Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S

Après avoir eu le plaisir de vous présenter la caméra Prism de Sena, nous allons vous parler maintenant du kit intercom de la même marque. Le 20S est le modèle haut de gamme de la marque et est déjà reconnu par beaucoup de motards comme un des meilleurs du marché. Évidemment, on a voulu tester par nous-mêmes.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S

Un kit complet et une installation simple.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Le Sena diffère du Cardo SHO-1 testé précédemment vu que le 20 S est un modèle universel qui se place à l’extérieur du casque et devrait donc s’adapter à tous les casques. De notre côté, on ne l’a pas testé sur tous les casques essayés cette saison mais en effet le montage semble possible, nous avons toutefois lu sur le net que certains casques posaient parfois problème. Parfois, il n’y a par exemple pas d’espace prévu dans le casque pour mettre les haut-parleurs (ou oreillettes).

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Dans le kit, que ce soit le simple ou le duo, tout est bien entendu fourni pour installer l’intercom dans un casque intégral, modulable ou jet. On trouve forcément le boitier principal, une pince support, une tige semi rigide avec micro pour un jet ou modulable, un micro filaire, des scratchs et mousses pour tout coincer le mieux possible, un cable USB pour le recharger ou les mises à jour ainsi qu’un chargeur allume cigare. Il n’est donc pas possible de le recharger sur une prise secteur, à moins de brancher l’USB dans un adaptateur mais à vos risques et périls. Sena déconseille d’ailleurs d’utiliser une autre prise que celle allume cigare fournie dans le kit.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Pour l’installation, c’est assez simple, on ouvre la pince avec la clé allen, on la place sur le côté du casque et on referme. Reste à placer le micro en fonction de votre casque et les écouteurs. Le module se détachant facilement de son support, pas besoin de placer le casque à côté de votre pc si vous devez le brancher.
Le placement du micro est peut-être le plus délicat car en fonction du casque, les résultats peuvent être très différents. Dans un intégral, pas de souci, il suffit de placer le micro filaire. Pour un modulable, c’est plus délicat : il faut que la mentonnière ne vienne pas cogner dedans à chaque ouverture et fermeture. Il faut aussi que le micro soit placé dans le bon sens et on ne peut que constater que souvent il a bougé lors de l’ouverture du casque (ou la fermeture) et du coup, la qualité de la communication s’en ressent. Forcément, pour rouler avec un modulable ouvert et tenir une conversation, il faut que le micro ne prenne que d’un côté sinon il captera aussi le vent de face.
Etonnamment, le boitier ne crée pas trop de turbulence et de nuisance sonore. On l’a placé sur le HJC RPHA MAX evo et si on entend bien dans le casque qu’on a rajouté un élément extérieur, ça reste raisonnable. Si par contre vous ajouter d’un côté l’intercom et de l’autre la caméra ou son support, là ça devient nettement plus gênant.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S

Un fonctionnement simple, trop peut être

Le Sena 20 S fonctionne en bluetooth 4.1 permettant un son HD et une connexion avec 8 autres modules intercom. Il peut aussi se connecter avec un kit d’une autre marque. Il est aussi multi tache ce qui vous permet à la fois d’avoir une conversation intercom et d’écouter de la musique ou votre GPS. Une fonction ne coupe pas l’autre, le boitier les répartit au mieux pour pouvoir écouter les deux, pratique dans le cas du GPS, ça vous évite de rater votre sortie alors que vous tapiez la discute. C’est plus discutable quand on parle d’écouter la radio et de discuter en même temps, faut bien rester concentré sur la route quand-même !
Comme vous pouvez le constater, il y a peu de boutons apparents sur le 20 S : une molette qu’on ne peut pas rater, un petit bouton à l’arrière pour le téléphone et un en dessous pour le mode ambiant.
On peut aussi tapoter sur la partie avant, celle où on trouve la led multicolore pour activer certaines fonctions comme la commande vocale.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Dans la pratique, on fera un peu les mêmes reproches que pour le Cardo, il faut s’habituer et retenir les fonctions qui vous intéressent et surtout comment les activer. Prenons le bouton arrière, il sert à répondre à un appel, activer la fonction vocale, en double clic à la numérotation rapide mais aussi en appuyant deux secondes à activer la radio et une fois allumée à balayer la bande FM en double clic. Vous suivez encore ? Hé bien en roulant, c’est pire, au début en tout cas.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
La roulette aussi est multi-fonction : un clic pour démarrer une conversation intercom, deux pour le deuxième ami, trois pour le troisième, puis la tourner pour les suivants mais elle sert aussi pour le volume et en la tenant appuyée une seconde à allumer la musique. Bref, il arrive souvent de se mélanger les doigts et d’activer une autre fonction que celle désirée.
Sena possède dans sa gamme une télécommande au guidon, facile à placer et sans installation à première vue, ça devrait grandement faciliter la vie des têtes en l’air ou de tous ceux qui ont du mal à retenir toutes les fonctions. Ne vous tracassez pas, j’en fais partie.
De plus, sans réponse de votre part, le boitier continue son menu ou annule la commande.
Il y a bien la fonction commande vocale mais on dirait que le 20S n’aime pas ma voix ou ne comprend pas toujours ce que je dis. Il lui arrive souvent de ne rien comprendre ou de faire autre chose.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Le couplage est facile en suivant le manuel ou avec le couplage rapide, pour les intercoms du moins. On n’a eu aucun mal à appairer notre Samsung, on testera peut-être avec un iphone plus tard.

