Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Retour aux sources

Les mordus de la Dl1000 étaient orphelins depuis sa disparition du catalogue, se rabattant sur l’excellente mais tranquille Dl650. Suzuki les a entendus, prenant le temps de revoir sa copie et nous revenant avec un maxi trail, catégorie en vogue de nos jours, renouvelé et sans fioritures. Une bonne moto pour tous et tout le temps ? En selle et voyons voir si la descendante poursuit la tradition.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

 

Puissance étudiée

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014 Les ingénieurs de Suzuki ont pris le temps pour revoir leur copie, ce qui donne un moteur à l’architecture inchangée, à savoir un Bicylindre de 1037cm3, développant 100cv partout avec une valeur de couple de 103NM à 4000T/min. Cette valeur de couple permet d’utiliser ce moteur d’une façon dynamique dès les bas régimes et n’oblige en rien à lui tirer dedans comme un sourd, à 7000T/min, la messe est dite. Par contre, les reprises sous 3000T/min sont vives et pas de doute, le V Twin à 90&deg. se révèle un excellent compagnon. L’injection électronique, le double arbre à cames et les 8 soupapes associés à une gestion intelligente du moteur le rendent agréable, peu agressif mais parfait en conduite active. Un vrai bonheur d’enrouler sur le gras du couple tout en sentant la réserve de puissance bien disponible et sans jamais se sentir dépassé.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

La consommation a été un point d’attention, le réservoir de 20 litres permet une autonomie de 400 km en théorie ce qui autorise de biens belles balades.

 

Tout est sous contrôle

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

La grande mode est au tout électronique, le contrôle total de tous les paramètres de la moto à grand renfort de boitiers divers et variés. Loin de nous l’idée rétrograde de tout rejeter en bloc, un abs et un contrôle de traction sont plus qu’utiles au motard utilisant sa machine au quotidien en toute saison mais à force d’assister le motard, n’allons nous pas vers un grand manque de capacité, vers une augmentation du sentiment de confiance en soi qui autorisera une plus grande vitesse et de fait, une plus grande prise de risque ? Quel résultat lors d’une panne de ces boitiers et à quel prix ? L’électronique est utile, novatrice mais ne gâche-t-elle pas un peu notre plaisir de motard. ce que disent les pilotes qui ont connu les deux ères d’ailleurs ? La question mérite d’être posée mais pas ici vu que chez Suzuki, on a pensé que doter la Dl1000 d’une ABS et d’un contrôle de traction était suffisant.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Keep it simple

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014 Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Point de suspensions électroniques réglables au guidon mais bien une molette accessible en roulant et des molettes de réglages au sommet de chaque tube de fourche, ce qui est amplement suffisant dans le cadre d’une utilisation normale de la moto.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

L’abs n’est pas intrusif, les 4 pistons radiaux freinent bien sans agressivité et avec progressivité, le frein arrière est assez dosable et participe à la sécurité de l’ensemble. La fourche inversée aux tubes de 43mm se montre performante et réglable dans tous les sens. L’arrière est confié à un amortisseur arrière assez progressif.

 

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014 Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

La bulle est réglable sur 2 hauteurs via des vis et en inclinaison sur 3 niveaux par un système de ressorts et cliquets d’une simplicité enfantine, on pousse la bulle vers l’avant d’une main tout en roulant et c’est fait, génial en un mot. La selle culmine à 850mm du sol, une basse et une haute sont dispos en option. Celle d’origine est confortable, agrémentée d’un revêtement antidérapant efficace. Le guidon tombe bien sous la main, la position de conduite est droite avec une bonne vision de la route vu la hauteur.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014 Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Le tableau de bord offre toutes les informations utiles à la conduite : vitesse, régime, consommation, témoins divers en tout genre, indicateur de rapport engagé, jauge à essence parfois fantaisiste. Le tout est clair et commandé du guidon au commodo gauche. Une prise 12 volt complète ce tableau du bonheur. Les roues à batons de 19 et 17 pouces sont chaussés de pneus au profil clairement routier et correspondent parfaitement à l’usage qu’il sera majoritairement fait de la Vstrom.

 

Alors, heureux ?

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014 Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Oui, heureux car Suzuki a écouté ses clients et a pris le temps de développer une moto faite pour rouler partout, par tous les temps et par tout le monde. Point besoin d’être ingénieur ou pilote de course pour profiter de cette moto, elle offre un plaisir de conduite simple et efficace. La sécurité est bien présente, l’esbrouffe par contre est aux abonnés absents .

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

De nos jours, les apparences sont importantes, Suzuki a redessiné la Dl1000, la rendant moins consensuelle mais plus dynamique. Sa ligne est sans doute moins pataude que l’ancienne (quoique que le silencieux soit mastoc) et les coloris disponibles la mettent en valeur. Les kits de décoration la rendront plus personnelle. Une gamme complète d’accessoires en tout genre est disponible et une version Touring su-équipée est disponible à la vente à partir de Juin. Elle sera équipée de protège carters, de 3 valises, de poignées chauffantes et de feux additionnels .

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

En bref, avec la belle différence face à ses concurrentes directes, investissez dans un gps et évadez-vous, la Dl1000 vous accompagnera dans votre vie de tous les jours et aussi en vacances, seul ou à deux, ce qui est encore mieux.

Suzuki Dl1000 Vstrom 2014

Lolobadboy
Motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...
Article précédentScooter e-volt Hybride 125 Dynamax
Article suivant30 ans de Ninja

Articles similaires

Commentaires

  1. Bonjour Lolobadboy et les autres, J’adore cette moto, au quotidien pour aller au boulot ou en balade en duo. Légère et maniable, du couple comme j’aime, une selle fine et confortable(un peu ferme au bout de 3 heures de route tout de même…) Je roule en montagne, en duo, et je la trouve particulièrement stable et précise, le freinage est très sécurisant, progressif et mordant, la fourche en mode normal est parfaite. Le frein arrière apporte lui aussi un excellent équilibre. Ma conduite n’est pas franchement sportive, je ne tire pas sur les rapports mais utilise au maximum le couple du moteur ce que permet cette super moto. Le dépassement de véhicules lents en montagne se fait en toute sécurité. Le centre de gravité est bas, elle se met sur l’angle et se redresse sans forcer, un vrai régal. Il y a juste l’électronique qu’il faut pour la sécurité, je n’ai besoin pour rouler d’aucune autre fioriture chère, gadget et rébarbative. Le tableau de bord est clair et pratique avec notamment le voyant de rapport engagé et l’autonomie en essence. La prise « allume cigare » est de taille normale, mon gps « auto » se branche sans problème. La moto est facilement béquillable sur sa béquille centrale(option). L’embrayage hydraulique est un vrai régal, surtout en ville. Le son de l’échappement est vraiment sympa et n’est pas trop présent, même pour le passager. Cette moto est pleine de qualités, elle est simple et le plaisir de conduite est grand. Après 6 heures de balade en duo hier, dimanche, on serait bien reparti ce matin… mais aujourd’hui c’est lundi! J’ai acheté ma moto en occasion à 10 000 €, elle avait 1500 kms chez un concessionnaire Suzuki. Elle en a maintenant plus de 6000, je trouve le rapport qualité-prix-plaisir excellent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité