Scorpion EXO-510 AIR.

Présenté au salon de Milan en 2015, le Scorpion Exo-510 Air connait un beau succès en se plaçant en tête des ventes du fabricant coréen dès les premiers mois de sa commercialisation. Successeur de l’Exo-500, il conserve son look sportif et sa qualité de finition tout en évoluant de manière significative aux niveaux aérodynamique, confort et sécurité.

Situé au second niveau de finition, l’Exo-510 possède une coque en résine thermoplastique injectée dont le fabricant vante les qualités en matière de réduction du bruit et d’aérodynamique. Comme son nom l’indique, il bénéficie de la technologie « Airfit ». Constitué de coussinets gonflables placés au niveau des joues, il permet d’ajuster le casque à la morphologie du pilote en actionnant une pompe située à l’intérieur de la face avant. Le «dégonflage» s’opère facilement grâce à une soupape placée juste à côté. A l’usage, ce système se révèle efficace car, outre le fait que le motard peut effectivement ajuster la pression au niveau des joues, il permet également de réduire sensiblement les bruits internes et de compenser l’usure inévitable des mousses avec le temps.

Autre innovation : le système de démontage rapide de l’écran « Ellip-Tec » éprouvé sur les modèles supérieurs. Très facile d’utilisation, il permet de remplacer la visière en quelques secondes grâce à un clips situé au niveau du mécanisme de fixation. Mentionnons également le système de plaquage de l’écran sur le casque afin d’améliorer l’isolation et d’augmenter la sécurité en cas de chute ainsi que la possibilité de verrouiller la visière en position fermée ou ouverte grâce à un levier de blocage.

Côté intérieur, le revêtement « Kwikwick II » hypoallergénique, lavable et anti-transpirant assure un confort irréprochable. Les joues et la calotte interne sont démontables. Des gouttières ont été prévues pour les porteurs de lunettes. Le système « Pinlock Maxvision » déjà présent sur la version précédente évolue en s’intégrant complètement dans la visière afin de réduire le risque de condensation. L’écran solaire démontable « Speedview » reçoit un traitement anti-buée. Il est facilement actionnable grâce au levier situé à l’arrière de la visière. Mentionnons enfin la présence d’un déflecteur nasal démontable et d’un protège-menton amovible en néoprène.

Rayon ventilation, outre une prise d’air réglable sur deux positions située au niveau du menton, le 510 est équipé de canaux séparés et de trois prises frontales indépendantes. Une principale réglable sur deux niveaux située sur la partie supérieure et deux plus petites de part et d’autre. L’évacuation est assurée par le large déflecteur fixe à l’arrière. Ce dernier contribue également à la stabilité du casque. Et si cela ne suffit pas, il est possible de rouler visière entièrement ou partiellement ouverte grâce à l’écran solaire et au système d’indexation et de blocage de celle-ci. La sécurité est également améliorée grâce au système d’extraction rapide des mousses en cas d’urgence. La fermeture est assurée par une jugulaire munie d’une boucle micrométrique.

En raison de son profil allongé, le 510 ne s’enfile pas comme un gant ! Il faut faire preuve de dextérité et de patience afin de ménager ses pavillons. Une fois cette étape délicate franchie, c’est le confort qui domine. Le revêtement intérieur est très doux et enveloppe parfaitement la tête. Le système « Airfit » permet de peaufiner les réglages. La jugulaire se ferme et se libère très rapidement. En ce qui concerne l’utilisation de lunettes, il faudra vérifier qu’elles disposent d’un espace suffisant lorsque l’écran solaire est baissé.

Le pilote dispose d’un champ de vision maximum grâce aux dimensions généreuses de la visière et au fait que le Pinlock est pratiquement de la même taille. Le système d’indexation permet de régler l’ouverture de celle-ci de manière précise. L’utilisation du pare-soleil est également un plaisir. Facile à actionner, il assure une vision parfaite, même au soleil couchant. Par contre, la visière foncée fournie d’origine est trop sombre, notamment le soir.

La ventilation est efficace. Même lors de fortes chaleurs, la température interne du Scorpion reste tout à fait supportable et la sensation de fraîcheur est bien présente. Bien que cela ne pose pas de problème, la présence d’ouïes sur la visière aurait augmenté l’apport d’air frais au niveau du visage. Côté bruit, le 510 se défend bien par rapport à des modèles nettement plus onéreux. J’ai eu l’occasion de le tester avec et sans protection au vent et le résultat est positif. Juste un léger sifflement sur la sportive, mais rien de dérangeant.

Le poids reste contenu avec 1.500 g en taille M (1.688 g en XL). Disponible du XXS au XXXL en uni (blanc, noir et noir mat) et du XS au XXL pour les 8 modèles « décorés » dont le « Sublim » présenté dans ce test.

Question budget, le Scorpion se situe dans une gamme de prix tout à fait abordable. Pour moins de 250 € (prix de base 199 €), la marque coréenne propose un casque offrant une sécurité et un confort plus que corrects, rivalisant ainsi avec des casques de qualité supérieure sans aucun problème. La qualité de finition et l’impression de solidité dominent. Si pour certains, le sytème Airfit s’apparentera davantage à un gadget qu’à une option réellement nécessaire, il n’en constitue pas moins un plus qui pourrait faire la différence. Last but not least, Scorpion offre une garantie de 5 ans sur ce produit.

Site officiel de Scorpion- Voir l’Exo 510 Air

Importateur :
Js-Products
www.jsproducts.be

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité