Pneus racing Shinko 003 Stealth

Une question de positionnement
Avec son dessin étrange qui ferait presque penser à un pneu mixte, le Stealth présente bien et, d après les gens du marketing chez les fabricants de pneus, il para&icirc.t que c est un critère important pour de nombreux motards&hellip. Le reste de l examen visuel met en exergue un profil très plat en comparaison des pneus hypersportifs de la concurrence (voyez nos photos comparatives avec un Michelin). Au toucher, la gomme est plutôt tendre, mais sans excès, ce qui est normal puisque nous disposons d un jeu de pneus medium, alors que le 003 existe aussi en extra soft.En piste, la constatation initiale n est guère étonnante : le profil plat du Shinko a tendance à alourdir la moto en entrée de courbe, et lui donne un caractère sous-vireur sur l angle. Résultat : il faut toujours forcer un peu la machine et travailler avec les bras, avec les jambes et avec le bassin.

Pneus racing Shinko 003 Stealth

Physiques, ces Shinko !Après un premier run, nous vérifions leur montée en température et la comparons avec les montes d autres pilotes. Les Shinko chauffent vite, (très) fort et de façon uniforme sur les différentes zones, ce qui est a priori rassurant. Comme des slicks de course, nos pneus affichaient 55 degrés là où des Pirelli Diablo Corsa III se contentaient de 43 à 45 degrés. Le problème, c est que ces températures élevées peuvent devenir un défaut sur l angle lorsque la piste est surchauffée par le soleil, ce qui fut le cas. Une augmentation de pression a atténué le phénomène, mais sans le faire dispara&icirc.tre.Si le Stealth se montre irréprochable au freinage (là, le profil plat est un avantage) et à l accélération, son problème se situe sur l angle, et plus précisément lors de la remise des gaz en sortie de courbe. Dans ce cas de figure, les glissades sont fréquentes : parfois, on se contente de dessiner une virgule sur la piste, parfois c est carrément le high side qui vous guette. Nous avons expérimenté les deux (sans casse) pour mieux vous renseigner&hellip.Bref, il est difficile de se sentir en confiance dans ces conditions, et on se contraint à  » enrouler  » les courbes parce qu on sait que tout optimisme de la poignée droite risque de se payer cash. Et on ne peut pas dire qu on sente venir les ruades . on est donc sur des &oelig.ufs. Il est évident que notre bilan du Shinko 003 Stealth en usage piste reste très mitigé. Pourtant, nous pensons que, situé différemment par le manufacturier nippon, au sein de sa gamme, il pourrait vivre une seconde vie. Mais nous le voyons davantage comme un pneu pour routière sportive confinée à la route (d autres tests ont montré l excellente tenue du 003 sur le mouillé, ce qui est logique au vu de son dessin) que comme un boudin de pistarde. Non seulement en raison de son grip insuffisant sur l angle maxi, mais aussi en raison de la lourdeur que son profil impose à la moto en entrée de courbe.Nous en ferions donc un bon pneu de route à prix très attractif (une spécialité Shinko) : 131€ en 120/70-17 et 189€ en 180/55-17.

Pneus racing Shinko 003 Stealth

ImportateurWiljans CompanyIddergemsesteenweg 71a9450 Denderhoutem00 32 (0) 54/32.79.86
« 

Geoffroyhttp://www.creatix.be
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!
Article précédentBridgestone BT-016
Article suivantHonda CBF 125 2009

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité