort.

 

 

Adoptant les critères visuels de la lignée MT, cette 07 affiche un design assez marqué par rapport à la concurrence, se rapprochant tant soit peu des Streetfighters. On aime ou on n’aime pas, mais elle attire les regards et les commentaires.

La MT07 est accessible aux petits gabarits avec une selle située à 805mm et un réservoir assez étroit permettant un positionnement facile du pilote.

Son poids est également un argument en sa faveur: 179Kg seulement, plein effectué… (206kg pour sa plus proche concurrente qu’est la ER6N).

Son gabarit étroit, son poids plume, le tout couplé à une position de conduite droite et assez relax en font un véritable vélo pouvant se faufiler facilement partout en ville. Les sensations à son guidon sont extrêmement plaisantes. Elle se montre très maniable, équilibrée et met rapidement le pilote à son aise. Globalement  il nous a été assez difficile de la prendre en défaut et elle s’est montrée très amusante pour une utilisation quotidienne entre les voitures ou sur les petites routes dégagées.

Sur les voies rapides, là encore son comportement est exemplaire. On la place très facilement où on le souhaite… peut-être même trop facilement, ce qui peut déboucher sur un excès de confiance du pilote. Les suspensions sont par contre assez souples sur le réglage d’origine. Elles permettent d’absorber assez bien les aspérités de la route sans pour autant rendre la moto totalement « molle ». Un bon compromis mais qui ne plaira pas nécessairement aux motards plus sportifs. Le combiné ressort-amortisseur reste dans ce cas réglable et ce sur 9 positions, pour s’adapter au mieux au style de conduite.

En termes de freinage, les deux disques de 282mm pincés par des étriers monoblocs 4 pistons se montrent mordants et largement suffisants pour stopper la moto. La version testée était équipée d’un ABS. Ce dernier, bien que très utile lors de certaines phases de freinage un peu appuyées, s’est néanmoins enclenché parfois un peu trop rapidement à notre goût lors de certains freinages en descente, principalement lorsque le poids de la moto est ramené sur la roue avant. Il n’en reste pas moins un excellent ABS et qui plus est justifié lorsque l’on s’adresse à de jeunes motards un rien fougueux.

Question deux places, la MT07 se montre là plus égoïste. Par son gabarit très élancé sur l’arrière, la selle pour le passager s’en retrouve d’autant plus petite et est de plus dénuée de poignée sur les flancs. Autant dire que le transport d’un passager n’est pas la priorité de ce roadster, et les très longs trajets à deux seront probablement à proscrire.

Motorisation
La MT07 est propulsée par un bicylindre de 689cc typé cross plane avec calage du vilebrequin à 270degrés.
Elle est disponible en version 55KW (ou bridée en 35KW) et développe 75cv avec un couple max de 69 Nm.

A l’utilisation, ce petit moteur se montre rageur et très réactif. Il permet de se faire plaisir avec de très bonnes reprises à bas comme à haut régime. L’accélération est nette et franche. Notons de tout même qu’il cogne assez facilement lors des phases de ré-accélération. Ce petit défaut peut néanmoins être facilement gommé en jouant un rien plus avec l’embrayage.

Au ralenti ou en manœuvres, il se montre là aussi assez souple et ne met jamais le pilote en difficulté. C’est d’ailleurs l’un des arguments qui fait que l’on retrouve de plus en plus cette MT07 dans les moto-écoles.

Ce moteur est donc tout à fait adapté à un jeune pilote, mais peut se montrer au final très amusant pour un motard plus chevronné. Sa capacité à la reprise et sa réactivité donnera du plaisir à son pilote, quel que soit son niveau.

En matière de consommation, nous avons toujours tourné dans les environs de 5L/100, et ce même avec des conduites un peu plus sportives. Son réservoir ne faisant par contre que 14L, comptez maximum 250Km avant de vous précipiter sur la station la plus proche. Une capacité de quelques litres de plus n’aurait pas été de refus….

Point de vue équipement, la 07 est fournie avec une instrumentation plutôt originale avec son écran 100% digital. Sans surprise, on y retrouve les principales informations nécessaires au pilote. Compte-tours, température moteur, quantité d’essence…et même un rapport de vitesse engagée toujours apprécié des jeunes permis.

A l’utilisation, l’écran se veut simple et lisible sans le moindre problème en journée, même par grand soleil. De nuit, il s’avère par contre peut-être un rien trop lumineux, sans pour autant gêner dans la conduite.

Dernier point à évoquer sur cet essai, la sonorité du moteur.
Sur ce point, notre avis est plus mitigé. L’échappement est joliment dessiné et intégré à la moto, mais se montre très discret une fois en action. A bas régime, le son qui se dégage de la MT07 n’est pas déplaisant, mais manque tout de même des graves qui viendraient à elles seules justifier le design agressif de la moto. Une fois que l’on monte dans les tours, la sonorité reste aiguë, nous laissant un incontestable goût de trop peu. Pour ceux d’entre vous qui auront envie de faire réellement rugir leur MT07, nous ne pouvons que conseiller de commander la ligne Akrapovic proposée en option (onéreuse) par Yamaha.

Alors notre verdict après 6 mois au guidon de cette MT07 ?
Eh bien, il ne fera que confirmer les ventes du segment: Yamaha a frappé un grand coup dans le secteur des roadsters de moyenne cylindrée et nous livre là une machine polyvalente, amusante et plutôt bien finie.

Avec un prix avoisinant les 6500€ en version ABS et quelque 500€ de moins pour la version sans ABS, la 07 se rend accessible à la majorité des bourses.

A l’utilisation, nous avons pris un réel plaisir à la piloter. En ville comme à la campagne, son comportement dynamique exemplaire est à souligner. Sur autoroute, au-delà de 110/120km/h, il faudra sans cesse lutter contre le vent. Mais Yamaha a bien entendu tout prévu et propose dans son catalogue d’accessoires plusieurs bulles adaptées…

Aperçu des accessoires:


 

Essai longue durée: MT07, l’ultra léger motorisé !

 

Si vous hésitez encore sur votre prochaine moto, nous ne pouvons donc que vous inviter à vous faire votre propre avis en allant l’essayer…

 

Remerciements,Dieteren Sport – Yamaha, http://www.yamaha-motor.eu/be/
Adren, fournisseur officiel Drift Benelux : http://www.adren.eu/fr/
L’école d’aviation VDV à Eghezée : http://www.ulmvdv.com/

 

 

 

Geoffroyhttp://www.creatix.be
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,444FansLike
199FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité