Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime

Ne frappez pas ! On n’a pas dit que la Z900 était une vieille mais vous allez vite comprendre le choix du titre. La famille des Z, on devrait plutôt parler de Dynastie tant elle existe depuis longtemps et l’offre proposée est impressionnante, il y en a pour tous les niveaux : 125, 400, 650, 900 et 1000cc.

Vous pouvez ainsi commencer au A1 jusqu’au permis A et pour le A2, Kawasaki a même développé une Z900 70 kw, qui peut être bridée à la moitié de sa puissance pour vous permettre de rouler sur cette naked bike en apprenant le permis, ça le fait non !

Côté look, une Z se reconnait facilement et cette Z900 ne fait pas exception avec une tête de fourche à la sauce transformer, un avant plutôt large qui contraster avec une coque arrière fine mais toujours au design agressif. Un petit côté sportif renforcé avec cette édition Performance qui gagne un petit saute-vent, un protège réservoir, un silencieux Akrapovic qui va bien et un capot de selle.

Et pour bien affirmer son appartenance à la famille, le feu arrière s’illumine sous la forme du Z, immanquable !

Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime
ici avec le Caberg Levo

Si le look vous plait, continuons la découverte de cette 900 avec un cadre treillis spécialement développé pour elle, un châssis qui n’affiche que 13,5 kg sur la balance. Ceci n’empêche toutefois pas la Z900 de dépasser les 200 kg tous pleins faits. Mais bon, 210 kg en ordre de marche, ça n’est pas exagéré non plus. On trouve plus léger, c’est vrai mais on n’est loin d’avoir une enclume entre les mains.

Il faut dire que la partie cycle et la position de conduite  sont à la hauteur, sous le guidon assez large, on trouve une fourche inversée de 41mm, réglable en compression, détente et précharge. A l’arrière c’est un amortisseur back-link réglable en détente et précharge qui se charge de la suspension. Vous le verrez dans la vidéo, l’ensemble est plutôt efficace en amortissant bien même sur des routes défonçées et en collant la Z à la route même si vous êtes généreux avec les gaz. Sur nos quelques jours d’essai, on a vraiment pu apprécier à la fois le confort et l’agrément de conduite. On pourrait même parler de confort tellement elle est facile à piloter. La selle étant à 795mm, chaque pilote, ou presque, devrait s’y trouver à l’aise.

Toujours pour le confort au quotidien, on retrouve avec plaisir l’embrayage A&S, un système découvert lors de l’essai de la Z650 et qui nous avait déjà bleuffé à l’époque tant la poignée d’embrayage est souple et facile à utiliser.

Nous ne ferons pas non plus de critique sur le freinage ;  avec un double disque de 300mm et des étriers à 4 pistons opposés ainsi que le 250mm à un piston à l’arrière, la Z900  freine bien et fort, sans être trop mordante pour ne pas se faire peur. Un bon point de plus et ce malgré les 210 kg de la moto.

Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime

Assis au commande de la Z, la position est assez droite, pas trop à l’attaque mais permettant de vraiment s’amuser à son guidon. Devant le pilote, un écran LCD qui, même si il semble un peu dater en comparaison aux derniers TFT couleur, se montre complet avec le rapport engagé, une jauge, un sigle « Eco » et toutes les informations nécessaires.

La vidéo de l’essai :

Allez, assez discuté, on sait que vous attendez le paragraphe sur son moteur, c’est quand-même la pièce maîtresse de cette Z900 et c’est là qu’on la trouve la plus contradictoire. Avec une partie cycle moderne, la Z s’équipe d’un bon 4 cylindres de 948 cc qui développe 125 cv à 9500 tr/min. Seulement diront certains ! Oui mais 125 cv sans autre aide à la conduite que l’ABS et là, c’est vraiment fun ! A ne pas mettre entre toutes les mains ! Tournez la poignée, c’est une belle accélération garantie à chaque fois et histoire de ne calmer personne, Kawasaki a bossé sur la sonorité de la boîte à air. Du coup, la Z900 peut se montrer discrète quand on ne la pousse pas mais gronde de plaisir quand vous ouvrez en grand… Grisant, on ne s’en lasse pas ! Je vous en met même un petit exemple dans la vidéo.  En plus avec son couple de 98,6 NM à 7700 tours, on peut jouer sur sa souplesse et son allonge pour en profiter encore plus.

Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime

La Z900 vous emmène vite, vite et bien alliant tenue de route aux accélérations que le 4 cylindres procure. Impossible de ne pas avoir la banane dans le casque en roulant avec cette moto… Du moins, si vous en êtes capable, il faut rester humble parfois, ici, pas de sauvetage du contrôle de traction, nie de l’anti-wheeling. Oui, oui, je sais, ça donne envie.

Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime

Il ne vous reste plus qu’à passer à la caisse et débourses les 9199 € pour la Z. Un budget auquel il faut ajouter 1099 € pour le kit performance mais il en vaut la peine, pour le look et pour le son.

Une moto puissante, agile, à l’ancienne pour profiter de la conduite sans fioriture, voilà ce que vous propose Kawasaki. Elle se place ainsi moins chère que la Z1000 affichée à 12.599 € et ses 142 cv mais un cran au dessus de sa petite sœur la Z650 qui ne développe que 68 cv, un joli trait d’union pour réunir les deux mondes donc.

Kawasaki Z900 à l’ancienne comme on l’aime
ici avec un Ruroc Atlas

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

  1. Motor depuis toujours ,j’avais un vieux fzx 750 ,le petit Vmax …mais voilà en septembre jau su is un infarctus qui ma bloqué pendant des mois ,quand j’ai redémarrer la  » grand-mère » ,elle m’a lâché, rincée, moteur mort…
    Me voilà sans véhicule puisse je roulais été comme hiver par tous les temps et sans assez de moyen pour retrouver mon rêve une Kawa 750 ou 1000… La vie est pas simple en maladie a 650 euros par mois avec des gosses à nourrir mais je vous remercie pour vos articles ..
    Aujourd’hui je suis vivant mais je n’ai plus ce qui me faisais tenir chaque jour …
    Cordialement l’ami, soit prudent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité