Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Roof, marque française, a révolutionné le marché en 1995 en sortant le Roof Boxer. Casque intégral se transformant en jet via la rotation de sa mentonnière, le concept fut salué par la critique. Il faut toutefois avouer que les premiers modèles n’offraient pas le niveau de qualité et de finition des derniers de la gamme. Griffes sur la coque de par la rotation de la mentonnière, fermeture par pressions furent quelques éléments souvent reprochés au Roof.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

L’équipe n’a jamais eu peur de se remettre en question et au fil des années, les Roof Boxer, Desmo et consorts sont devenus d’excellents casques ( relisez par exemple l’essai du Rover) avec un public attaché à ce look caractéristique. Un roof se reconnaît de loin, c’est plus qu’une image, c’est carrément une signature, un code propre, un ADN.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Le modèle qui nous est confié est le nouveau BoXXer (avec 2 X) carbone en finition Code blanc nacré et détails noirs.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Au risque de choquer certains lecteurs, l’auteur n’a jamais porté un casque Roof. Une découverte donc pour moi et je dois le dire tout de suite, j’étais impatient de le porter et de lui faire passer les tests.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

À l’ouverture de la boîte, une belle surprise ; le casque est emballé dans sa housse, une clé pour démonter les pivots de rotation est fournie et l’écran est de type teinté 50% il y a aussi les stickers rétro-réfléchissants obligatoires en France, conseillés en Belgique. Une bavette anti-remous est fournie mais non montée. Tout cet ensemble respire la qualité.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Premier constat, le poids est consistant. 1560 grs pour un casque Carbone, je m’attendais à mieux. Il est vrai que la plupart de mes casques sont en carbone et leur poids flirte avec les 1200 grs. L’épaisseur de la coque, le mécanisme de mentonnière et surtout pour garantir la sécurité du pilot ne sont pas étrangers à ce poids.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Cette coque est disponible en 7 tailles. Le prix peut aussi se montrer un obstacle, la somme de 529€ moyennement constatée pour s’offrir le Roof BoXXer Carbone pourrait être un frein pour les hésitants.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

L’ouverture peut aussi dérouter un utilisateur de casque modulable conventionnel mais passé les quelques manipulations d’apprentissage nécessaires, cela se fait tout seul. Il est même possible de la faire à une main, en ouvrant chaque côté à la suite ;

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

La mentonnière vient alors se positionner sur la face arrière du casque. M’étant attendu à un surpoids sur la nuque dans cette position, je fus très agréablement surpris de constater que ce n’est pas le cas. L’équilibre est bien réussi, c’est un point positif pour qui voudra rouler en version jet pendant une balade. Retenons surtout que le Roof BoXXer est homologué en tant que jet et intégral.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

À ce propos, nous n’entrerons pas dans la guerre des pour ou contre le casque Jet. Nous voyons les motards comme des gens responsables, mesurant les risques afférents à la pratique de la moto. Les motards roulant en jet sont donc parfaitement conscients du risque accru de blessure augmenté dans ce cas. Point barre, fin de discussion !

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Les ventilations sont discrètes mais efficaces. Sur la face avant du casque, se trouve une ouverture sur le haut de la coque. Sur la mentonnière, plusieurs ouvertures réglables.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Nous avouons ne pas comprendre le pourquoi des demi- clapets de ventilation mais ils ont le mérite d’être présent et de fonctionner comme il le faut. Les deux petites moustaches noires ouvrent et ferment d’autres ventilations devant la bouche du motard et là, des doutes sur la longévité des clapets se posent au vu de leur finesse.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Fini le côté statique, passons au test routier. Trail routier, Naked bike, scooter et custom au menu avec navettes quotidiennes, balades du dimanche comme ingrédients.

Le verdict d’un néophyte après 6 semaines de port quasi quotidien. Positif, votre honneur ! Une belle découverte assurément, ce casque Roof BoXXer est un très bon casque. Il offre les avantages et les inconvénients des jets et autres modulables tout en apportant son style et son look. Son confort est très bon, le poids qui faisait peur au début ne se ressent pas à la conduite.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Juste un léger bémol, lorsque l’aération supérieure est ouverte, un surplus de bruit apparaît preuve qu’elle fonctionne. C’est raisonnable mais comme ce Roof BoXXer est assez silencieux, c’est assez sensible. Il faut savoir qu’en roulant en position jet, la stabilité rencontrée en mode intégral reste. Le casque est aérodynamique et étudié pour garder ses qualités dans les 2 modes.

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

 

Sa forme très ronde et proche du visage n’appelle pas les turbulences. Sa fermeture demande habitude mais se révèle facile et simple. Son écran traité antibuée n’a que très rarement failli à sa tâche et l’étanchéité (brevet Roof) fournie par le joint est impeccable. Il est devenu mon casque favori pour mes navettes quotidiennes, c’est dire !

Roof BoXXer Carbone code, évolution d’espèce.

Beaucoup de motards hésitent à franchir le pas vers le Roof suite à des doutes sur la solidité de la mentonnière. C’est une fausse idée, ce casque Roof BoXXer est aussi sur qu’un modulable classique. Il faut que j’avoue que mon scepticisme a fait place à un engouement qui se prouvera par la décoration personnelle que je vais lui apporter dès cet hiver. Stay tuned !

Lolobadboy

www.roof.fr

Lolobadboy
motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité