La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Comme j’ai pas mal écrit sur le permis, je me suis dit que ça pourrait aussi être sympa de tester quelques motos de petites cylindrées et un des modèles incontournables est bien entendu cette Duke 390.

La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Dites au revoir aux motos basiques, voir carrément fonctionnelle qu’on pouvait proposer il y a quelques années encore. La Duke fait bien partie de la famille avec son look agressif, son cadre treillis, ses couleurs bien voyantes, son nouveau feu avant et sa coque arrière de sportive. Sans même parler de son équipement, tout sent bon l’arsouille sur cette moto et à l’essai, ça va se vérifier, elle ne donne pas que dans le « sois belle et tais-toi »

Il faut avouer que notre version d’essai dispose aussi d’une longue liste d’options : silencieux Akrapovic  qui au passage supprime les pose-pieds passager, protèges mains, selle confort, protections anodisées, couvercles aux couleur de KTM et même la chaîne passe à l’orange. (voir en bas d’article la liste complète pour notre moto d’essai)

À peine installé sur la selle, on remarque d’entrée le superbe écran TFT. Non seulement il regorge d’un tas d’informations mais on peut le paramétrer comme on veut, il change de couleur en fonction de la luminosité et le compte-tour se teinte de rouge à l’approche de la zone rouge.

Certains sont peut-être contre le digital mais il faut reconnaître que celui-ci se montre lisible et efficace. De plus, il suffit d’utiliser les boutons à la poignée gauche pour naviguer dans les menus. Faites plutôt ça à l’arrêt, ça vous évitera d’être distrait.

La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Il peut aussi être connecté sans fil avec votre smartphone pour vous afficher les appels entrants et les SMS, je vous l’avoue, on n’a pas testé cette fonction mais elle est bien prévue sur la moto.

La partie cycle fait penser à une moto d’une cylindrée bien plus importante. On retrouve ainsi une fourche inversée WP de 43 mm et un amortisseur de la même marque à l’arrière.  Et la magie opère, elle allie confort et sportivité parce qu’avant de prendre les suspensions en défaut, il va vraiment falloir lui en demander beaucoup. La conduite reste saine peu importe le rythme imposé.

Pour le freinage, KTM ne fait pas non plus les choses à moitié. À l’avant on ne retrouve qu’un seul disque mais un 320 mm avec étrier radial à  4 pistons et un ABS Bosch de dernière génération. À l’arrière, c’est un 230 mm pincé par un seul piston. Sur ce point, c’est surtout apprendre à doser qu’il vous faudra parce que l’ensemble freine bien et fort et avec une moto aussi légère, les freinages sont efficaces, courts et rapides. En bref, à vous les freinages de bûcheron !

Petite astuce supplémentaire pour la rendre encore plus fun, comme si elle en avait besoin, vous pouvez non seulement déconnecter l’ABS (ce qu’on ne conseille pas) mais vous avez aussi l’option « supermoto » qui va le désactiver sur l’arrière. Et du coup, à vous l’apprentissage de la glisse.

La partie la plus fun de la Duke 390 vient de ses entrailles. Son monocylindre de 373.2 cm³ (précis non ?) développe 32 kW, soit 43.5 cv.

J’avoue qu’avant de la prendre en main, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. L’essai précédent d’une moto A2, la TRK pour ne pas la citer, m’avait laissé un goût de trop peu.

Mais connaissant KTM, je ne pouvais concevoir d’avoir une moto pareille sans le peps qui va avec et là, je n’ai pas été déçu. Le petit mono monte à une vitesse folle dans les tours, à tel point qu’il faut le tenir à l’œil pour ne pas rester trop longtemps en zone rouge. C’est simple, rien que pour ses accélérations et la mélodie délivrée par l’Akra, on irait bien rouler, juste comme ça. Quelle pêche !

Bon, du coup, on est obligé de changer souvent de rapport, on est sur un mono, ne l’oublions pas. Heureusement, la boîte suit sans sourciller, l’anti-drible veille pour éviter de coincer la roue en redescendant trop rapidement les vitesses.

La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Associé ce pétillant moteur avec son poids plume de seulement 149 kg et vous avez une vraie petite bombe dans les mains. Oh toi ami débutant du permis A2, méfie-toi, reste humble, la bête pourrait te désarçonner d’un coup de gaz un peu trop violent. Je plaisante mais pas tant que ça, elle est vraiment fun, saine avec sa partie cycle au top mais il ne faut pas non plus faire n’importe quoi.

Si l’accélération est son gros point fort, on ne peut pas briller partout et si vous êtes habitués à des gros cubes, le manque d’allonge vous fera cruellement défaut. Ah bien sûr, elle monte à 130 km/h, vite même (enfin jusque 120 km/h en tout cas) mais après, il ne faut plus trop lui en demander. En même temps, on n’est pas sensé rouler plus vite dans nos contrées.

Tant que je vous parle moteur, sa consommation aussi m’a surprise. Vu que je ne l’ai pas ménagée, mais alors vraiment pas, j’ai cru que j’allais engloutir ses 13.4 litres en à peine 100 kms. Quel ignare je peux être parfois ! La petite Duke consomme à peine plus de 4 litres au cent… un vrai plaisir au prix actuel de l’essence.

Le souci, enfin si on peut appeler ça un souci, c’est que si vous voulez vous reposer un peu, c’est raté à moins de vraiment pouvoir rouler un moment sur le dernier rapport sinon on passe la plupart du temps à passer de l’un à l’autre en fonction des accélérations et freinages.

En tout cas, on ne dira pas d’elle qu’elle est ennuyeuse, qu’est ce qu’on marre à son guidon ! Au final on en oublierait presque son manque de protection, son manque d’allonge sur le dernier rapport, sa selle un peu ferme enfin tout ce qu’on pourrait bien lui reprocher histoire de ne pas vous dresser un tableau idyllique.

La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Avec une selle à 830 mm, elle ne sera pas la plus accessible, du moins pour les plus petit(e)s, essayez là avant de craquer. Quoi ? Trop tard ?

Ah zut, c’est vrai qu’équipée comme celle de notre essai, difficile de ne pas tomber sous le charme sauf si vous voulez rouler en duo et dans ce cas, il faudra vous passer de l’Akrapovic.

Pour 5.650 € de base, vous avez entre les mains de quoi apprendre à rouler, apprendre à vous marrer au guidon d’une vraie moto et de profiter d’une très bonne partie cycle. Reste toutefois une mise à garde à faire (oui mon côté vieux grincheux), elle a du peps la petite et si vous ne vous maîtrisez pas un peu, genre foufou au guidon, les accélérations de la Duke 390 risquent de vous surprendre.

Prix au détail (€, TVAC)
AKRAPOVIC « SLIP-ON LINE » € 594,11
FIXATION POUR SILENCIEUX SLIP-ON € 98,19
SELLE ERGO PASSAGER € 148,71
SELLE ERGO € 148,71
KIT D’ARCEAU DE PROTECTION DE FREIN ET DE LEVIER D’EMBRAYAGE € 98,19
DISQUE DE FREIN WAVE 320 MM € 227,18
COUVERCLE DE MAÎTRE-CYLINDRE DE FREIN AVANT € 48,64
BOUCHON DE COUVERCLE D’ALLUMAGE FACTORY € 28,80
COUVERCLE DE MAÎTRE-CYLINDRE DE FREIN ARRIÈRE € 44,65
COUVERCLE DE FILTRE À HUILE FACTORY € 28,80
COURONNE ALUMINIUM € 48,64
CHAÎNE Z-RING 520 € 127,96
PROTECTION CARTER D’ALLUMAGE ALUMINIUM € 98,19
PROTECTION DE COUVERCLE D’EMBRAYAGE ALUMINIUM € 98,19

TOTAL ACCESSOIRES € 1.838,96

La Bomba autrichienne, KTM Duke 390

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité