Sym Maxsym 400i – 2012

Il est à  la hauteur

Sym Maxsym 400i – 2012Malgré plus d'un demi-siècle d'existence et son implication dans l'automobile (Sanyang Industry produit Hyundai !), la firme taïwanaise reste peu connue chez nous, et elle l'est surtout pour ses scooters. Nous avons pu tester le plus gros d'entre eux, en attendant l'arrivée prochaine d'un 600cc.

Avec ce Maxsym 400i (essayé dans sa version sans ABS), les Taïwanais signent leur première incursion dans le domaine du maxiscooter, lequel se définit comme un engin capable d'emmener son ou ses passagers plus loin, avec plus de confort et avec davantage de charge. Jusque là, il est vrai, Sym faisait son (beau) succès à base de 125, de 250 et des excellents 300cc. des véhicules cependant cantonnés aux centres urbains ou à leur périphérie, mais peu à même de vous emmener loin, surtout si vous n'êtes pas seul. Pensons à une balade dominicale, par exemple. Et puis, contrairement aux GTS et JoyMax 300, le Maxsym est bien une nouveauté à part entière car il n'est pas une simple extrapolation d'un 125cc existant. Dommage tout de même que nous n'ayons pas été conviés à la présentation mondiale à Taïwan, car les hôtesses y semblaient avenantes...

Sym Maxsym 400i – 2012

 

 

Aimant oculaire

Sym Maxsym 400i – 2012Les multiples interlocuteurs croisés au cours de nos deux semaines d'essai convergeaient sur l'attrait esthétique du 400: il évoque, par les lignes générales et par le gabarit, un Suzuki Burgman 400, une référence de la catégorie. Son coloris blanc bien dans l'air du temps met encore le Taïwanais en valeur et renforce d'ailleurs ses volumes valorisants. La face avant est fidèle aux codes esthétiques de la marque, avec notamment des rangées de LED qui surlignent le regard caractéristique du Maxsym. Les finitions sont elles aussi à la hauteur de ce qui se fait de bien dans le segment. elles atteignent presque le niveau des ma&icirc.tres en la matière que sont Honda ou Yamaha, voire Piaggio. La qualité des plastiques est satisfaisante, leur assemblage ne présente aucun bémol, et le guidon carrossé est du plus bel effet. Et, si l'on aborde la question de l'équipement, le Taïwanais prendrait plutôt les devants sur la concurrence, ce qui est une performance notable si l'on considère son prix de vente qui reste 1500 à 2500€ inférieur à celui d'une concurrence comparable.

Sym Maxsym 400i – 2012 Sym Maxsym 400i – 2012

S'agissant de la dotation d'origine, épinglons donc :

- un freinage couplé: frein arrière et un disque avant commandés au levier gauche. second disque avant commandé au levier droit. Notez que la roue dentée d'ABS est présente sur tous les modèles, même ceux qui en sont dépourvus.Sym Maxsym 400i – 2012

- un volet anti-effraction sur le contacteur.- une ouverture électrique de la selle (montée sur deux vérins) au comodo gauche. Ajoutons que le compartiment est éclairé et revêtu de moquette.

- une bulle et un dosseret pilote réglable mécaniquement.

- une bo&icirc.te à gants fermant à clef et deux vide-poches au tablier.

Sym Maxsym 400i – 2012 Sym Maxsym 400i – 2012

- un frein de parking à la droite du tablier, avec son voyant dédié au tableau de bord.

- la présence dans la partie gauche de la bo&icirc.te à gants de deux prises: une classique 12v de type allume-cigare et une prise USB pour y charger/brancher tous votre électronique mobile.

- deux leviers réglables.

- une instrumentation très compète (elle donne même la date!) et superbe à voir, surtout de nuit.

Sym Maxsym 400i – 2012

Avec un tel accastillage, le Maxsym 400i n'a évidemment aucun complexe. et cela se confirme d'ailleurs aux points de vue mécanique et dynamique.

 

Convaincant

Sym Maxsym 400i – 2012
Maxsym 400i avec accessoires Givi (grand top case, bulle haute et sac de tablier)

Une fois en selle, la position est satisfaisante (ni trop basse ni trop haute), mais les grands gabarits se sentiront à l'étroit, car leurs genoux seront tout proches du tablier, s'ils ne le touchent pas... Les vibrations du mono sont bien contenues. on ne les sent à vrai dire que dans les basses rotations. La selle moelleuse est accueillante tant pour le passager que pour le pilote qui, l'un comme l'autre, apprécient grandement la présence des deux dossiers. La bulle est plutôt haute, mais laisse le casque dans les turbulences tandis que son étroitesse la rend incapable de protéger valablement les mains. Ceci précisé, l'impression générale qui prévaut à l'usage est évidemment celle d'un confort certain. On sera un peu moins assertif néanmoins lorsque les chaussées se dégradent, car les suspensions du Maxsym sont tarées fermes et ont donc une propension naturelle à vous faire profiter des inégalités routières.

Sym Maxsym 400i – 2012

 

 

 

Remarquez, elles récupèrent en efficacité ce qu'elles perdent de confort: avec le concours de ses petites roues (14" et 15"), la Maxsym 400i est un modèle de stabilité, tant à haute vitesse où il ne louvoie absolument pas, que dans les courbes rapides où la rigidité de son châssis acier bien conçu le rend imperturbable. Ok, il est un peu moins agile que stable, mais c'est un maxi, optimisé pour le confort et la distance, alors on ne lui en vaut pas pour si peu. Le bilan dynamique du plus puissant des Sym s'avère donc valorisant et confirme qu'en dépit de son prix contenu, c'est bien le haut du pavé que brigue le maxiscooter taïwanais. D'autant que son freinage, même sans ABS, nous a semblé satisfaisant: très puissant lorsqu'on couple les deux leviers, mais sans être piégeux grâce au couplage avant/arrière qui "assied" suffisamment le scooter pour éviter tout blocage de l'avant. Le levier droit, qui ne commande qu'un des disques pétales avant, est un peu juste en puissance de décélération, mais qu'à cela ne tienne car, au cours de notre essai, nous avons très vite pris l'habitude de freiner simultanément avec les deux leviers.

 

Sym Maxsym 400i – 2012

Au niveau de la vie "à bord", on signalera l'excellent éclairage dispensé par les optiques lenticulaires (ça vaut aussi pour les clignotants et pour les feux arrière, tous visibles de loin) et la capacité élevée en bagages, surtout avec le petit top case additionnel dont nous disposions. On apprécie spécialement les deux vérins qui maintiennent parfaitement la selle ouverte. Notez cependant que si vous portez un intégral sportif, ses multiples appendices aérodynamiques pourraient bien vous interdire de le laisser sous la selle. Ce fut notre cas avec un Lazer Osprey ainsi qu'avec un AGV GP Tech, en taille XL il est vrai... Autre attention qui pla&icirc.t: lorsqu'on fait le plein, on dispose d'un emplacement spécifique pour déposer son bouchon d'essence puisqu'il n'est pas monté sur charnière. Et, puisqu'on est à la pompe, signalons que notre consommation moyenne s'est stabilisée à un flatteur 5L/100km. "Flatteur" car ce résultat fut obtenu en ne ménageant jamais la monture et en la conduisant plutôt en motard qu'en scootériste... Chez Suzuki, qui importe Sym en Belgique, on nous a affirmé qu'une consommation d'à peine plus de 4L était accessible, et nous le croyons volontiers.

Sym Maxsym 400i – 2012 Sym Maxsym 400i – 2012Si on les sollicite, les 32cv disponibles vous permettent d'atteindre les 100km/h en moins de 8 secondes, ce qui permet déjà de s'envoler devant la grande majorité des voitures. En pointe, nous avons atteint (au compteur) 160km/h en palier, 170km/h en légère descente et 150km/h en légère montée. D'une manière générale, les performances du Maxsym 400i nous ont satisfait, même si on peut regretter une certaine paresse du variateur dans les bas régimes, et un allant en baisse au-delà de 6000rpm. Mais dans l'ensemble, le maxiscooter taïwanais supporte sans mal la comparaison avec les performances de la concurrence, y compris si l'on est deux et chargés.

 

 

Eh bien ?

Sym Maxsym 400i – 2012Le Maxsym 400i ne nous a pas déçu, et nous peinerions à lui trouver un défaut. Un peu exigu pour les grands? Oui, mais on s'en accommode aisément. Son moteur un peu paresseux? Pas vraiment, ce n'est vrai que dans le bas du compte-tours et encore, cela reste très acceptable. Car pour le reste, on apprécie son confort, sa réelle efficacité dynamique, son freinage couplé, son équipement et, par-dessus tout sans doute, son prix sans concurrence. Et puis, Sym s'est bâti une belle réputation de fiabilité dont les concessionnaires se font largement l'écho. Un beau bilan, non ?

 

Sym Maxsym 400i – 2012

Importateur : Sym Belgium SA, Satenrozen 82550 Kontich, 00 32 (0)3 450.04.11, www.sym.be

 

Fiche technique

Sym Maxsym 400i, 5499€ (5799€ avec ABS) en octobre 2012

Sym Maxsym 400i – 2012 Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes Cylindrée : 83 x 73,8 = 399,3 cm3 Puissance maxi : 32,5 ch à 7000 tr/mn Couple : 31,4 nm à 5500 tr/mn Mise en route : démarreur électrique Alimentation : Injection &oslash. 40 mm Embrayage : centrifuge Bo&icirc.te : variateur Cadre : Treillis tubulaire en acier Suspension av. : Fourche télescopique &oslash. 41 mm , déb. 106 mm Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables (5 positions), déb. 112 mm Frein av. : 2 disques &oslash. 275 mm, 4 pistons radial Frein arr. : Disque &oslash. 275 mm, double piston Pneu av. : 120/70 x 15. ar. : 160/60 x 14 Réservoir essence : 15 litresLongueur : 2700 mmHauteur de selle : 755 mm Poids à sec : 219 kg (224kg avec ABS)

Sym Maxsym 400i – 2012
"

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Cobalt : la veste Crossover selon Bering.

La marque française Bering se revendiquant « lanceur de tendances marché », elle se doit de proposer des vêtements de protection de styles différents,...

La Kawasaki Versys 650, comme une grande

Les trails routiers, de moyenne ou grosses cylindrées, trustent encore les podiums des ventes. Assise plus haute, confort, protection et maniabilité sont...
Publicité