Xavier creuse l’écart

Pour la journée de vendredi, le temps est estival sur Imola. Tout est en place pour commencer les premiers essais libres de l’après-midi. Malheureusement, au grand désappointement des pilotes, les séances des Superstock 1000 et 600 sont supprimées. La séance des Superbike qui s’élançaient les premières est arrêtée après à peine 5 minutes. La piste est trop glissante d’après certains pilotes, conséquence du dernier week-end consacré aux voitures. Il est 5 heures quand les Supersport entrent en piste. Il n’y a plus de temps pour les jeunes des Superstock. Xavier Siméon est fort déçu. Cela lui fait 45 minutes de roulage en moins. Tout est reporté à samedi pour une séance libre de 30 minutes et une qualif de la même durée.
Samedi, les Superstock 1000 commencent la journée par une séance libre. Le soleil est toujours là. Xavier se montre plusieurs fois le plus rapide en lutte avec Barrier et Berger. Dans son dernier tour, Xav place définitivement la barre à plus de 7 dixièmes du second Barrier. « La piste est un glissante dans les deux premiers virages, après cela va. »
Après la Superpole remportée par Fabrizio et sa Ducati, ce sont les Superstock 1000 qui entrent piste pour leur qualification. D’emblée, les temps de la séance du matin sont mis à mal. Cela roule beaucoup plus vite. Xavier qui, comme d’habitude, part avec les pneus du matin pour prendre le rythme et se faire à des pneus usagés comme en fin de course, rendre après 10 minutes pour monté des neufs. Cela s’accélère. En fin de séance Xavier est crédité du 2ème temps derrière le pilote invité Badovini sur une Aprilia. Un peu fatigué, le Xav. Le circuit est très physique bosselé par endroit. Les bras encaissent. Xav partira de la deuxième place demain. « Le circuit est très bosselé, le guidon bouche tout le temps. C’est très dur pour les bras tout au long du tracé. »
Dimanche, toujours le plein soleil. A 9 heures, c’est parti pour 10 minutes de warm-up pour les Superstock 1000. Xavier, un moment le plus rapide, décroche le 3ème temps derrière Badovini et Corti.
Pour la course, Xavier prend un bon départ. Il est dans la roue de Badovini. Il garde cette position tout au long de la course distançant peu à peu le 3ème, Corti. Ce n’est cependant pas une promenade. La pression est forte, le circuit physique. Il passe le drapeau 2ème devant Corti. Le podium est fait : Badovini, Siméon, Corti. Un peu après, coup de théâtre : l’Aprilia de Badovini n’est pas conforme. Xavier est déclaré vainqueur. Sa 4ème victoire, après ses 4 secondes places. Au général, son avance sur Corti est portée à 45 points. Il reste 50 points en jeu.
Xavier : « Je suis un peu déçu de gagner de cette façon. C’était très dur. J’avais du mal à passer les vitesses surtout à la fin de la course. J’arrivais sur des faux points morts. J’ai dû élargir plusieurs fois à cause de cela. J’espère bien avoir le titre à Magny-Cours. »
Xavier creuse l’écart

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,441FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité