TRIUMPH BONNEVILLE 2015

En plein boom des modèles néo-rétros, la Bonneville apparaît comme incontournable. Une Triumph qui sent bon les seventies. Une icône maintes fois imitée mais jamais égalée ; surtout en ce qui concerne l’engouement qu’elle suscite. La Bonnie 2015 est-elle à la hauteur de sa célébrité ?

Retour aux sources
Le hasard de mon planning d’essais a voulu que je passe sans transition d’une Harley Electra Glide à la Triumph Bonneville. Deux motos mythiques qui ont vu le jour alors que je tenais à peine sur mon vélo à 3 roues, pour la seconde du moins. Deux machines aux antipodes l’une de l’autre. Passer de la sophistication et du grand luxe à la simplicité basique d’une Bonneville permet d’apprécier les atouts de chaque modèle. Et la plus simple des deux n’est pas forcément la moins intéressante.

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
La Bonnevile de base : « Plus simple, tu n’as pas! »

En 2000, la Bonneville a marqué la renaissance de Triumph. Elle a évolué une première fois en 2008 en adoptant le moteur de 865 cm3 des Speedmaster et autres America. En 2014, nouvelle évolution : la Bonneville se voit dotée d’une selle plus confortable et équipée d’une sangle passager. Son bicylindre se pare d’ailettes usinées et d’un petit radiateur de refroidissement d’huile et elle adopte les silencieux de la Thruxton pour délivrer une sonorité plus flatteuse.

 

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Même le « Choke »!

 

L’importateur me prévient : «C’est le modèle de base. Plus simple, tu n’as pas ! ». Effectivement, pas de béquille centrale ni de saute-vent, aucun élément de carénage, pas de poignées passager, juste une sangle de maintien, aucun espace de rangement, une absence de protection et d’aspects pratiques, le compteur et les témoins sont également minimalistes (l’heure, le compteur kilométrique, 2 compteurs journaliers, témoin de point mort, de clignoteurs, de gros phare et de batterie), pas de compte-tours (présent sur les modèles supérieurs), de jauge de carburant…juste un témoin de réserve. Même le bouchon de réservoir ne ferme pas à clé ! A propos de clé, il faudra vous habituer à l’emplacement du contact situé sur le côté gauche du phare.

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Le strict minimum

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Commandes de base

 

 

 

 

 

 

 

 

La simplicité de l’équipement est en rapport avec l’esprit de la moto. Rassurez-vous ! Bien que le « choke » manuel soit toujours de la partie pour aider au démarrage par temps froid, normes anti-pollution obligent, l’injection dont la centrale est dissimulée dans les carbus factices est électronique est le « kick » est remplacé par un démarreur électrique.

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Selle confortable! Même en duo!

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Coupez les gaz! Frissons garantis!

 

 

 

 

 

 

 

Bonnie is beautiful
La prise en main est à l’image de la moto, simplissime. Confortablement assis sur le siège unique, les pieds à plat sur le sol grâce à la hauteur de selle de 740mm (un peu basse pour mes 185cm), les bras bien positionnés, la Bonneville démarre avec ce bruit si caractéristique qui fait qu’on tombe immédiatement sous le charme. Son centre de gravité très bas et son poids naturellement limité (225 kg), les pneus étroits (110 à l’avant et 130 à l’arrière) en font une moto maniable et agréable destinée aux débutants et à la gent féminine.
La Bonneville est indémodable car elle est simple. Elle plaît car elle est restée basique. Elle traverse les années sans prendre une ride car elle était déjà à l’origine une moto esthétiquement en avance sur son temps. De plus, à l’instar de certains modèles concurrents qui, bien que faisant partie de la génération actuelle se la jouent rétro, la Bonneville l’est historiquement. Le réservoir en forme de goutte d’eau et le bas moteur noir mat qui tranche avec les ailettes de cylindre chromées sont les deux éléments qui attirent d’emblée le regard. Le siège unique et les deux pots contribuent à la touche vintage. Par contre, les roues à bâtons et le dessin trop moderne du disque avant font tache dans l’ensemble.

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Simple mais beau

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Belle mécanique! Mais les carbus sont factices!

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
On aurait préféré des rayons et un disque plus vintage!

Et en plus, elle sait rouler !
Elle est jolie, soit; mais est-elle capable de procurer à son pilote davantage que le plaisir des yeux ? Affirmatif ! Son bicylindre refroidi par air qui jauge 865cc et 68cv sans être un foudre de guerre n’est pas non plus un veau. Evidemment, avec ce pedigree, il ne faut pas lui demander de sortir de son rôle de moto de balade et d’usage quotidien pour aller au boulot par exemple. Sur autoroute, elle tient le 120 sans problème et c’est avant tout le manque total de protection qui devient rapidement fatigant. Rien de particulier à signaler concernant la boîte si ce n’est que, sur routes secondaires, la 6ème est peu utilisée. Le terrain de jeu de la Bonneville, ce sont les petites routes sinueuses sur lesquelles on peut s’amuser sans risque de se retrouver au tapis ou photographié par la maréchaussée. L’agrément de conduite se trouve dans la souplesse, le couple et la sonorité. Ah cette sonorité lorsque vous coupez les gaz et qu’elle se met à pétarader… Un vrai régal ! Autre atout de la Triumph : son petit appétit. Vous pourrez sans peine franchir la barre des 300 km avec un plein de 16 litres.
La balade en duo peut également être envisagée grâce à la selle longue et relativement confortable. L’absence de poignée de maintien obligera votre passagère à vous enlacer la taille. Pas désagréable !

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Elle est faite pour vous Mesdames!

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Indémodable Bonnie

 

 

 

 

 

 

 

Côté freinage, rien à dire. Le simple disque avant de 310 mm et arrière de 225 mm à deux pistons assurent sans problème.
Le point faible de la Bonneville, c’est du côté des suspensions qu’il faut le chercher. Si la fourche avant KYB de 41mm s’en sort pas trop mal, les deux amortisseurs arrière sont nettement insuffisants pour procurer un confort acceptable, surtout en duo. Malgré leur débattement de 100mm et le fait qu’ils soient réglables, ils s’apparentent davantage à deux pieds de chaise qu’à des amortos dignes d’une moto de 2015.

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Des amortisseurs basiques.

Une référence
Même si la concurrence est rude dans le domaine, la Bonneville reste une référence. D’autant plus qu’il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Une visite sur le site de Triumph vous permettra de découvrir que la Bonneville est proposée en une multitude de versions :
– le modèle de base destiné aux débutants et aux dames en raison de son prix basique (8.890 €) et de sa hauteur de selle minimum (740 mm)
– la Bonneville Newchurch (8.890 €). « Chaque année est organisée dans un petit village d’Autriche la plus grosse fête Triumph du monde, les Tridays. Des milliers de fans de Triumph arrivent des quatre coins du monde pour se retrouver et célébrer ensemble leur amour de la marque britannique. Tout dans le petit village de Neukirchen respire Triumph. Celui-ci est d’ailleurs rebaptisé Newchurch pour l’occasion! »
– la T100 (9.890 €) qui « arbore un style unique avec ses silencieux chromés, ses carters moteur chromés, son bloc d’instruments noir, sa peinture deux tons, ses roues à rayons et ses soufflets de fourche, sans oublier le fier logo Triumph sur la selle ».
– la T100 Black (9.690 €). Avec sa peinture noire omniprésente, de ses roues à ses rétroviseurs en passant par le carter moteur.
– la T100 Spécial Edition (9.890 €). « Cette édition limitée de la T100 de Triumph puise son inspiration dans l’une des dernières Bonneville à avoir quitté la ligne de production de Meriden, en 1982 ».
– la T100 Spirit Spécial Edition (9.890 €) nouvelle édition spéciale de la Bonneville Spirit. « Avec son coloris unique (Spirit blue), cette évolution contemporaine de la T100 fait référence à l’héritage Triumph ».
– la T214 Special Edition (10.190 €). « Célébration d’un siècle de vitesse dans le désert salé de Bonneville (Utah) en hommage au record du monde de Johnny Allen en 1956 dans son streamliner « Texas Ceegar » propulsé par un moteur Triumph ».

Quel que soit le modèle, vous avez également la possibilité de piocher dans la liste des accessoires : pare-brise, siège confort, sacoches vintage, …

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
La New Church

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
La T214

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
La T100 Black Edition

 

 

 

 

 

 

Côté finance, difficile de juger. Certains estimeront que les presque 10.000 € nécessaires à l’acquisition d’un modèle spécial ne se justifient pas. D’autres oui. Difficile également de comparer avec des motos de la même catégorie. Dans le même style, il y a Moto Guzzi et sa V7 à 7.000 € et 45cv, la Kawa W800 (8.499 €) mais avec 20cv de moins et un charisme nettement en retrait. Si vous cherchez moins cher et encore plus vintage, Royal Enfield (6.000 €) fera votre bonheur pour autant que vous acceptiez une puissance encore plus faible. A l’opposé, Norton vous propose des modèles qui frôlent les 25.000 € ! Plus vraiment dans la même catégorie. Restent les faux néo-rétros comme la BMW R Nine T ou la Honda CB 1100 EX qui sont des motos modernes au style d’hier, surtout la Béhème.

En conclusion, la Bonneville a su traverser les décennies. Les multiples déclinaisons, les séries spéciales et les possibilités de personnalisation devraient plaire à une clientèle variée. Parmi les marques anciennes, dont certaines disparues, qui refont surface (Indian, Royal Enfield ou Saroléa) en raison de l’engouement croissant des motards pour le look rétro, la Bonnie reste une référence. Nul doute que son image de moto de biker construite en son temps par des stars comme Steve Mc Queen ou Marlon Brando séduit encore aujourd’hui. Notez que si vous souhaitez rouler sur une Bonneville dont le moteur ressemble à celui d’origine, il faut vous dépêcher car , normes européennes obligent, le prochain sera, en partie du moins, refroidi par eau.

 

TRIUMPH BONNEVILLE 2015
Une légende

TRIUMPH BONNEVILLE 2015TRIUMPH BONNEVILLE 2015

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,377FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité