Hyosung GV 650 Aquila

Okay !

Hyosung GV 650 Aquila

Hyosung a pour ambition de produire des motos plus accessibles, qu’il s’agisse du prix ou de la conduite, grâce à des solutions simples. Et les coréens se sont fait une réputation en matière de recherche de la qualité. Cette synthèse est-elle possible ? Un bi-cylindre de 650 cm3 sur custom ? A priori pas de quoi nous mettre l’eau à la bouche. Et au prix de 6.890 € ? Ce doit être de l’entrée de gamme ou du basique. D’emblée l’Aquila met les choses au point, sa taille inspire davantage le respect que la moquerie. Longue, avec un grand réservoir, un silencieux qui l’est plus encore et une bonne dose de chromes (en ABS pour la plupart). Un coup d’oeil approfondi révèle encore une fourche inversée, un freinage à doubles disques à l’avant et simple disque à l’arrière et des pneus Bridgestone BT54-R. Généreuse la belle et attentive aux détails, comme avec ce carénage qui masque le radiateur, les « prises d’air » effilées ou encore ce joli phare.Inspirée dirons-nousElle ne se gène pas pour faire référence à des gagnantes comme la HD V-ROD, la Honda VTX et la Yamaha Warrior. Mais plusieurs indices nous font penser que cette coréenne fait mieux que copier. Elle propose un concept résolument moderne. Pour commencer, elle se libère de la référence « vintage », les lignes sont simplement belles et aucun artifice n’est utilisé pour la rendre faussement ancienne. Ensuite, ses suspensions, son cadre et son freinage sont dimensionnés pour répondre aux normes actuelles de performances. En effet, pourquoi le custom devrait toujours se limiter lui-même par respect de la loi « cool ». Etre « cool » mais ne pas oser prendre un virage normalement à cause d’une garde au sol ridicule, redouter que le cadre ne tape la route à cause de suspensions trop souples. Ou encore, arborer un réservoir énorme mais disposer d’une autonomie ridicule. Rouler relax, d’accord, mais pas question de faire une croix sur un comportement homogène et sécurisant. La GV650 rompt effectivement avec l’aspect « classique » de la version 250 cm3. Les chromes sont en plastique mais on est prêt à lui pardonner car avec 218 kg à sec, le poids de l’Aquila est comparable à celui d’un maxi-scoot. Son centre de gravité est également très bas et il est immédiatement à l’aise dans les manoeuvres. Le 650 cm3 est fortement inspiré (pour ne pas dire autre chose) de l’excellent Suzuki, il n’a pas le coffre des 1450, 1600 ou 1800 cm3 mais il doit mobiliser moins de kilos. Et il compense un couple léger par une puissance de 70 ch.

Hyosung GV 650 Aquila

Assez regardé

Hyosung GV 650 Aquila

Engageons la clé dans le contact (situé loin en avant sur le côté droit dans le plus pur style anti-ergonomique) et démarrons. Le maxi-tromblon produit un son très agréable et pas du tout ridicule. A l’aise à bas régime comme tous les petits bi-cylindres, il part bien. Ensuite, il faut faire attention, il vaut mieux monter dans la première avant de passer les vitesses suivantes. Plus à l’aise dans les tours qu’en bas, il faut laisser le 650 tourner et absolument éviter d’ouvrir en grand à bas régime autrement qu’en première vitesse. A défaut de respecter cette règle, de désagréables vibrations et une sonorité carrément détestable seront au menu. Si le ralenti produit un « dough dough » bien sympathique, les montées en régimes qui suivent donnent des grands « raaaac » qui n’ont pas le charme des « gros ». Heureusement, l’énorme silencieux limite le niveau sonore et grâce à lui, on peut rester dans les tours sans que le moteur ne soit trop présent. Il parvient à grossir la voix du 650 tout en le gardant assez discret. Par ailleurs, si l’on souhaite rouler « à la custom », sur le couple, il suffira de rester très doux sur la poignée des gaz pour rester dans le registre « dough dough », juste à la limite des mauvaises vibrations. Une bonne surprise nous attend, ce bi à 4 soupapes par cylindre est capable de prendre 10.000 t/min. Il monte comme une sportive et tire alors sérieusement sur les bras. Il vous propulse à 180 km/h avec un tonus des plus réjouissant. S’il faut toujours le laisser monter dans les tours, il ne déçoit pas côté sensations. Pas d’injection électronique mais de bons vieux carburateurs qui se montrent très efficaces puisque la pêche est au rendez-vous, la consommation est raisonnable et l’autonomie est de 250 km avant réserve.

Hyosung GV 650 Aquila

Un concept qui tient la route

Hyosung GV 650 Aquila

Premier virage sérieux, la légèreté de l’Aquila et son grand cintre permettent de rentrer sans souci, la garde au sol convenable et surtout les suspensions nous emmènent sans le moindre flottement jusqu’au virage suivant. On qualifierait volontiers ce comportement de rigoureux. Absents les rebonds, les louvoiements, les trajectoires qui s’élargissent, l’Aquila tient sa ligne sans jamais être pris en défaut. Ce niveau est rare sur un custom et nous l’apprécions car il nous rassure. Cette Hyosung réussi la synthèse entre l’esprit détendu du custom et la performance pour une plus grande sécurité. Qui plus est, les suspensions sont réglables aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, d’origine le réglage est plutôt ferme et donne ce comportement rigoureux qui colle à la route. On pourra évoluer vers plus de souplesse, ici encore prix réduit ne rime pas avec possibilités « riquiqui ». Notre modèle d’essai est équipé d’un grand saute-vent qui soulage le buste de la pression du vent, il permet d’évoluer rapidement sur les liaisons et d’envisager des ballades plus longues ou situées loin de notre home sweet home. Un catalogue d’options « maison » permet de compléter l’équipement de l’Aquila comme le « sissy-bar » installé sur le nôtre. La position mains et pieds devant laissera toujours le dos arrondi, elle est bien dans l’esprit relax du custom sans être exagérée. Le bassin est basculé vers l’avant et l’assise se fait sur le haut des fesses et le bas du dos, cela pourra devenir gênant à partir du 100ème kilomètre, moment que vous choisirez pour faire un arrêt terrasse. Le tableau de bord est entièrement digital, conformément à l’esprit moderne voire futuriste de cette Aquila. Cela donne un écran noir sur lequel s’affichent les indications de couleur verte, on peut lire la vitesse, l’heure, un totaliseur kilométrique et deux partiels, l’indication de température moteur et une jauge d’essence à graduations, cette dernière est précise même si devrait être mieux lissée car selon l’accélération ou le freinage, le niveau varie jusqu’à 2 graduations. Les poignées sont grossies comme d’habitude sur les customs, on peut juste déplorer l’exécution en plastique noir des commodos alors qu’ils sont le plus souvent en fonte d’aluminium polie et l’écartement important des poignées de frein et d’embrayage non réglables, les petites mains devront vérifier ce point, les court-sur pattes seront à la fête puisque outre le poids réduit de cette GV650, la selle basse permet de bien poser les pieds à terre.

Hyosung GV 650 Aquila

A retenirLe renouveau du custom est partout, aux Etats-Unis avec les sportives « Rod’s », au Japon avec les performantes 800 cm3 et en Corée où le mot d’ordre est l’accessibilité. L’Aquila possède de réelles qualités routières grâce à son poids réduit, ses suspensions qui le collent sur sa trajectoire et son freinage efficace. Côté moteur, le choix s’est porté sur un bi-cylindre « petit » mais puissant. S’il ne parvient pas à satisfaire complètement nos oreilles et si son couple moyen nous oblige à conduire plus haut dans les tours, il ne nous laisse pas sur notre faim grâce au caractère bien trempé de ses 70 chevaux. Il est outre économe et possède une bonne autonomie. Il pourra faire bien plus qu’une sortie le dimanche quand il fait beau. Un auto-collant est apposé à l’arrière de la moto avec l’inscription « OK », ce n’est donc pas une légende, les coréens affichent leur souci de la qualité, l’avenir nous dira s’ils arriveront à le confirmer dans la réalité. Une version 1000 cm3 de l’Aquila est en préparation, nous la suivrons avec intérêt.

Hyosung GV 650 Aquila

Fiche technique
Hyosung GV650 Aquila – 6.890 €

Hyosung GV 650 Aquila

Fiche techniqueMOTEUR : bicylindre en V à 90&deg., 4 T, refroidi par eau, 2 act, 4 soupapes par cylindre . 647 cm3 (81,5 * 62 mm) . 70 ch à 9.000 tr/mn . 6,2 mkg à 7.500 tr/mn . boite à 5 rapports . transmission secondaire par courroie crantée.Partie cycleCadre treillis tubulaire en aluminium . susp.AV fourche téléhydraulique inversée &Oslash. 41 mm , débattement 120 mm. susp. AR monoamortisseur, débattement 110 mm . frein AV 2 disques &Oslash. 300 mm, étriers 2 pistons . frein AR 1 disque &Oslash. 300 mm, étrier 2 pistons . roues AV 18″ / AR 17″ . pneu AV 120/70-ZR18 59W Radial. pneu AR 180/70-ZR17 73W Radial. ChiffresRéservoir 16 L . poids à sec : 218 kg. consomation 6,1 l/100km. Longueur 2340 mm. garde au sol: 160 mmImportateurFESIAL S.A.Av. Lavoisier 51300 Wavre NordTél. : 010 24 24 04www.hyosungmotors.be
« 

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité