Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux

Si la grosse nouveauté de Caberg cette année, c’est le Levo, le nouveau modulable, la catégorie intégral n’est pas en reste avec ce Drift Evo, un intégral au look très sportif mais vous allez le voir, il fera aussi très bien l’affaire pour des trajets quotidiens. Souvenez-vous, nous avions déjà testé la version « normale », le Drift.

Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux

Rien que la fiche technique témoigne de son caractère sportif : une coque en fibres tri-composites carbone, fibre de verre et kevlar. Une conception que l’on trouve bien entendu chez d’autres marques mais toujours pour les casques haut de gamme ou racing. Cette composition permet de garantir la sécurité et la légèreté du casque. Avec 1350 grammes sur la balance, le contrat est rempli et c’est toujours un bonheur de porter un casque poids-plume. Nos cervicales apprécient 😉

Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux

Racing oblige, la boucle double D est incontournable. On découvre ainsi un intérieur entièrement démontable et lavable avec des mousses traités hypoallergénique et anti-transpirant. Plutôt confortable à l’intérieur, un peu rigide mais on s’y trouve rapidement à l’aise. On apprécie notamment le très grand cache menton qui ne gêne pas en roulant.

Côté pratique, on a beau être sur un casque sportif, Caberg n’oublie pas votre quotidien avec notamment un écran solaire. Il est traité anti-rayure et anti UVA/UVB. Par contre, sa commande placée sur le côté de la visière se confond très facilement avec le petit levier pour entrouvrir l’écran principal ou le verrouiller. Tant qu’on parle visibilité, l’écran principal est large et de très bonne qualité, traité anti-rayure et équipé d’un Pinlock Max Vision. On peut facilement le retirer sans outil bien que vu l’écran solaire intégré, on ne devrait pas le faire trop souvent.

Que ce soit pour la piste ou pour les sorties sous le soleil, la ventilation c’est primordial et ce Caberg Drift Evo assure assez bien avec une entrée au menton, une autre assez large au dessus du casque et un extracteur juste au dessus de l’impressionnant spoiler arrière.

Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux

Après l’essai du Cabrg Levo, je m’attendais bien entendu au même confort sonore avec le Drift Evo et là, j’avoue que je ne l’ai pas retrouvé. Le Drift Evo, sans tomber dans l’excès, n’est pas des plus silencieux dès qu’on quitte la ville. Frustrant vraiment parce que sans ce mauvais point, il serait vraiment un casque idéal au quotidien.

Bon, ne dramatisons pas non plus, ça reste raisonnable même sur autoroute mais après le plaisir découvert sur le modulable, je reste sur ma faim.

Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux

On lui pardonne ? En fait, oui, parce que le casque que vous avez sous les yeux dans cet article reprend les caractéristiques d’un intégral haut de gamme sauf le prix. En effet, le Caberg Drift Evo coûte moins de 300 €, voire même parfois 270 € sur certains sites.
En plus, le Drift Evo existe aussi en version carbone pour à peine plus cher. 340 € pour intégral sportif et touring, ça reste tout à fait abordable, non ?

Caberg est distribué dans le Benelux par XTravus.

Caberg est distribué en France par www.semc.pro

Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux
Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux
Sport et touring, le Drift Evo réunit les deux
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...

Kawasaki Z1000SX 2014

S’il est une catégorie où les nouveaux modèles se font de plus en plus rares, c’est bien celle des « GT sportives ». Est-ce parce que...
Publicité