L’application permet aussi de régler les différents paramètres de l’intercom.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S

 

En pratique

Une fois les fonctions de base assimilées, il nous reste à le tester sur route. En téléphone, en instructions GPS ou en intercom, la qualité du son entrant est très bonne et il faut parfois (souvent) baisser le volume pour ne pas avoir une tête comme un chou-fleur au premier arrêt. Le son sortant dépendra lui de la moto, du casque et du placement de votre micro. Lors de l’essai de la R1200RT, bien planqué derrière la bulle, on pouvait tenir une conversation sans problème même avec le casque ouvert. Sur un roadster, vous devinez bien qu’une fois sorti de la ville, mieux vaut le fermer si vous souhaitez discuter. On va d’ailleurs le placer dans un intégral avec le micro filaire et on reviendra vous en dire des nouvelles d’ici quelques mois, ne serait-ce que pour comparer.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Sena annonce une distance entre intercom de 2 kms mais ça reste très théorique. En fonction de l’endroit où vous roulez, la distance de confort peut passer de 600 mètres à 1.6 km. On veut dire par là d’avoir une conversation correcte sans perturbations vous obligeant à tout répéter. Notez en passant que le boitier dispose d’une antenne repliable qu’il ne faut pas hésiter à ouvrir pour une meilleure réception.
Aussi pour le test, nous avons testé le couplage avec la caméra Prism et la prise de son HD, vous avez d’ailleurs pu vous rendre compte de la qualité lors des vidéos de certaines motos. Tout comme pour le reste, tout dépend des circonstances de l’essai mais dans de bonnes conditions, la qualité est vraiment au rendez-vous . L’intercom peut aussi commander la caméra et forcément, c’est un avantage non négligeable pour les fans de vidéos.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Le bouton mode ambiant permet d’entendre ce qui se passe à l’extérieur de votre casque mais l’intérêt reste selon moi limité, un casque étant rarement suffisamment insonorisé pour ne pas entendre ce qui se passe. La fonction est par contre intéressante si vous souhaitez discuter avec quelqu’un ne possédant pas d’intercom.
Côté radio, pas de miracle, comme en voiture, certaines stations FM sont inécoutables. Le RDS fait bien son possible mais il peine à suivre une petite station radio vu l’encombrement de la bande FM. La fonction balayage est finalement bien pratique si vous souhaitez juste avoir une radio dans le casque. Si vous souhaitez avoir toujours la même station, c’est comme pour la voiture, parfois, ça marche et parfois pas.
Petits bémols, lors de l’essai, nous avons parfois eu le boîtier qui avait un peu bougé de son support, privant du coup une ou l’autre oreille du son. Il suffisait de le toucher de la main pour rendre le contact mais c’est quand même surprenant. Aussi le micro sur perche est parfois sensible au grésillement et le simple fait de bouger la tige provoque du bruit, peut-être à cause de la prise avec le boitier.

 

En conclusion, un très bon intercom

C’est vrai qu’on a pu lui faire quelques critiques mais forcément, quand on choisit un modèle haut de gamme, on se montre un peu plus sévère. Toujours est-il que le Sena 20S reprend toutes les fonctions que l’on attend d’un intercom. Ses commandes une fois assimilées sont faciles à utiliser et à part le bouton téléphone un peu petit, on ne lui fera pas de reproche sur ce point.
Le multitasking permet de brancher et d’écouter plusieurs sources en même temps, pratique lors d’un guidage GPS tout en discutant en intercom ou au téléphone.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
La qualité audio entrante est la plupart du temps très bonne et la prise de son dans de bonnes conditions aussi mais peut vraiment varier selon les circonstances et surtout le placement et le positionnement de ce micro sur perche. (On vous en dira plus après un essai dans un intégral)

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
En option, vous pouvez ajouter la télécommande au guidon. Vous pouvez aussi si vous utilisez une Gopro ajouter un module bluetooth pour enregistrer sur votre caméra le son HD de votre intercom.

La vidéo de présentation :

Avec la Prism, pas besoin de boitier additionnel et le pairage est assez facile mais il demande forcément plus de manipulation sur la caméra car il faut gérer les paramètres audio : micro interne éteint ou diminué, prise de son via l’intercom ou pas.
Proposé à 299 € en solo ou 549 € en kit duo (déjà appairés en usine) sur le site même de Sena

Il est bien entendu aussi disponible chez notre partenaire Motoblouz, en kit simple ou duo.
Il n’est pas bon marché mais c’est le haut de gamme aussi, on n’a rien sans rien. A vous de voir maintenant si les points positifs suffisent à gommes les quelques critiques émises.
La télécommande (non testée dans cet article) coute elle 99 € et le boitier 110 €.
Sena propose aussi une solution tout en un en rassemblant boitier intercom et caméra Full HD (1080 en 30 img/sec), le 10C. Cela devrait limiter les manipulations pour la connexion entre les deux appareils, il nous est arrivé de rentrer après avoir filmé sans prise de son, simplement parce qu’on n’a pas sélectionné le bon paramètre, râlant je vous jure. Si le système présente des avantages, il limitera forcément le placement de la caméra au côté du casque.
Et pour ceux qui aiment la discrétion, Sena a présenté récemment le 10U, un système qui s’intègre complètement dans le casque mais qui est pour le moment limité à certains modèles comme le Shoei GT-AIR et le Néotec, le Schuberth C3/C3pro et les intégraux Arai. Ils travaillent aussi à l’intégration dans d’autres casques mais on ne sait vous en dire plus pour le moment.

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S

Essai de la Rolls de l’intercom le Sena 20S
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

  1. J’ai acheté le S20 car j’avais le SMH5FM et je le trouvais bien s’il qu’il ne pouvait pas s’apairer avec aucun appareil autre que le SMH5. J’ai donc repris le S20 car il devrait s’appairer avec tous les intercoms du marcher.
    Et mal m’en a pris car il ne reconnaît pas les SMH5 ni les Cardo teamset Q1 et en plus chez SENA ils ne peuvent pas me donner de solution.
    Si au moins il y avait une méthode pour sélectionner les appairage via le PC par leur logiciel.
    Mais la cerise sur le gâteau c’est l’appli Sena sur mon iPhone qui me donne le guide rapide et le manuel d’utilisation (en Français), et quand on les ouvres toutes les instructions sont en anglais.
    Chez SÉNAT ça sent l’amateurisme et à mon avis ils ont sorti un modèle qui devait répondre à la concurrence en la surclassant. Mais ils n’ont pas été à la hauteur et sont dépassés par les problèmes.

  2. j’ai moi même un smh5fm et après avoir fait la mise à jour du logiciel sur le net (il y a plus d’un an déjà ! ) il est compatible avec TOUS les bluetooth (!!!) part contre il ne faut pas essayer de l’appairer par le mode intercom (dans le menu vocal) mais intercom universel et pour ça il faut laisser la molette en appui car ce menu est disponible après avoir entendu « couplage intercom »

  3. J avais un smh5 . coté (son) la musique fasait pique pique et la distance pas tres fort.
    Un copain m a preter un 20 s pour un voyage d une journée et des le lundi je me suis commandé un 20s.
    Oui trop de fonction par boutton et oui je m obstine souvent avec pour eteindre la radio (fm radio)
    Pour le reste… parfait. Surtout qualité sonor car j ai des problèmes d auditions

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,443FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité