Zero SR 2014

A contre-courant
Zero SR  2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 2006, le constructeur californien Zero bouscule les idées reçues. Avec cette nouvelle SR, il nous propose un produit abouti qui prend soudain des allures d’alternative rationnelle. Le modèle SR de notre essai est la Zero de pointe . la plus performante et la plus orientée vers le plaisir de conduite. La plus chère aussi, puisqu’elle dépasse les 17.000€ en configuration de base. Cependant, notons d’emblée que l’acheteur profite d’une prime environnementale de 15% et que, contrairement à ce qui se pratique en automobile, il ne doit pas louer ses batteries.

Chargez, feu!
Zero SR  2014Les batteries participent à la vivacité de la SR en abaissant le centre de gravité Il est révolu le temps où un deux-roues électrique péchait par manque d’autonomie, de performances et de longévité de ses batteries : les accus d’une Zero durent la vie de la moto (500.000km prévus!) et les performances globales de la SR sont proprement étonnantes. Certes, elle ne délivre que l’équivalent de 67cv mais, grâce à la transmission directe sans embrayage, à l’inertie nulle et au poids contenu (185kg avec un gabarit de 250cc), elle garde la tête haute face aux machines thermiques bien plus puissantes. Ainsi, si sa vitesse maximale n’excède pas 164km/h, son couple de 144Nm est supérieur à celui d’une Hayabusa (!) et lui accorde des accélérations ébouriffantes puisque les 100km/h sont atteints en 3,3s. D’abord goguenard au feu rouge, un conducteur de R6 se fit d’ailleurs bien plus respectueux après avoir vu sa supersport décramponnée trois fois de suite au démarrage… Eh oui, mon gars, on peut aussi s’imposer sans faire de bruit !

 

Zero SR  2014Zero SR  2014

 

La SR se pilote mais préfère les revêtements lisses Entièrement refroidi par air et faisant la part belle aux ailettes, ce bloc de 11,4kWh dispose d’un variateur de 660A et de nouveaux aimants permanents pour encaisser sans sourciller le surcroît de puissance et de couple. On tance souvent les motos dont le moteur est dit  » électrique  » parce qu’il présente peu de personnalité mécanique . c’est faire injure au propulseur de la SR car, pour être électrique au sens propre, il n’en est pas moins fort démonstratif quand il s’arrache dans son sifflement aux relents futuristes. Et puis, il se commande du bout des doigts vu qu’il vous offre le choix entre trois modes de conduite : Eco (puissance et couple limités à 60%, 115km/h en pointe), Sport (plaisir ET consommation boostés) et Custom (paramétrage via votre smartphone et une application spécifique en fonction de vos habitudes de conduite).

 

Vous êtes au courant? 

Zero SR  2014Vous ne risquez donc pas d’être déçu par les prestations mécaniques d’une SR. Mais qu’en est-il du reste ? Bien que cela relève de la subjectivité pure, les observateurs croisés durant notre essai s’accordaient pour la trouver plutôt réussie esthétiquement, et c’est aussi notre cas. Les finitions sont à niveau et, excepté quelques soudures perfectibles, la SR satisfait lors d’un examen de détail. La dotation d’origine comprend du reste un châssis entièrement en aluminium extrudé et des jantes forgées pour gagner du poids. L’instrumentation très complète est lisible (elle visualise notamment la récupération d’énergie lorsqu’on coupe les  » gaz  » ou sur les freinages) et il faut souligner que les suspensions sont entièrement réglables à l’avant comme à l’arrière. Ceci dit, elles s’avèrent très sèches, bondissantes et s’accommodent donc mieux des billards californiens que de nos routes belges, en dépit des divers réglages essayés. Comme la sellerie est ferme et la protection inexistante, le bilan confort n’est racheté que par une position naturelle qu’on aurait cependant aimée plus en appui sur l’avant. De son côté, le passager apprécie de garder les jambes dépliées.

 

Zero SR  2014

 

Les disques pétales, avec durits métalliques, n’ont aucun mal à ralentir la SR malgré l’absence de frein moteur . pourtant, sans ABS, on aurait aimé un feeling supérieur car l’attaque du levier avant est brutale. Heureusement, l’arrière joue à plein son rôle d’équilibreur pour vous apporter la sérénité requise. Un bon point à l’actif de la Zero : elle ne se relève virtuellement pas si vous freinez sur l’angle . nos remerciements à l’empattement court et à la légèreté ! En réalité, ce freinage puissant nous convient tout à fait, ce sont plutôt les pneumatiques d’origine que nous incriminerions ici : les IRC Road Winner nuisent grandement au ressenti du pilote, ils chauffent peu et n’apprécient que moyennement les chaussées détrempées, comme nous l’avons constaté sous un déluge d’orage. Leur remplacement nous semble donc à envisager dès l’achat car on y gagnera sur tous les tableaux : adhérence, freinage et remontée d’informations.

Zero SR  2014
Dissipateur de chaleur (très efficace)

 

 

Alors, branché?
Zero SR  2014 Outre ce qui précède, il faut insister sur le fait que le châssis alu de la SR ménage aussi bien la stabilité que la rigidité et qu’avec son centre de gravité bas et sa chasse réduite, la Zero affiche une maniabilité insolente. De sorte qu’au final, son bilan dynamique est clairement positif. A ce stade, la légitime question à se poser est évidemment celle du rapport autonomie/temps de charge. Voyons cela. Plus qu’un thermique, un véhicule électrique est sensible à certains facteurs connexes comme la température extérieure, la charge transportée ou le type de conduite. En l’occurrence, rouler à deux augmentera votre consommation de 20 à 30% suivant que vous roulez Eco ou Sport . le gel fera pareil à concurrence de 10 à 15% et les énervés de la poignée feront grimper le besoin énergétique de 40 à 50%. Traduits en km, que donnent ces pourcentages ? Zero annonce d’origine une autonomie urbaine de 220km, nous dirions plutôt 190km, mais avec un escogriffe de 100kg aux commandes. Naturellement, c’est en ville qu’une Zero consomme le moins puisqu’elle se régénère en coupant et en freinant. Sur grand-routes et autoroutes, tablez entre 120km (Eco) et 80km (Sport). De toute manière, le tableau de bord vous informe précisément sur votre autonomie restante. Quand vient l’heure de recharger votre Zero, il vous suffit de sortir son câble de 3m logé dans la sacoche (transportable) occupant le faux réservoir et de le brancher dans une prise de courant classique. Comptez 8 bonnes heures pour une charge complète (4h30 avec le chargeur rapide optionnel facturé 500€) et sachez que ladite charge vous coûte 2,34€ d’après le calcul effectué par l’importateur. Depuis 2014, vous pouvez aussi acquérir en option un Power Tank qui augmente votre capacité de 2,8kWh, soit une autonomie en hausse de plus de 20%. Cet accessoire très pratique présente cependant un double inconvénient : il coûte… 2400€ et pèse 20kg. Dans ces conditions, il vaut mieux, selon nous, se contenter d’investir le cas échéant dans le chargeur rapide.

Zero SR  2014

 

Le Power Tank inséré dans le faux réservoir Au moment de conclure, nous ne pouvons nier la cohérence du concept : à l’usage cette Zero SR se fait respecter en tant qu’écologique pourvoyeuse de plaisir, capable de tout faire comme une (grosse) moto thermique… tant qu’on ne va pas trop loin. Et, disons-le, elle nous a impressionné et nous avons aimé la conduire. Bref, tout dépendra de l’usage de chacun : le voyageur doit passer son chemin tandis que le motard urbain et le navetteur périurbain y trouveront leur compte. Du moins s’ils ont suffisamment de quoi investir car, avec quelques accessoires (et ils sont nombreux…), une SR dépassera allègrement la barre des 20.000€. C’est un investissement à amortir à moyen terme en tenant compte qu’elle ne requiert presque aucun entretien, que ses consommables sont réduits et qu’elle ne nécessite pas d’essence.

 

Zero SR  2014

 

Fiche technique
Zero SR, 17140€ en juin 2014Zero SR  2014La gamme Zero 2014 Moteur et alimentationType : Z-Force&reg. 75-7  » brushless  » (sans balai) haute efficacité, refroidissement par air et aimant permanent haute température à flux radial . Contrôleur  » brushless  » triphasé haute efficacité, 660 ampères, avec décélération dégénérative .Puissance et couple : 67cv . 144Nm .Durée de vie théorique (à 80%) : 496.000km . Batterie : Z-Force Li-Ion .Capacité max : 11,4kWh .Chargeur : 1,3kW intégré .Entrée : standard 110v ou 220v .Transmission : directe sans embrayage .Transmission finale : courroie crantée (réglable) en carbone.

 

 

Zero SR  2014

Zero équipe la police californienne Partie cycleChâssis et bras oscillant: aluminium extrudé .Empattement : 1410mm .Angle de chasse : 24&deg. .Suspension avant : fourche inversée &Oslash. 43mm, déb. 159Mm, réglable en compression et détente .Suspension arrière : amortisseur à réservoir séparé, déb. 161mm, réglables en détente, précharge et compression .Frein avant : disque pétales flottant de 313mm avec étrier double piston Nissin .Frein arrière : disque pétales 240mm avec étrier simple piston J-Juan .Roue avant : jante alu forgé, 3,00 X 17 », pneu 110/70 X 17 » .Roue arrière : jante alu forgé, 3,50 X 17 », pneu 140/70 X 17 ».

 

 

Zero SR  2014DiversPoids : 185kg .Hauteur de selle : 807mm .Equivalent carburant (cycle urbain) : 0,51L/100km .Equivalent carburant (autoroute) : 1L/100km .Coût d’une charge complète (estimé constructeur / mesuré importateur) : 1,6€ / 2,34€Zero SR  2014
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité