Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Fidèle à  son époque
La seule touche qui trahira l’âge de la W800, c’est son petit écran LCD qui reprend les trips et l’horloge sur le compteur kilométrique. Pour le reste, l’illusion est parfaite et on croirait rouler sur une ancienne moto que l’aurait juste sorti de sa boîte des années plus tard.Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendLa recette agit comme par magie : un gros phare rond, des jantes à rayons (même si les vannes sont coudées) des soufflets de fourche, un gros logo en relief sur le réservoir et des poses genoux en caoutchouc sur ses flancs. Et ça ne s’arrête pas là, regardez donc cette selle, longue, d’une seule pièce et de ses bourrelets, même le Kawasaki en jaune à l’arrière de celle-ci pourrait tromper un connaisseur.

 

 

 

  Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Pas de fausse note non plus avec ses deux silencieux, longs et fins alors que les amortisseurs se passent de toute garniture. Les détails se retrouvent même au guidon avec ses gros commodos et les fonds de compteurs garnis de blanc, les nostalgiques aimeront. On appréciera aussi la présence discrète des voyants dans le fond noir du compteur comme celui de la réserve.

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Cette édition spéciale joue sur trois couleurs, le noir est dominant mais il est agrémenté de bandes orange comme les liserés de roue ou sur le réservoir. Quelques touches de chrome viennent jouer les contrastes sur un moteur tout de noir vêtu. Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendEn se contentant de l’essentiel, elle présente un format plutôt compact et cache bien ses mensurations : plus de 2 mètres de long, un empattement de 1.465 mm et 216 kg tous pleins faits. « Elle ne semble pas si lourde » nous a-t-on dit plus d’une fois.

Et après tout, pourquoi s’encombrer de plastique inutile, la Kawasaki W800 est belle, tout simplement et l’avis est partagé tant par les motards que par les autres.Et bien entendu, on a filmé tout ça, à regarder sur notre chaine Youtube.

Un bicylindre bien sympathique.

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendIl est évident qu’on ne parle pas ici de performances, dans un sens purement sportif bien entendu.En créant la W800, les ingénieurs de Kawasaki avaient pour mot d’ordre de lui donner un moteur agréable à regarder et on peut avouer que le pari est réussi, il a de la gueule ce bi mêlant noir et chrome.

 

 

 

 

De plus ses grandes ailettes sont fonctionnelles car il s’agit bien d’un refroidissement par air.Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Ce sympathique bicylindre vertical développe 48 cv à 6500 tours et un couple maxi de 60 Nm à seulement 2500 tours/min. Loin d’être apathique pour autant, il permet de bonnes reprises et si on sollicite la poignée, les dépassements se font sans souci. La W800 ne rechigne pas non plus à prendre l’autoroute affichant à peine 3500 tours quand on dépasse les 120 km/h. Forcément, le manque de protection ne vous y encouragera pas mais elle permet de dépasser allègrement cette limite belge.

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendIl est toujours difficile d’établir un bilan sur la consommation après un essai, notre usage étant parfois bien plus tonique que l’usage qu’en ferait un autre pilote. Toutefois, sans la ménager, notre consommation moyenne était de 5.2 litres/100 avec un passage sur autoroute. Le réservoir de 14 litres permet ainsi de belles étapes même si nous avions allumé la réserve après 180 kms.

 

 

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

 

Avec la Kawa W800, le mélange entre modernité avec ses injecteurs et sa fiabilité et un look à l’ancienne fait merveille pour revenir à l’essentiel de la moto : le plaisir de la conduite.

 

 

 

 

Profiter de la balade

 
Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

A défaut de sport et de grosses sensations, la Kawasaki W800 vous fera aimer la balade. La selle est bien rembourrée et dessinée pour que même à 790mm de haut, chacun puisse mettre facilement les pieds au sol. Elle autorise de belles étapes sans se plaindre de son confort.

 

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

 

Les suspensions sont molles, onctueuses devrait-on dire tant on apprécie leur fonctionnement pour se promener seul ou en duo. La fourche classique de 39mm gomme la plupart des bosses et les deux amortisseurs, réglables sur 5 positions, assurent une bonne tenue de route en préservant le confort.

 

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendIl faut l’avouer, quand on la voit avec son look rétro et ses pneus au dessin particulier (pour une moto moderne bien entendu), on peut douter de son efficacité sur route et bien on se trompe, la Kawasaki W800 peut adopter un rythme assez rapide si on garde une conduite fluide. La maniabilité est elle aussi bien présente et la position de conduite invite au voyage pittoresque même s’il n’est que d’un jour. Autrement dit, on profite de sa sortie !Les 5 vitesses passent rapidement et on roule sur le couple.

 

 

Ne la brusquez pas ! Elle n’aime pas ça et son freinage vous ramènera vite à la raison. Un simple disque de 300 mm à l’avant et un tambour de 160mm à l’arrière sont là pour vous stopper mais en accusant 216 kg tous pleins faits et sans le pilote, ils seront mis à rude épreuve. Il ne faudra pas hésiter à tirer fort sur le levier pour ne pas vous faire surprendre. Toutefois, ce n’est pas dramatique tant qu’on ne la confond pas avec une sportive et que l’on tente de faire l’intérieur à tout le monde après un freinage de bucheron.

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Le plaisir de piloter

Pas d’aspect pratique, le passager a juste droit à deux poignées placées sous la selle, pas d’aide électronique (pour quoi faire d’ailleurs?), la Kawasaki W800 vous fait profiter d’un plaisir simple, celui de rouler et de profiter de votre sortie. On aurait aimé un freinage plus performant et pourquoi pas, une courroie au lieu de la chaîne, moins salissante et tout aussi belle.Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prendIl ne vous reste qu’à vous équiper, moderne ou avec votre bon vieux cuir et votre jet.

On en trouve d’ailleurs comme la W800, neuf mais au look vintage.

 

 

 

 

Proposée à 8.799 euro en version spéciale ou à 8.499 euro en version normale, elle ne sera pas la moto la moins chère mais son charme ravira plus d’un motard et pas qu’eux puisque plus d’un passant nous a fait remarquer que nous avions une bien belle moto, au look rétro, épuré et au format plutôt compact ce qui change de certaines grosses machines. Elle n’a donc récolté que des avis positifs peu importe le public.

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

Notons au passage que Kawasaki propose des accessoires spécifiques pour personnaliser votre W800, des échappements coniques sports à la bulle et à la selle Café Racer, il y a de quoi vous faire plaisir.

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend

 

Importateur :Kawasaki Benelux

 

 

 

Kawasaki W800 Special Edition 2014 quand la nostalgie vous prend
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,446FansLike
196FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité