Midland H5 Full HD abordable

Pour ceux qui suivent mes vidéos (si si il y en a mais pas encore assez, abonnez-vous quoi !), vous aviez remarqué le décès prématuré de la Prism qu’on avait testé. Après quelques extraits où je jouais à l’Alien aussi vert qu’un concombre, il était temps de trouver autre chose.

Il nous fallait une autre caméra pour vous filmer les motos à l’essai et c’est une Midland que nous allons vous présenter aujourd’hui, la H5 pour être précis.

Ah oui, je sais, la fiche technique peut faire pâle figure face aux cadors de la discipline, tous passés au 4K (le nouveau format à la mode pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle)
En passant, méfiez-vous de certaines annonces un peu trop optimistes, il y a la vrai 4K et celle extrapolée, le résultat n’est forcément pas pareil.
D’ailleurs, chez Midland aussi on peut se payer une 4K avec la H7 mais revenons à la H5. Pourquoi celle-là ?

Moins de 150 € !

On doit certes se contenter d’une résolution full HD à 30 img/s, enfin contenter c’est vite dit. Il y a peu, c’était le top de ce qui se vendait et surtout ça reste exploitable par beaucoup de machines et sur les réseaux sociaux, la compression est parfois telle qu’il ne sert à rien d’avoir beaucoup mieux.

Et entre nous, ce ne sont que des chiffres qui ne reflètent pas non plus la qualité du capteur et de la caméra, le résultat entre deux boîtiers proposant les mêmes caractéristiques peuvent parfois être bien différents.

Certains nous répondront peut-être qu’on n’y connait rien (enfin, on l’a déjà entendue celle-là) et pourtant, qui utilise ces caméras ? Des motards comme vous et moi, sauf que nous avons la chance d’en tester peut-être un peu plus souvent. Une caméra pour la moto, c’est bien entendu sur notre machine qu’on l’utilise et c’est le résultat qui nous importe.
Là, vous vous dites que c’est du vécu et vous avez raison ! On ne va pas s’étendre sur le sujet mais sur le coup, ça ne m’a pas faire rire. Il existerait donc des sites spécialisés matos high-tech ou de buzz sur le net qui savent mieux qu’un motard ce qu’on attend d’une caméra.

Bref, la Midland H5 donc. Le boîtier est tout petit quand on compare aux anciennes caméra : 41 x 59 x 30 mm pour un poids tout aussi contenu. Autant le dire, c’est facile à emporter et à placer sur une moto. De plus, l’écran LCD 1,5 cm à l’arrière permet de vérifier le cadrage avant de filmer, c’est toujours mieux que de filmer pour rien. La lentille n’est pas rotative, pensez y quand vous montez le support.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul moyen de vérifier puisqu’elle possède aussi une connexion wifi qui permet via l’application de voir ce que la caméra filme sur votre smartphone ou tablette. Vous pourrez aussi y choisir entre photo ou vidéo, vérifier ce que vous avez filmé ou déterminer le format.

Sur la caméra, vous avez bien entendu les boutons nécessaires pour vous déplacer dans les menus, pour changer rapidement de mode ou allumer le wifi. Ca demande un peu de pratique mais les menus et l’utilisation sont assez intuitifs. Vous pouvez optez pour le mode vidéo (au mieux un 1080 en 30 FPS ou 720 en 60 FPS), un mode photo en 12 MP (le capteur étant un CMOS 5 MP), un timelapse ou un mode rafale (de 3 à 10 photos par seconde). Du classique somme toute mais largement suffisant pour une utilisation à moto.

L’angle de vue de 140° permet de capturer suffisamment sans pour autant élargir inutilement le champ de vision de la caméra.

Elle est bien entendu fournie avec un caisson étanche à 30 mètres, utile si vous filmez aussi sous la pluie.

Bon, tout ça, vous savez le lire sur la fiche technique.

Midland H5 Full HD abordable

Place au test donc !

Les fixations sont multiples et de type universel (enfin on ne citera pas le concurrent ici), ce qui devrait vous permettre de la placer quasiment n’importe où. La simple pince vous permet par exemple de l’attacher à la bretelle d’un sac à dos. Je ne vous cache pas qu’on aurait aimé avoir un harnais pour la mettre sur l’épaule ou le torse histoire de filmer la route et le guidon ou simplement filmer la moto en tournant autour.

Pas de prise micro par contre et on en revient au point souvent critiqué à moto : à l’arrêt ou à très faible vitesse, le son reste correct mais dès que vous atteignez les 40 – 50 km/h, n’espérez pas enregistrer le son de votre voix.

Ce qui va agréablement vous surprendre par contre, c’est l’efficacité du stabilisateur. Si nos caméras précédentes n’en étaient pas équipées, la Midland permet une image exploitable sans correction et même quand elle est accrochée au guidon d’une moto. Pour une qualité encore meilleure, mieux vaut la placer sur le pilote. (casque, sac, harnais…)

Le stabilisateur est vraiment un plus indispensable si vous voulez vraiment utiliser la caméra pour vos balades. On atteint pas encore les sommets de certains appareils externes sur lesquels on fixe la caméra mais c’est quand-même bien mieux.

La qualité des couleurs et du rendu sont agréables à regarder et plutôt fidèles à ce que vous regardez. L’effet fish-eye ne se remarque presque pas non plus, voir pas du tout.

La sensibilité en basse lumière reste un point faible de beaucoup de caméras, la H5 n’y échappe pas non plus. Vous me direz, on roule rarement à l’intérieur, c’est vrai mais la caméra pourrait aussi vous servir à d’autres occasions ou l’idée de filmer en soirée pourrait vous séduire. Dans ces cas, vous le verrez dans la vidéo, le résultat est souvent un peu limite, voir mauvais.

Dès qu’il fait plus clair par contre, la Midland est vraiment intéressante pour son prix. Évidemment, elle a encore difficile à gérer les changements brutaux de luminosité. Évidemment, les formats vidéos sont loin derrière les derniers modèles 4K mais au moins vous pourrez travailler vos vidéos sans avoir besoin d’un pc de compétition ou d’y passer des heures en traitement. Y passer des heures en montage, ça, ça fait partie des joies des créateurs de vidéos.

En passant, certains devraient y penser avant de cliquer sur un « je n’aime pas » d’une vidéo, celui qui l’a créée a peut-être passé des heures à la monter… un peu de reconnaissance que diable !

Rien de plus frustrant et si vous avez déjà publié des vidéos, vous savez sans doute de quoi je parle.

Si côté vidéo on est plutôt content du résultat, côté photo, la H5 ne remplacera pas un petit APN. En fonction de la lumière ambiante et de la position du soleil, la photo pourra être réussie ou complètement inutilisable.

Rien à redire sur les fixations. Bien que notre exemplaire de test ne comportait pas tout ce que la boîte devait contenir, il y a largement de quoi l’utiliser à moto ou pour d’autres vidéos.

Entre les autocollants pour la fixer où vous voulez, la petite pince qui peut s’attacher à une bretelle d’un sac par exemple, on a de quoi commencer. Il suffira par la suite de compléter en fonction de vos besoins . N’oubliez pas que la lentille est fixe donc pensez à la placer pour qu’elle soit horizontale. Récupérer une vidéo penchée n’est pas chose aisée. Là j’avoue qu’un support monté sur rotule serait un vrai plus parce que rien que pour la fixer sur un guidon, c’est parfois galère pour trouver un tube horizontal. Pensez donc à vérifier le cadrage via l’écran ou l’application.

Midland H5 Full HD abordable

Dernier point, l’autonomie a forcément ses limites avec une batterie Li-Ion 900 mAh. Il faut compter environ 1h30, en fonction de votre utilisation. Le Wifi consomme aussi, il faut penser à le couper s’il n’est pas nécessaire et on ne peut que conseiller d’éteindre la caméra quand vous ne comptez pas filmer, surtout si vous roulez toute la journée.

Je cause, je cause mais en fait, ce sont surtout les rushs vidéos qui vous intéressent.

Au moment de conclure, on pourra dire qu’on en a pour son argent, 149,90 € pour la H5 qui devrait déjà combler pas mal de demandes pour nous les motards. Les plus exigeants se tourneront vers sa grande sœur, la H7.

Retrouvez la sur le site de Midland France : la H5 http://www.alan-midland.fr/go/midland/c1208.htm

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,436FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité