Kriega des sacs pour la moto et les motards par des motards.

On ne serait pas étonné que ce nom ne vous dise rien et pourtant, la marque Kriega est bien connue des professionnels de la moto mais elle est aussi accessible à tous les motards.
Créée en Angleterre, la marque a été développée par deux motards soucieux d’avoir du matériel de qualité et prévu pour la moto. Comme nous, beaucoup se contentent à tort d’un sac à dos trouvé en grande surface et au final, nous nous rendons compte que ce n’est pas l’idéal : mal ajusté pour mettre au dessus d’une veste moto, prise au vent, ouverture avec des gants… bref, si ce n’est pas prévu pour un motard, ça ne sera pas forcément ce qu’il attend non plus.
Les créateurs de Kriega mettent l’accent sur plusieurs points : fonctionnalité pour le motard, qualité des matériaux, accessibilité et sécurité.
La gamme est assez large puisqu’elle comprend des sacs à dos de différentes tailles, des sacs ceintures et messenger et aussi des sacoches à placer sur la selle, le porte-bagage ou cavalières ainsi que des accessoires pour les équiper. En détaillant le catalogue, vous remarquerez que la plupart des sacs ou sacoches peuvent s’unir pour augmenter le volume à embarquer.

La vidéo de présentation :

Nous avons ainsi eu le plaisir de tester trois de leurs produits : le sac à dos R25, le sac ceinture R8 et la sacoche de selle US5.

Le sac à dos R25


Probablement, le sac le plus vendu de la gamme il ne paye pas de mine dans sa livrée noire et grise mais il recèle pourtant d’un tas de détails pratiques. D’une capacité de 25 litres il se compose d’un grand espace central avec un porte-clés et une attache velcro tout en haut, d’une poche arrière pour un réservoir d’eau ou une dorsale, d’une petite poche interne zippée pour des papiers ou un téléphone par exemple ainsi que d’une poche externe également avec un zip et 4 sangles de compression.
La forme des bretelles surprend tout comme les deux fermetures mais l’habit ne fait pas le moine (comme le cuir ne fait pas le motard diront certains). C’est en enfilant le R25 que l’on comprend qu’il a été conçu pour un motard, les bretelles passent sans souci les manches de la veste y compris avec les protections intégrées. Une fois en place, le sac ne semble rien peser sur votre dos et les deux fermetures du harnais se clipsent très facilement, même avec les gants.
Les épaisses mousses à l’arrière du sac amortissent et répartissent le poids du contenu ce qui donne cette impression de légèreté mais ça permet aussi à l’air de circuler évitant au sac de coller à votre dos.

Vous aurez peut être aussi remarqué un point blanc sur les bretelles, ce n’est pas une tache sur la photo 😉
Kriega a prévu des pré-réglages pour que le sac soit bien réglé de façon symétrique. Livré d’origine sur deux points, le sac devrait convenir à la plupart des pilotes mais il suffit de régler sur le point 1 ou 3 en fonction de votre taille.


On aurait aimé plus de compartiments à l’intérieur du sac, ne serait qu’une séparation en deux pour tout ranger facilement mais ce n’est pas toujours utile. La fermeture principale n’est pas étanche non plus mais cachée sous un rabat, elle ne devrait pas laisser passer l’eau trop rapidement.
Notons que d’autres sacs de la marque sont prévus pour la pluie, comme le R30, un peu plus grand étanche et proposant deux poches externes qui semblent bien pratiques aussi.
Le fait d’avoir prévu une poche pouvant contenir une dorsale est aussi un plus pour la sécurité mais on insistera toujours sur le fait de ne pas embarquer quelque chose de trop dur pouvant vous blesser. La boîte à tartine s’écrasera, un antivol comme un U risque de vous causer de graves lésions au dos.


On l’utilise depuis un moment déjà et ce R25 est à la fois pratique et confortable. Même les sangles sont maintenues en place pour ne pas frotter contre votre dos à cause du vent. On peut aussi ajouter une sacoche US 5 ou 10 en plus si besoin est. Si l’occasion se présente, il est probable que ça serait le R30 qui serait mis à l’honneur.

 

Le sac de selle US 5

C’est le plus petit de la gamme US et il peut se fixer facilement sur toute les selles arrières de motos et probablement aussi sur un porte bagage.


Ce sac est étanche, ce qui vous permet déjà d’emporter tous vos papiers, smartphones, appareils photos ou autres objets sensibles à l’eau. Pour la selle, il suffit de placer les sangles sous celle-ci, déposer le sac et placer les sangles pour le maintenir. Simple et facile à placer et à retirer si vous laissez votre moto hors de portée de vue. On peut aussi rajouter ce sac au dos d’un des autres comme le R25 ou au dessus d’une des grosses sacoches.


L’ouverture du rangement principal est simple, une partie qui se roule et se clipse assure l’étanchéité et on trouve aussi une poche externe avec une fermeture étanche. Voilà de quoi embarquer facilement un peu de matériel sur votre moto sans devoir vous remplir les poches.
Le système de sangles réglables permet de l’adapter à quasiment toutes les motos. Il est fourni avec deux types d’attaches pour le fixer au mieux en fonction de la selle. Pour certaines motos, comme en cross, on peut même fixer les sangles sous la selle par des rivets.

Le sac ceinture R8

Normalement, il est prévu pour l’enduro mais il n’y a pas de raison de le limiter à cette utilisation.

Kriega des sacs pour la moto et les motards par des motards.
Il se compose de deux sac séparés, un principal de 6 litres avec une fermeture étanche sous un large rabat et un petit sac de 2 litres lui entièrement étanche. Celui-ci est amovible facilement si vous ne souhaitez pas l’emmener avec vous. D’origine le R8 est même livré avec une trousse à outils (vide) qui prend place dans le grand compartiment.


Pratiquement, ça s’utilise comme un sac banane traditionnel sauf que la boucle en inox sur le côté permet de détendre la ceinture pour facilement faire pivoter les sacs sur le devant et vous permettre ainsi d’y accéder sans devoir l’ouvrir. Quand vous redémarrez, il suffit de remettre les sacs dans le dos et tirer sur les languettes pour que la ceinture retrouve la tension que vous aviez réglée au préalable, astucieux, non ?

Il arrive toutefois que la tension se relâche un peu en cours de journée à force de l’enlever et la remettre.


A quoi peut-elle bien servir vous demandez vous peut-être ?
Hé bien, dans notre cas, on ne tient pas toujours à prendre un gros sac à dos pour partir en balade, les motos n’ont pas toutes des valises ou des tops cases et tout caser dans la veste semble parfois bien compliqué et lourd à porter. Un porte-feuille, un appareil photo, un smartphone et d’autres broutilles et vous voila chargé comme une mule, sans même avoir la garantie qu’en cas de pluie, votre veste résistera et que votre matériel sera épargné. Avec le R8, plus de souci, on y met ce qui est critique et on roule sous la pluie sans souci.
Mieux encore, quand il fait un peu frais, il vous tient chaud le bas du dos… quand il fait chaud par contre, là on préfère le sac de selle.
La qualité des trois sacs ne semble souffrir d’aucune critique, nous y reviendrons après quelques mois d’utilisation mais si Kriega offre 10 ans de garantie sur ses sacs ce n’est sans doute pas un hasard.
La gamme s’est étoffée aussi de deux Messenger back plus souvent utilisés en ville ou pour les trajets maison – boulot. Les deux semblent aussi bien pratiques et pensés pour le motard.

Et les prix dans tout ça ?

Bien oui, c’est bien beau dans vanter les mérites mais on avait aussi écrit qu’ils étaient abordables, ce qui est relatif, si on compare avec un sac à dos de supermarché, forcément, Kriega sera plus cher.
Le R25 coute 155 €, le US-5 55 € et le R8 109 €, des prix qui ne nous semblent pas exagérés vu la qualité des matériaux et la garantie offerte. Il en va de votre protection et de celle des objets que vous transportez, on préfère de loin mettre 155 € pour le sac que payer 50 € en grande surface pour un sac qui risque de se démonter après quelques mois passés sur votre dos et qui de toute façon, ne sera pas adapté aux exigences de la moto.

Retrouvez les sacs Kriega dans les magasins revendeurs ou sur le site Kriega France!

 

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,371FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité