Honda CBR300R vs Kawasaki Z300

Chevaux de trois

Destinées prioritairement aux permis A2, les 300cc offrent des arguments qui ne les y cantonnent pas. Charmeuses à plus d’un titre, elles pourraient en effet séduire les déçus de la course à la puissance et ceux que les scooters n’attirent pas. Objectif-moto étalonne pour vous deux rivales en vue sur ce segment.

La CBR 300 R apparue l’an dernier doit composer cette année avec de nouvelles rivales au premier rang desquelles se situe sans doute la Kawasaki Z300. La Yamaha YZF R3, que nous évaluerons prochainement, se situe dans un registre nettement plus sportif et demande selon nous à être essayée à part, à l’instar de la redoutable KTM RC390 que nous vous présentions en 2014.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300

Bilan esthétique et finition
Alors que la Honda se la joue sportive disciplinée (l’habillage arrière qui rappelle à s’y méprendre celui des CBR1000RR 2004 à 2007), la Kawasaki imité avec brio les courbes avantageuses de sa grande soeur de 800cc, et c’est une réussite. De nos deux protagonistes, c’est sans conteste la Kawasaki qui l’emporte en termes de popularité. Son look dénudé de streetfighter est plus dans l’air du temps que celui de sa rivale, à une heure où les sportives perdent de leur attrait sur de nombreux marchés.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Sa ressemblance avec la Z800 (à gauche) participe beaucoup au charme de la Z300!

Pourtant, s’agissant de finition, les deux Japonaises sont à égalité, à savoir dans des standards acceptables mais pas transcendants puisque, sur l’une comme sur l’autre, certains matériaux, les platines notamment, affichaient déjà la morsure du temps… Disons en tous cas que la Kawasaki offre une plastique intégralement cohérente alors que la Honda pêche sans nul doute à cause de son volumineux silencieux et, peut-être, par ses coloris, certes dynamiques et inspirés de ceux du HRC, mais qui ne la mettent pas spécialement en valeur. Bref, la Honda apparaît plus banale que sa rivale, et les jantes de la Kawa n’y sont pas pour rien.
Verdict: avantage Z300

Bilan équipements et aspects pratiques

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Z300

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
CBR300R

Il n’est pas facile de dégager une hiérarchie dans ce domaine: les instrumentations s’équivalent en offrant certes l’essentiel mais en oubliant tous les apports potentiels de l’électronique, un indicateur de rapport engagé entre autres. Il ne faut toutefois pas méconnaître que nous sommes en présence de machines d’entrée de gamme et qu’à ce titre, elles en donnent suffisamment. Bien entendu, il serait inique de comparer la Z300 Performance que nous avions à l’essai à une CBR Standard. En effet, dans cette configuration spécifique, la Z se singularise par son échappement Akrapovic carbone, ses filets de jantes, son dosseret et sa protection de réservoir; lesquels font culminer le prix de la Z300 à près de 1000€ de plus que celui d’une CBR d’origine, ce qui est considérable, même si la Z propose aussi un embrayage assisté, finalement peu utile sur une 300cc.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
En version Performance, l’équipement de la Z fait la différence, mais coûte 1000€ de plus…

De son côté, la Honda se rattrape grâce à la présence de poignées de maintien bien conçues et à une instrumentation plus jolie à voir et plus lisible parce que son écran digital n’est pas décalé du compte-tours. Oubliez tout rangement sous la selle sur la Z300 et, tant que vous y êtes, oubliez aussi votre passager car c’est le dosseret ou la selle. Sur la CBR, un petit bloque-disque trouvera sa place sous votre séant.
Verdict: égalité

Bilan confort
Etant donné que ces deux guêpes peuvent croiser à 130 voire à 140km/h au compteur, la protection n’y est pas négligeable. Dans ce domaine, la Honda emportera sans surprise vos suffrages: son carénage remplit son office et même un pilote de grande taille profitera de la bulle qui met le buste à l’abri et même un peu les mains.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Avec son carénage et sa bulle, la CBR offre une protection satisfaisante.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Malgré son grand guidon, la Z ne peut rivaliser avec le confort de la CBR. Mais qu’est-ce qu’elle est belle…

Sur la Z, l’esthétique capotage de phare fait ce qu’il peut, sans plus. Bizarrement, les positions de conduite offertes par nos protagonistes sont fort proches et c’est même la Honda qui s’avère la moins sportive grâce à ses bracelets surélevés et à ses pose-pieds idéalement disposés. De même, la sellerie de la CBR est plus moelleuse que celle de la Z; notons que le passager ne s’en plaint pas non plus. Bien que nous n’ayons pas pu emmener quelqu’un sur notre Z300 de test (à cause du dosseret!), il faut noter que son passager y profite de supports plus avancés, garant de jambes moins pliées; mais il doit se passer de poignées et puis, les suspensions de la CBR sont tout de même moins raides…
Verdict: avantage CBR300R

Bilan moteur et performances
Z300: 39cv, 27Nm, 170kg avec les pleins; CBR300R: 31cv, 27Nm, 164kg avec les pleins. Avec un tel avantage de puissance, on se dit que la Kawasaki ne fera qu’une bouchée du monocylindre de la Honda; c’est pourtant loin d’être le cas… En réalité, Honda a lissé les courbes de son ancienne 250 au bénéfice de la rondeur tandis que Kawasaki a plutôt cherché la performance. Ainsi, si les valeurs de couple maximal sont identiques, la CBR atteint ce rendement optimal à 7250rpm, soit près de… 3000 de moins que la Z! Il en résulte un mono Honda mieux rempli et nettement plus disponible dans les régimes bas et intermédiaires; de sorte que c’est l’agrément de la CBR qui prend le dessus sur les performances de la Z, laquelle vous gratifie d’une dizaine de km/h supplémentaires en pointe (+/- 160km/h compteur suivant la taille et le poids du pilote). Bien sûr, des données subjectives comme la sonorité du silencieux Akra ou celle de l’admission -toutes deux à l’avantage de la Kawa- viennent interférer, mais si l’on s’en tient aux faits, la Honda fait néanmoins figure de compagne plus avenante.
Verdict: avantage CBR300R

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300

Bilan dynamique
L’une comme l’autre de nos invitées s’appuient sur un poids contenu pour faire (très) bonne figure en termes de maniabilité; une caractéristique que l’on apprécie autant sur routes sinueuses qu’en ville, où nos 300 sont un peu les reines de l’improvisation: bien plus réactives et précises que la plupart des scooters, elles se jouent avec brio du milieu urbain. Sur route, des pilotes aguerris profiteront aussi de cette légèreté pour se jeter d’une courbe dans l’autre à des vitesses qui leur donneront le sourire. Ici, toutes les corrections de trajectoires sont permises, et même des (légers) coups de frein sur l’angle se ressentent peu. C’est facile comme une 125, mais avec plus du double de chevaux; une chouette équation, même pour les habitués de plus grosses cylindrées.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Plus docile et rond, le mono de la CBR s’impose en usage quotidien.

Les deux châssis de type « Diamond » sont en acier et assurent à la fois stabilité et rigidité acceptable puisque la puissance disponible ne les déborde jamais et que les suspensions se tirent fort honorablement d’affaire. Ce matériel de suspensions est d’ailleurs comparable sur les deux machines (fourches de 37mm et mono-amortisseurs arrière) mais avec la particularité que, sur la Verte, le pouvoir d’amortissement est nettement plus limité -surtout à l’avant- (10mm de débattement en moins).
En vérité, dans le domaine, les deux motos se tiennent en une spire de ressort: la Kawa est plus incisive sur revêtements plats et la Honda s’accommode mieux des reliefs routiers plus marqués. Une caractéristique remarquable -et pas dans le bon sens- sur la Kawa: la petite Z est très sensible aux mouvements du carburant dans son réservoir, lesquels influent légèrement sur le comportement de la moto dans les virolos, et c’est le plus remarquable lorsque le réservoir est à moitié plein.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Les freins sont comparables mais l’agrément de la Honda est supérieur grâce à son ABS.

Terminons ce chapitre dynamique par le freinage: en Belgique les deux motos sont proposées d’office avec l’ABS et personne ne songera à s’en plaindre. Ici encore, l’équipement est semblable et on ne s’étonnera pas que les performances le soient aussi. Tant Honda que Kawasaki atteignent ici un excellent niveau de décélération; la puissance n’est pas phénoménale, mais la progressivité est au rendez-vous et, pour peu que l’on actionne les deux freins, les machines n’ont aucun mal à s’arrêter quel que soit le type de pilotage pratiqué. La différence entre les deux? L’ABS de la Honda est plus intuitif car il a tendance à s’enclencher plus tard (surtout à l’arrière), et son intervention est plus douce que sur la Z300.
Verdict: égalité

Bilan budget
Dans ce domaine, il n’y aura pas photo; Honda joue gagnant. Affichant un prix catalogue inférieur de 400€ en version de base (900€ de différence par rapport à la version Performance de notre essai), la CBR compense ainsi son léger déficit de performance. De même, à la pompe, la Honda consomme un bon litre de moins que la Z300 aux 100km. Ainsi, les moyennes de notre essai se sont établies à 6,2L/100km pour la Z300 contre 5,0L/100km dans le cas de la CBR. Ceci dit, il est hors de doute qu’une conduite plus coulée et moins agressive permettrait à chacune de diminuer son appétit d’un litre.
Verdict: avantage CBR300R

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300

En conclusion
Par leur côté ludique très affirmé, ces deux petits jouets nous font faire la réflexion suivante: pour aller au boulot et s’amuser en balade, une 300cc pourrait convenir à de nombreux motards revenus du prestige alloué aux grosses cylindrées. Car à moins que l’on n’effectue quotidiennement des trajets longs et/ou en couple, une moto capable de croiser à 130/140km/h et de s’extraire facilement d’un flot d’automobiles, suffit amplement dans la circulation congestionnée que nous connaissons actuellement. Ces « chevaux de trois » ont de quoi faire réfléchir les tenants inconditionnels des gros cubes et en investir la citadelle. Avec, en l’espèce, une petite préférence pour la CBR…

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
C’est beau un dosseret mais ça vous interdit d’emmener un passager…

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Simple piston arrière pour la CBR, mais progressivité plus grande.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
Sur la CBR, on klaxonne souvent en croyant actionner les clignotants.

Honda CBR300R vs Kawasaki Z300
En général, les femmes préfèrent la Z…

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,402FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité