Essai des Sous-vêtements Oxford Chill Out

Dehors le froid!
Essai des Sous-vêtements Oxford Chill Out

Traduction littérale de Chill Out, notre titre exprime relativement bien l’effet qu’ont les sous-vêtements thermiques commercialisés par les Anglais d’Oxford.On sait que la marque britannique est soucieuse de la qualité de ses produits et de la pérennité de cette qualité à travers le temps. On connaissait déjà la gamme de ses Lifetime Luggage, et pour en utiliser un sac à dos tous les jours de l’année depuis un bout de temps déjà, on peut vous dire qu’en effet, le bagage Oxford vieillit bien ou plutôt ne vieillit pas. Eh bien voilà qu’appara&icirc.t, avec cette gamme Chill Out, la notion de Lifetime Clothing. Cela ne peut évidemment signifier que le produit ne s’usera pas avec le temps . par contre, l’acheteur a la garantie que l’usure constatée ne sera jamais la conséquence d’un défaut quelconque de fabrication ou de conception. Pour accentuer cette qualité perçue, Oxford soigne d’ailleurs spécialement ses emballages, lesquels dégagent une forte impression de sérieux.

Technologiques

Essai des Sous-vêtements Oxford Chill Out

L’ancienne gamme Chill Out, testée précédemment dans nos colonnes s’était déjà avérée efficace contre le froid, mais elle se signalait aussi par un certain inconfort d&ucirc. à la rigidité des matériaux. on avait par exemple le cou irrité par le col montant. Tout cela a désormais disparu. De plus, le Chilltex spécialement mis au point dans cette nouvelle mouture intègre en réalité différents matériaux et il s’agit d’un véritable alliage de tissus performants. De sorte que la gamme ne se contente plus de vous protéger du froid (ce qu’elle fait très bien du reste!) mais vous protège également des excès de sudation et même d’infiltrations d’eau de pluie. Dans cet alliage, on trouve:-Chilltex 3D Technical Fleece. Il s’agit d’un tissu alvéolé qui emprisonne l’air chaud entre le corps du motard et la membrane respirante.-Chilltex Neocore. C’est la membrane respirante en question, qui vous évitera les excès de transpiration. elle est spécialement utilisée là où le tissu est constamment en contact avec la peau, comme dans le dos.-Chilltex Hydrocore. C’est une seconde barrière antifroid puisqu’elle stoppe l’air frais et l’eau extérieure (dans une certaine mesure) tout en restant respirante.

Réellement efficaces
Pour ceux d’entre vous qui n’ont que faire d’appareillages chauffants mais qui roulent au plus froid de l’hiver, la gamme Chillout est un choix rationnel voire obligatoire. En effet, l’expérience a montré qu’à 0&deg. de température extérieure, la température apparente d’un motard roulant à seulement 40km/h n’est plus que de -16&deg….Objectif-moto a testé pour vous l’ensemble qui nous para&icirc.t le plus pertinent: chaussettes, pantalon et  » chemise « . La gamme offre encore un choix de cagoules, des sous-gants et des genouillères.Au premier toucher, le matériau semble curieux en raison du tissu alvéolé, et l’on se dit que ce ne sera pas confortable à porter, surtout eu niveau des chaussettes. Pourtant, il n’en est rien et l’une des forces de ces sous-vêtements est de se faire rapidement oublier. Notre banc d’essai le plus rude face au froid fut le suivant, et les sportifs parmi vous apprécieront: sortir en combi cuir racing et bottes ventilées par 5&deg. de température extérieure, et avec seulement les Chillout sur la peau pour un trajet de 50km. Résultat: épatant. on n’a jamais eu froid, même aux pieds. Voilà qui suffisait déjà à nous convaincre de l’efficacité des produits anglais. A propos, signalons des aspects pratiques étonnamment bien pensés comme la chemise qui s’ouvre d’un côté sur toute sa hauteur (plus facile à enfiler, c’est impossible) ou l’élastique situé en bout de manche et permettant d’y enfiler un doigt pour bien tirer le sous-vêtement dans la manche de la veste portée. C’est bien utile avec une combi en cuir qui colle à la peau…

Essai des Sous-vêtements Oxford Chill Out

Nous avons ensuite réitéré l’expérience par temps de gel avec juste les Chillout sous un ensemble cordura. Là encore, ce fut probant: on est parfaitement isolé du vent froid ou de l’effet réfrigérant de la pluie quand il se met à doucher.A l’intérieur, nous avons effectivement constaté que les Chillout régulent bien votre transpiration, à l’exception toutefois des chaussettes dont la partie arrière est également alvéolée. Là, c’est vrai qu’on a chaud aux pieds… Mais c’est la seule critique que nous émettrons à l’adresse de ces excellents produits qui ont su progresser et éliminer les défauts constatés sur la génération précédente.On pourra arguer que les prix des Chillout ne sont guère démocratiques (environ 140€ l’ensemble), mais au double regard de leur efficacité et de leur longévité supposée, si l’on s’en réfère à d’autres produits Oxford, il s’agit d’un investissement parfaitement justifié pour les rouleurs.
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité