BMW C400GT, le juste milieu

BMW C400GT, le juste milieu

Bmw continue son bonhomme de chemin dans l’élargissement de sa gamme scooter. Après les excellents et puissants C650 sport et GT, l’électrifiant C-Evo et le typé baroudeur C400X, voici le petit dernier de la famille, à savoir le C400GT. Il est disponible pour la somme de 7999€ sans les quasi obligatoires options disponibles chez le constructeur.

BMW C400GT, le juste milieu

Le BMW C400Gt se différencie de son frère né  X par son look et par ses aptitudes plus routières et par un confort plus bourgeois que le turbulent X.

BMW C400GT, le juste milieu

Niveau motorisation, point de différence, le bloc monocylindre cubant 350 cm³ refroidi par eau, 4 soupapes par cylindre et avec arbre à came en tête développe toujours 34 cv à 7500T/Min et un couple de 35 Nm à 6000T/Min. Pas ébouriffant mais sérieusement convaincant en usage quotidien. Les 150Km/h compteur sont atteints de fort belle façon bien qu’en réalité, le GPS n’indique qu’un petit 139Km/h lors de notre bref passage sur Autobahn. Les accélérations et reprises sont franches et fort plaisantes et les 8 Kg de surpoids par rapport au C400X ne se ressentent pas. Quelques vibrations sont présentes à bas régimes mais disparaissent lors de la montée en régime. Ce petit 350 cm³ est vraiment une réussite. Rond, plaisant, vigoureux et sobre, c’est la recette d’un succès assuré. Seul Le Yamaha X-max 400 est plus vif que lui à prendre ses tours mais n’offre pas du tout la même vision et le même confort que le BMW C400GT.

BMW C400GT, le juste milieu
BMW C400GT, le juste milieu

Le C400X a déjà fait couler de l’encre suite à son look décalé. Le BMW C400GT se démarque lui aussi de ses concurrents. Sa face avant est reconnaissable entre toutes. Les 4 optiques Leds, soulignées par les barres Leds et les feux diurnes (en option à 110€) le rendront parfaitement identifiable lors des remontées de file. La puissance lumineuse apportée par ces feux est incroyable, rouler de nuit en scooter n’a jamais été aussi plaisant et sécurisant. Le C400GT offre un faisceau large et profond, vous avez un mur blanc devant vous. La carrosserie est assez enveloppante avec un design tendu et dynamique.

BMW C400GT, le juste milieu

Les clignoteurs avant ressemblent comme deux gouttes d’eau à ceux que l’on trouve sur une K1600GT, belle référence en tout cas. Les 3 coloris proposés sont le blanc, le noir et en option à 50€, le magnifique gris Moonwalk metallic de notre modèle d’essai. En bon esthète que nous sommes, un HJC FG-Jet Gris Nardo fût mis à l’essai en même temps, offrant un raccord de teintes parfait. On a la classe chez www.objectif-moto.com!

BMW C400GT, le juste milieu

 Pour le reste, c’est un scooter valorisant pour son propriétaire, les plastiques sont biens finis, de très bonne qualité et augurent d’une bonne tenue dans le temps.

BMW C400GT, le juste milieu

La selle large et moelleuse est à 2 étages, séparées par un dosseret qui cale les lombaires du pilote. Le passager n’est pas moins bien loti avec une assise large et soutenante. Cette selle culmine à 775 mm de l’asphalte et permettra à tout pilote toisant au minimum 1.70m de poser les pieds au sol. Pour les moins bien pourvus en taille, une selle à 760mm est disponible en option. Vu le confort offert par l’ergonomie de ce C400GT, rien ne vous empêchera de partir de longues et belles balades.

BMW C400GT, le juste milieu

Le coffre sous la selle est le seul point noir de ce C400GT. De par sa forme étriquée, il rend difficile l’emport de vos affaires.

BMW C400GT, le juste milieu

Le système Flex Case est de retour et permettra de garder votre casque lors d’un arrêt mais n’est pas utilisable en roulant, un message d’erreur apparaissant au tableau de bord et le moteur ne démarrant pas tant que le Flex case n’est pas refermé. Bien comme sécurité mais contraignant pour l’emport du casque de votre passager ou de votre sac à dos.

Bon, il vous faudra passer par la case Top Case qui est bien entendu déjà présent sur la bien garnie liste d’options et accessoires. Pour en finir avec l’ergonomie, le désormais bien connu système Keyless ride est ici aussi disponible et gratuit, cela vaut la peine de le remarquer.

Ce système pratique permet de garder la clé transpondeur au fond d’une poche et de tout gérer via la manipulation des différents boutons et commandes. Une fois qu’on y a goûté, un retour en arrière est très difficile.

BMW C400GT, le juste milieu

Les poignées chauffantes associées à la selle chauffante s’offrent à vous en pack confort pour la modique somme de 425€, ce qui n’est pas exagéré au vu de leur efficacité. C’est un signe qui ne trompe pas, BMW envisage sérieusement les balades et autres longues navettes pour ce C400GT et pas uniquement un usage urbain comme le C400X.

BMW C400GT, le juste milieu

Dernière option qui se généralise sur la gamme Bavaroise, l’écran TFT Connectivity. Affiché à 655€, Il est semblable à celui des motos de la gamme et offre les mêmes fonctions. Journal de bord, navigation, communication, médias, informations de conduite et autres journaux techniques y sont présent. Que dire ? Le futur passe par cet écran chez BMW, c’est clair. A raison ou à tort, le futur de nos chers 2 roues passe via le monde de la conduite connectée. Le nombre de motards délaissant le traditionnel GPS au profit d’une application smartphone ne cesse d’augmenter, l’auteur de cet article ne possède même plus un GPS sur ses bien aimées motos, juste un Tripy 2. Pour les trajets quotidiens, l’application Waze sur notre smartphone fait le job.

BMW C400GT, le juste milieu

La gestion de votre smartphone via le Controller situé à gauche est enfantine après avoir inoculé l’application BMW à celui-ci. Il faut vivre avec son temps et cet écran connectivity est un bel outil de gestion de son 2 roues aussi. Intervalles d’entretiens, pression des pneus, consommation et autres informations utiles y sont affichées et il se commande très intuitivement.

BMW C400GT, le juste milieu

Un jour, il sera le seul écran disponible et ce n’est pas un mal. Sa lecture est bonne, juste toujours ce bémol lors de la présence du soleil dans votre dos, ce qui crée des reflets désagréables. Ses couleurs vives, ses grandes lettres et la grande taille de cet écran le rendent sécurisant à consulter en roulant.  Le tableau de bord classique reste disponible de série mais est triste et fait désuet à côté du connectivity. Le système d’alarme à 245€ ne sera pas de trop pour veiller à ne pas voir disparaître ce C400GT.

En parlant de smartphone, le vôtre trouvera sa place dans un des deux coffres situés dans le tablier devant vous. Celui de droite vous permettra même de le recharger tout en roulant. Ils se verrouillent grâce au système Keyless et vous pourrez y abandonner quelques menus affaires en quittant votre C400GT sans crainte aucune de vous faire voler.

BMW C400GT, le juste milieu

Pour le confort, c’est réglé. La tenue de route est elle aussi de très haut niveau. Le C400X faisait déjà office de référence et il a transmis ses gênes à son frère GT. Stabilité, excellente motricité font partie de la dotation. Seul petit point d’attention, les amortisseurs arrières sont souples et pour notre poids, ils ont été réglés dur pour ne pas avoir cette désagréable sensation de flottement en roulant.

BMW C400GT, le juste milieu

La fourche assure un guidage parfait du train avant et le comportement routier de C400GT se rapproche de celui d’une moto. La position de conduite est active et participe à l’agrément ressenti à bord. Les 212Kg, 8 de plus que le C400X ne se ressentent pas et ne sont pas un handicap. La conduite de cette version Gt est dynamique et affiche une tendance sportive. La garde au sol permet de belles prises d’angle et les excellents Pirelli Angel Scooter collent à l’asphalte. Les grandes roues de 15 Pouces devant et 14 pouces derrière assurent une excellente motricité.

BMW C400GT, le juste milieu

Les 3 freins à disque sont issus du catalogue by Bre, marque issu de l’équipementier Brembo. Ils sont au nombre de 3 avec un diamètre de 265mm. Les 2 disques avant sont pincés par des étriers 4 pistons et l’arrière par un simple pistion flottant. L’ABS est de série et ne se montre pas trop intrusif, il permet de planter des freinages de trappeurs en toute décontration.

Le contrôle de traction ASC assure vos arrières lors de trajets sur revêtements glissants. Il est parfaitement calibré. On peut même croire à son absence tant il se montre discret.

BMW C400GT, le juste milieu

 Ce tableau est juste malheureusement entaché par la prise au vent générée par cette bulle fixe. Pourquoi ne pas avoir installé une bulle réglable comme ses concurrents ou pousser le bouchon jusqu’à installer sur ce C400GT une bulle électrique comme sur les motos de la gamme BMW. Pour notre 1.82m, les turbulences apparaissent passé 80Km/h et il nous suffisait de baisser la tête de quelques malheureux centimètres pour les voir disparaître. C’est dommage mais pas mortel, une bulle haute en accessoire corrigera ce défaut. Les poignées de frein non réglables sur un scooter à 9484€ comme notre modèle d’essai, cela fait un petit peu mesquin.

 Lors d’une balade en duo, je me suis pris à rêver au même scooter doté de valises latérales, d’une bulle haute réglable et d’autres petits gadgets qui me permettrait de belles virées sur plusieurs jours, ce que permet son moteur et son châssis mais qui se trouve compromis par le manque de capacité d’emport de bagages en l’état.

BMW C400GT, le juste milieu

 Dis donc, Monsieur BMW, chiche que tu nous sors une version GTL de ce chouette scooter C400GT ? Allez, dis-nous oui….

Lolobadboy

https://bmw-motorrad.be

BMW C400GT, le juste milieu
Lolobadboy
motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

15,461FansLike
195FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Nouveau site web et journées d’essai chez CFMoto

À partir du mois de mars, CFMoto organise un roadshow où vous pouvez vous rendre chez votreconcessionnaire local pour un essai (gratuit)...

Permis A2 et sportive, incompatibles ? Non pas avec la Honda CBR 500R

Tu as envie de rouler à moto et ton kiff, c'est la sportive ! On te comprend, même si à l'heure actuelle,...

Nouveautés chez Gaerne, les Razor et Rocket

Deux nouveautés chez Gaerne : G.Razor chaussure sportive, légère avec les protections nécessaires pour la moto, à la...
Publicité
BMW C400GT, le juste milieu