AGV X3000, vintage à l’italienne

Quand on nous a parlé de tester un casque AGV, on a directement pensé à un réplica Valentino Rossi ou un casque sportif parce que même les modulables ou touring de la marque ont cette touche racing comme les italiens savent si bien le faire.

AGV X3000, vintage à l’italienne

Du coup, quelle surprise quand on nous a dit qu’on allait tester le X3000… l’intégral vintage de la marque. Intégral vintage dans le look mais bien entendu pas dans la conception, on n’en attendait pas moins.

AGV X3000, vintage à l’italienne

Il n’y a qu’à voir la fiche technique pour se rendre compte que chez AGV, on ne sacrifie pas la sécurité pour le look. La coque est en fibre de verre ce qui permet d’afficher un poids plume de 1390 grammes et la calotte est conçue en 3 tailles. 3 coques intérieurs en EPS sont aussi développées pour que le casque soit ajusté au mieux en fonction du pilote

AGV X3000, vintage à l’italienne

Les mousses internes sont démontables et lavables, logique me direz vous ! L’intérieur est en tissu suédé et cuir sur d’autres parties, vintage inside on vous dit. Esprit racing jusqu’au bout, la boucle est de type double D, vous pourrez même rouler avec votre ancêtre sur circuit.

AGV X3000, vintage à l’italienne

Revenons au look, épuré au possible avec seulement une entrée d’air au menton, rien d’autres sur la coque et l’écran se ferme par deux pressions de part et d’autre… enfin, c’est ce qu’on pourrait croire en le voyant. L’illusion est parfaite parce qu’en fait, il n’y a que le côté gauche qui se ferme vraiment et pas par pression mais avec un système aimanté, pratique et facile, franchement on apprécie. A l’usage aussi vous trouverez ça au top. Comment mixer le look au côté pratique, chez AGV ils ont trouvé.

Cet astucieux système tranche par contre avec la seconde ventilation du casque, une lamelle caoutchoutée à retirer de l’écran. Oui, vous avez bien lu, pas un clapet comme on trouve dans d’autres marques qui permet de faire rentrer l’air sur le dessus de l’écran, ici, il s’agit bien d’une pièce à enlever et à ne pas perdre, sans quoi vous ne saurez plus refermer la ventilation… Il y a même un emplacement prévu dans le casque pour la ranger, attention délicate s’il en est mais franchement, j’aurais préféré un clapet quitte à sacrifier un peu du look vintage.

AGV X3000, vintage à l’italienne

Au passage, tant qu’on parle de l’écran, on peut l’entrouvrir pour éviter la buée par temps humide.

Le X3000 se décline en différentes décorations, vous avez le choix entre les unis, les graphiques sauce oldies ou les réplicas, certains atteignant des prix nettement plus élevés, on en reparlera plus bas.

Une fois sur la tête le X3000 est un vrai poids plume, léger et confortable, on en oublierait presque qu’on roule avec un casque vintage. Il ne bouge pas même sur autoroute. La ventilation est un peu limitée mais vous vous en doutiez et le système de lamelle à enlever… non, pas de commentaires en plus. Forcément ça ventile mais on cherche le côté pratique…

AGV X3000, vintage à l’italienne

En roulant, on ne se plaint pas de l’absence de cache-menton et ça ne gâche pas l’insonorisation qui pour un intégral vintage se montre vraiment très bien. L’intérieur se montre confortable bien que chaud en été.

AGV X3000, vintage à l’italienne

L’équilibre est à la hauteur de ce qu’on peut espérer d’AGV, un plaisir de rouler avec un casque vintage quand il offre le confort d’un intégral moderne.

AGV X3000, vintage à l’italienne

Avec sa boucle double D, il peut même vous accompagner, avec votre moto rétro, sur circuit ou lors de compétitions sur route comme à Chimay, Gedinne ou Spa.

Le X3000 reste toutefois assez cher avec un tarif d’environ 400 € pour un exemplaire comme le nôtre mais il peut coûter encore bien plus si vous optez pour les éditions limitées qui culmine à 700 € pour la Ago 1. Hé oui quand on aime, on ne compte pas… enfin, quand on en a les moyens.

AGV X3000, vintage à l’italienne
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,416FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité