HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

Outre une montagne du Dakota où sont gravés les portraits de quatre célèbres présidents des Etats-Unis, Rushmore c’est également un projet développé par Harley depuis 2010 ayant pour but d’améliorer sa gamme touring sans dénaturer l’esprit de la marque. Pour ce faire, HD a recueilli l’avis de ses clients afin que les produits correspondent aux exigences des inconditionnels. En route pour l’essai de l’Electra Glide Ultra Limited !

 

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015           HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

Le luxe *****
S’il y a une machine qui fait rêver, c’est bien elle ! Quel motard ne s’est pas un jour imaginé au guidon de ce monstre sur la Road 66 ou longeant les plages de Malibu ? Personne ne reste insensible à cette Harley-là !
Le Projet RUSHMORE a généré diverses innovations, parmi lesquelles des freins interconnectés avec ABS, des phares LED Daymaker avec anti-brouillard, des clignotants plus lumineux, un feu de frein à haute intensité, une colonne de direction avec fourche plus rigide.
Sur cette reine du touring, tout est dédié au confort. Les sièges, dignes d’un salon, sont trèèèès confortables. Le pilote est bien calé grâce au petit dosseret et le passager a droit à un véritable fauteuil sur roues muni d’un dossier haut et d’accoudoirs. Notez qu’en cas de pluie, le sofa se transforme rapidement en bain de siège…pas très agréable. Les larges repose-pieds positionnés vers l’avant et le guidon permettent une position de conduite très confortable. La bulle haute, le large carénage et les pare-carters abritant les radiateurs offrent une protection efficace au vent et à la pluie. Les poignées chauffantes d’origine complètent la liste.

 

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015            HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

Vos yeux et vos oreilles sont également choyés grâce aux chromes omniprésents, à la peinture custom et au nouveau système audio/multimédia de grande qualité « Boom Box 6.5 GT radio». Tout est commandé à partir d’un écran couleurs tactile de 6,5 pouces (16,5 cm) très intuitif. Radio avec RDS, connexion MP3, reconnaissance vocale, connexion intercom, système bluetooth permettant l’utilisation d’un smartphone, cruise contrôle et GPS intégré. Sur la version Limited, la sono développée avec Harman Kardon a une puissance de presque 300 watts avec une qualité de son impressionnante et incomparable avec ce que propose la concurrence. Grâce à une connexion prévue d’origine, il est possible d’effectuer des mises à jour du système. Le grand luxe!

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

Côté esthétique, il fallait jouer serré car il n’était pas question de modifier de manière trop radicale cette icône de la route. Un léger lifting du carénage avant équipé d’une ouïe d’aération réglable bienvenue par temps chaud, du garde-boue avant, des phares et feux additionnels à LEDs très performants et une bagagerie dont le volume a été revu à la hausse (132L) sont les seules concessions accordées par les concepteurs de Milwaukee. L’éclairage arrière n’est pas en reste grâce à une magnifique rampe de LEDs disposée sur le top case. Dommage qu’au niveau des roues, les bâtons aient été préférés aux rayons.

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015   HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

La motorisation est assurée par le Twin Cam 103. Bicylindre en V culbuté refroidi par air et par eau de 1.690cc. Il développe 86ch à 5.000 tours et un couple de 138Nm à 3.750 tours. Le double refroidissement gère la température du bloc pour générer les meilleures performances dans toutes les conditions thermiques et d’utilisation. Le taux de compression a été augmenté pour améliorer le rendement et la puissance. La nouvelle boîte à air offre un débit supérieur. Une nouvelle came optimise le couple à bas régime.

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015

On the road again !
Pas de besoin de clé pour démarrer. Le système de sécurité nouvelle génération fonctionne avec un porte-clés qui active ou désactive automatiquement les fonctions de sécurité du véhicule. Il suffit de tourner le gros bouton situé sur la tête de fourche et le transpondeur fait le reste. La mise en route d’une Harley s’accompagne toujours d’une fraction de seconde de doute. Ce laps de temps entre la pression sur le démarreur et la mise en route du gros 103 qui s’ébroue avec sa sonorité unique.
Enclenchez la 1ère au choix avec la pointe ou le talon dans un « Klonk » qui sur toute autre moto est un scandale et ici une référence, et les 400 kg se mettent en branle. Si à l’arrêt, ce mastodonte est n’est pas un cadeau à manœuvrer (la marche arrière est en option), une fois en mouvement, les vibrations disparaissent et son de centre de gravité très bas lui procure une maniabilité étonnante. La boîte 6 n’est pas un modèle de souplesse mais est bien étagée. Par contre, le ressort d’embrayage exige une certaine poigne.

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015 HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015
Niveau performances, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Mais ce n’est pas le but ! Il faut atteindre les 3.000 tours pour que les 1.640cc se réveillent. Passé ce cap, le couple débarque progressivement et permet une accélération vigoureuse pour un engin de ce gabarit. Le bruit qui accompagne la montée en régime est un vrai régal. La 6ème faisant office d’overdrive, il faudra veiller à sélectionner le bon rapport lors les dépassements rapides.

Mais là où la Harley révèle tout son savoir-faire, c’est lorsqu’il s’agit de croiser sur grand route ou autoroute. On enclenche le cruise contrôle, on reste sous les 3.000 tours, on s’écoute quelques bons vieux rocks et roulez jeunesse ! Ce n’est plus la même chanson dans les petites routes sinueuses où l’Electra est très vite handicapée par sa garde au sol riquiqui. Principalement du côté gauche car la béquille vient rapidement vous rappeler à l’ordre. En ville, il faut être prudent car le carénage et les pare-carters empêchent de voir l’avant de la moto. Par contre, à l’arrêt ou à faible vitesse, la position des pieds bien à plat sur sol permet de stabiliser facilement. A vitesse réglementaire, la consommation se stabilise aux alentours des 6 litres ; ce qui est tout à fait raisonnable pour un engin de cette catégorie. Le réservoir de 22,7 litres, soit 6 US galons, vous autorisera une autonomie de 375 km. On pouvait espérer mieux.

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015   Electro…quoi ?

Fidèle à son image de moto de biker, la Harley ne s’embarrasse d’aucune aide          électronique à la mode. Pas de traction control, de suspensions réglables, de cartographies moteur. La seule concession faite à la modernité est le freinage couplé assisté d’un ABS. De ce côté, rien à dire. Les freins à double disque Brembo proposent un freinage puissant à n’importe quelle vitesse. Les étriers de frein avant et arrière à 4 pistons et le système de freinage à double disque avant sont à la hauteur. La stabilité et la progressivité sont exemplaires. Toutefois, les grands gabarits devront soulever la jambe afin d’actionner la pédale de frein. Question d’habitude.

Avec 132 l de capacité, la bagagerie paraît largement suffisante. Si c’est le cas pour le top case (équipé d’un porte bagage) qui s’ouvre latéralement et accepte sans problème 2 intégraux et plus encore, la conception des valises est plus discutable. L’ouverture à l’aide d’un couvercle supérieur ne permet pas de ranger un sac classique. Esthétique oblige ! Par contre, vu leur ouverture vers l’extérieur, le passager peut y accéder sans mettre pied à terre. On peut également regretter le peu d’espaces de rangement. Mis à part un vide-poche minuscule au niveau du tableau de bord, rien n’a été prévu. Et ne vous laissez pas berner par les deux simulacres de couvercles visibles à l’arrière des pare-carters, ils donnent accès aux radiateurs de refroidissement.
Sur notre modèle d’essai, tout est Harley, y compris les pneus. Par contre, en Belgique, elle est montée avec des Dunlop. Le « 130 » avant assure une bonne maniabilité alors que le « 180 » arrière contribue au confort et à la stabilité.

HARLEY DAVIDSON ELECTRA GLIDE ULTRA LIMITED 2015Money Time
Le rêve a un prix ! Pour avoir le privilège de rouler sur une machine dont l’origine remonte à 1965, il faudra débourser 29.000 € si vous voulez du « full options ». Sans parler des multiples accessoires destinés à personnaliser votre joujou. Evidemment, ce n’est pas donné ; mais le rêve américain est à ce prix ! Afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au mythe, HD propose une formule de financement adaptée.

Autre question à se poser avant d’acquérir une machine de ce prix : est-elle faite pour nos routes sinueuses et nos villes encombrées ? Evidemment non ! Il faut donc faire un choix entre le plaisir de piloter et celui de cruiser sur une moto d’exception dans un confort sans pareil. Mais, pour les amoureux des machines de la Mo Co, la question ne se pose même pas.
Comme Harley pense à tout et à tous, il existe une version « low » pour les personnes de petite taille. La hauteur de selle passe de 740 à 685 mm, le carter gauche a été affiné, la béquille adaptée et le guidon raccourci de 5 cm.

 

 

 

 

 

 

 

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité