Un cuir vintage, le Zolki Rider

On vous a présenté la saison passée deux blousons de la marque Zolki : un gris et un plus classique brun.

Cette fois, on reste dans le classique mais bicolore brun avec quelques touches de rouge.

Un cuir vintage, le Zolki Rider

On en trouve ainsi aux manches sous les tirettes des poignets, aux poches sur la poitrine, aux clavicules et au tour du cou. Pas un rouge vif non plus, ces touches colorées s’intègrent plutôt bien et donnent un look plutôt sympa au blouson. La touche finale dans le dos vient des petites bandes matelassées et des pattes de réglage sur les côtés. Le col se ferme lui par une pression tout simplement. Notez aussi les 4 petits rivets autour des zips pour les poches du bas.

Un cuir vintage, le Zolki Rider

Pas besoin d’en faire plus, le blouson se marie autant avec un custom qu’un café racer ou n’importe quelle autre moto d’ailleurs.

Le cuir de vachette est souple mais pas trop fin non plus, le confort est bien au rendez-vous. Pour la protection, on en retrouve aux coudes et aux épaules, ainsi que dans le dos. A noter que ce sont toutes des protections souples et non des coques dures, c’est un plus pour le confort. Pour la sécurité, je n’ai forcément pas testé le blouson sur ce point. Le principe, selon Zolki, est le même que pour les D3O et le gel des protections se durcira en cas d’impact. Les coutures, elles, sont renforcées avec du kevlar

Un cuir vintage, le Zolki Rider

Le blouson Zolki n’est pas vraiment prévu pour l’été, pas d’aération prévue, j’ai au mieux pu ouvrir les poches supérieures pour laisser entrer un peu d’air. Forcément, je n’ai pas non plus porté la doublure thermique, heureusement amovible. Celle-ci est complète, avec les manches donc, et à la tester sans rouler, elle se montre suffisamment chaude pour l’automne et l’hiver. De plus, le blouson est traité contre la pluie mais là aussi, je n’ai pas eu l’occasion de tester sa résistance sous une drache nationale.

Un cuir vintage, le Zolki Rider

Histoire d’embarquer vos papiers, clés et téléphone, vous avez 4 poches externes, toutes fermées par des Zips en métal, tout comme la fermeture centrale. A l’intérieur, vous avez aussi une poche de chaque côté, une d’elles aussi avec un zip. Elles sont suffisamment grande pour un portefeuille ou un grand smartphone.

 

Le blouson est agréable à porter, les protections passent presque inaperçues et rien ne gêne. Tant que la température reste raisonnable, on apprécie de le porter même à côté de la moto. Excellent coupe-vent, il ne flotte pas non plus en roulant et offre une bonne protection. Forcément, quand il fait plus chaud…

Son plus gros argument, c’est surement son prix : 237 € sur le site de Zolki.com .

Et si jamais ce coloris ne vous plait pas, la gamme proposée par la marque compte bien d’autres modèles, du vintage forcément, du perfecto, des gilets aussi pour les fans de club moto par exemple (dont une version SWAT)  mais aussi du moderne allant même jusqu’aux combis une et deux pièces.

Un cuir vintage, le Zolki Rider

Un cuir vintage, le Zolki Rider

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité