MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences

MRA (Motorcycle Racing Accessories) est une marque allemande, créée par deux frères voici une trentaine d’années. S’ils s’orientaient au début vers l’univers racing, ils focalisent désormais la marque sur la fabrication de bulles et pare-brise. Et ils proposent des solutions originales.

 MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences

Si les pare-brise adaptables existent depuis belle lurette pour les basiques, les motos carénées ont dû se contenter longtemps de leur bulle originelle. Plus tard sont apparus les écrans dits HP ou « haute protection », des éléments d’abord simplement agrandis avant de se doter de parties arrière travaillées en aérodynamique. Depuis quelques années, le monde de l’endurance nous fait profiter des bulles à double courbure proposant une manière de compromis entre protection et esthétique. Bien entendu, pour des pilotes de grande taille, pour ceux qui roulent beaucoup ou qui sortent aussi l’hiver, la protection au vent est un facteur primordial de confort. A travers nombre d’études aérodynamiques en soufflerie, MRA a compris qu’élargir et allonger une bulle n’était pas la panacée en raison des turbulences consécutives à ces agrandissements.

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Sur une précédente Sprint ST, une grande bulle générait beaucoup de turbulences et de bruit

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Bien plus esthétique, la Vario-Touring fait nettement mieux!

 

C’est de là qu’est issue la Vario-Touring. Soulignons ici que tous les écrans MRA sont modifiés de façon à éviter l’effet de « verre ardent » qui, lors d’un arrêt prolongé en plein soleil, peut en focaliser les rayons et ainsi carboniser (faire fondre, en l’occurrence) l’instrumentation. D’autre part, le polymère thermoplastique (PMMA) qui compose les bulles MRA est conçu pour être quasiment incassable et pour présenter des bords de cassure émoussés s’il y avait néanmoins rupture. Un plus en termes de sécurité qui est d’ailleurs requis par le code de la route allemand.

 

Concept original

La Vario-Touring que nous testons ici est au fond une bulle HP de dimensions contenues sur laquelle vient se greffer un spoiler réglable -sans outil- selon 7 positions. Autant le savoir de suite, plus une bulle est grande, plus de turbulences elle génère par la rencontre entre le flux d’air et la dépression qui se forme derrière le pare-brise. Ces turbulences sont généralement ressenties à hauteur du casque et peuvent donc fatiguer rapidement le motocycliste tant par la pression hétérogène du vent que par le bruit. C’est là qu’intervient le spoiler de la Vario-Touring: il va lisser les turbulences en atténuant la dépression à l’œuvre derrière la bulle. Au gré de ses 7 positions possibles, il pourra s’adapter aux différences morphologiques des motards et/ou à leur position au guidon.

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Origine

 

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Endurance double courbure

 

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Vario-Touring

 

A l’usage, on tâtonne nécessairement un peu pour trouver la position optimale du spoiler mais, une fois que c’est fait, les résultats sont à la hauteur de l’attente et les gains sont multiples. Ainsi, sur notre Sprint ST 955i, la pression du vent est quasi inexistante si on la compare à ce que donnait la (trop petite) bulle d’origine qui exposait largement buste, bras, épaules et casque. Avec la bulle double courbure, les choses s’amélioraient pour le buste et pour le casque, à condition de se baisser légèrement, mais les épaules et les bras n’étaient pas protégés. Sans son spoiler, qui est amovible pour ceux qui le souhaiteraient, la bulle MRA met globalement le corps à l’abri, mais le casque subit un flux d’air très perturbé par la dépression générée derrière elle. Avec le spoiler correctement réglé enfin, on obtient l’effet Vario-Touring optimal: d’abord, les turbulences sont largement amoindries; la tête en profite, mais également les bras et le buste. Ensuite, la pression disparaît presque entièrement, sauf au niveau du casque, ce qui est normal. Il en résulte également une baisse légère mais effective du niveau sonore. Enfin, et c’est appréciable par temps hivernal, le froid ressenti est en chute libre par rapport aux deux autres bulles testées sur notre Triumph.

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Le Vario-Touring s’exporte sur les pare-brise destinés aux naked bikes

Verdict

Finalement, le résultat mesuré justifie l’investissement d’environ 125€ nécessité par l’adoption d’une bulle Vario-Touring, du moins pour tous ceux qui pratiquent tant soit peu d’autoroute. On ajoutera que la finition d’une bulle MRA est impeccable (voyez l’impression tramée à l’avant de la bulle), tout comme son ajustement à la moto. Enfin, sachez encore que le concept Vario-Touring est disponible aussi sur les pare-brise universels destinés aux basiques et qu’il peut même s’adapter à une sportive puisque les spoilers/déflecteurs sont disponibles séparément (environ 65€), pour pouvoir être fixés à une bulle existante.

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Sur les sportives, le déflecteur peut être ajouté

Fabricant:

www.mra.de/fr/

 

Importateur:

www.bike-design.com/fr

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Pour les amateurs de finition rétro, un joint souple est fourni avec la bulle

 

MRA Vario-Touring: en finir avec les turbulences
Le déflecteur se règle facilement à la main

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité