Le diable s’habille en Ducati !

Une semaine ! C’est la durée que nous avons passée à chevaucher cette nouvelle Ducati X Diavel S.
Nouvelle car oui, bien que son esthétique ne laisse pas de doute quant à ses origines partagées avec la Diavel première du nom, Ducati a retravaillé la totalité des pièces à l’exception des pneus !

Résultat ? Une moto encore plus rageuse, sportive avec toujours un caractère bien trempé !

 

Découvrez nos impressions à bord de cette Ducati X DIAVEL S:

Bienvenue dans le monde des « Power Cruiser »

Power Cruiser est en effet un terme qui devient petit à petit à la mode.
Mais qu’est-ce donc ?
En résumé, vous prenez un cruiser, c’est-à-dire une moto « cool » pour se balader, de préférence un custom, et vous « survitaminez » le moteur pour lui donner les mêmes caractéristiques qu’une ultra sportive. Simple non ? Et pourtant diablement efficace lorsque cet ensemble est savamment équilibré.

En 2016, Sylvain vous avait fait découvrir la Diavel Carbone, voyons donc ce qui nous a marqués sur cette nouvelle mouture 2017 !  (Redécouvrir son article)

Le diable s’habille en Ducati !

 

 

Si je vous dis Ducati Testastretta DVT avec calage Desmodromic variable, bicylindre en L, 4 soupapes par cylindre, Dual Spark, refroidissement liquide, vous me direz… « euh oui, mais donc ? »

Et bien vous avez là tout simplement un moteur tel que les Italiens aiment les faire, ultra puissant et précis, mais tellement docile une fois les présentations passées. 152Cv à 9.500tr/min, un couple de 12.8mkg à 5000 tr/min, autant dire qu’il y a de quoi vous arracher les bras en pleine accélération.

Heureusement, pour les plus prudents, le mode « rain » vous le bridera à 100Cv pour les conditions de route difficiles en plus de pousser les aides électroniques au maximum. Les mode « touring » ou « sport » vous permettront de le pousser au maximum en exploitant tout le potentiel de la machine.

Le diable s’habille en Ducati !
Un affichage chargé mais lisible et complet!

Les bas régimes dans une vitesse non adaptée ? A oublier !
En effet si ce moteur se montre extrêmement réactif et plaisant à milieu et haut régime, il déteste les bas régimes et vous le fera rapidement savoir. Vibrations dignes d’un marteau piqueur, vous ne lui résisterez pas longtemps et comprendrez très vite ce qu’il attend de vous. Accélère bon dieu!

Accélérer c’est bien, freiner aussi du coup…

Pour cela, les 2 disques semi-flottants de 320 mm et le disque de 265 mm, étrier flottant à 2 pistons sont juste parfaits. Ni trop, ni trop peu. Couplés aux suspensions ajustables, à l’avant comme à l’arrière, il vous sera très difficile de prendre en défaut la diablesse. Ajoutez à cela les aides électroniques, gyroscopes et autre ABS montés sur notre version d’essai…il faut être un véritable cowboy de la route pour rater son freinage…Mais après, tout est possible à qui le veut vraiment !

Le diable s’habille en Ducati !

Le diable s’habille en Ducati !
Un superbe son à l’image de son échappement !

Esthétiquement, la Diavel ne laisse pas indifférente. On aime ou pas, mais forcé de constater que les Italiens restent maitres dans l’art de designer de belles machines. La Diavel est au power cruiser ce qu’est la Panigale aux ultra sportives.

Les photos parlent d’elles mêmes et il est tout simplement inutile de vouloir en dire plus…

Petit détail qui n’en est pas un. Comme vous l’aurez constaté dans la vidéo. (Si pas, dépêchez-vous d’aller la regarder !) Ducati a équipé notre X Diavel S d’une nouvelle pièce apparue à leur catalogue il y a quelques semaines  : un nouveau système de tringlerie qui permet de ramener le sélecteur et le frein en position « roadster » et non plus « custom ». Un petit changement, mais qui fait toute la différence lors de la prise en main de celle-ci ! On gratte moins et l’impression de maitrise s’en trouve encore grandie ! A voir dans le futur si cette pièce sera disponible pour tous les autres modèles…

Le diable s’habille en Ducati !

 

Mais alors, au final, est-ce la moto ultime ?

A quoi nous vous répondrons non ! mais oui ! Enfin vous voyez quoi…ça dépend de ce que vous voulez faire de votre moto !

La Diavel est visuellement belle, se dompte facilement si on n’y va pas comme un goret, tient parfaitement la route, est bardée d’électronique, d’aides à la conduite, ne consomme pas trop (6.6/100km) et est très amusante !

Mais la Diavel est aussi chère (23.600€ de base !), est un custom sans bulle et donc vous envoie tout dans le casque une fois la poignée tournée…et le moteur vous y poussera constamment !

Elle a également un pneu arrière monstrueux…très plaisant à l’utilisation, moins au remplacement ! Comptez environ 150€ rien que le pneu arrière et hors montage…et on ne donne pas cher de sa durée dans le temps vu la motricité qu’il apporte !

Vous l’aurez compris, cette Diavel vous emmènera au 7ème ciel à chaque virage, mais pourrait bien ouvrir les portes de l’enfer à votre compte en banque lors de l’achat …que les dieux de la moto soient avec vous !

 

Plus d’informations sur DUCATI 

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,370FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité