Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Mais qu’est ce qu’ils ont chez Harley-Davidson ? C’est peut-être ce que vous vous demandez quand vous regardez cette moto.

Basse, râblée, comme coupée net derrière une coque de selle au design agressif, une selle moto, un petit capot de selle, un capot de phare… la bête impressionne avant même de l’avoir démarrée. Notez au passage le garde-boue arrière qui sert aussi de support de plaque et pour le feu et les clignotants. Original mais sous la coque, les feux arrière auraient été du plus bel effet. Une roue à bâtons de 19 pouces à l’avant et une pleine de 18 pouces à l’arrière. Ses mensurations ne sont pas étrangères non plus à cette première impression : 2425 cm de long, un pneu arrière en 240 et un poids de 303 kg en ordre de marche. La FXDR interpelle et attire les regards.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Ah ça manquait, enfin ça me manquait depuis la sortie du catalogue des V-Rod. Il y a bien la Fat Bob ou la Break-Out mais elles semblent presque sages si on les gare à côté.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

On embarque la clé dans la poche ; un appui sur un bouton et c’est le petit écran LCD d’à peine 2,14 pouces qui s’allume. C’est tout petit, oui c’est vrai mais il est complet aussi avec une jauge, la vitesse, les trips et même le rapport engagé et la consommation. On pourrait craindre pour la lisibilité vu sa taille mais il n’en est rien. Un exemple de compacité et d’efficacité.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Il ne vous reste plus qu’à appuyer sur le starter et le Twin, un Milwaukee Eight s’ébroue. Pensez donc, deux cylindres pour une cylindrée totale de 1898 centimètre cubes ! Il ne faut pas vous faire un dessin, le bicylindre nous distille une mélodie à vous réveiller un mort… Enfin, pas vraiment parce que quand on n’exagère pas sur la poignée des gaz, elle se montre plutôt discrète, encore faut il résister à l’envie grandissante d’ouvrir en grand et on vous comprend.

J’embraye, passe la première et « clong » ! Ah oui, je suis bien sur une Harley, pas de doute. C’est bien dommage d’avoir l’impression que la FXDR a une boîte de vitesse aussi rustique mais il faut bien encaisser le couple phénoménal développé par cette cathédrale. Diantre, je plains le pneu arrière, qu’est ce qu’il doit prendre à chaque accélération !

Me voilà prêt au départ, le cuir sur le dos, le jet sur la tête et je saisis les poignées, enfin j’essaye parce que c’est quand-même large et puis je vois où je dois mettre mes pieds, mon mètre quatre-vingt est comme plié en deux et j’espère que les suspensions sont à la hauteur sans quoi je risque de vite regretter ma sortie.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Waouw, qu’est ce que ça pousse ! Le moindre petit bout de ligne droite se transforme en piste d’accélération, chaque feu signe le départ de la prochaine manche de drag. Il faut s’accrocher au large guidon et bien se caler dans la selle sous peine de voir vos bras vous allonger. La FXDR et son 114 tiennent leurs promesses, vous voulez des sensations, vous en aurez ! Vous risquez de rapidement mettre à mal votre autonomie. Heureusement, Harley a eu la bonne idée de monter un réservoir de 16,7 litres ce qui permettra de belles étapes mais vous rendrez peut-être les armes avant. Surtout qu’en étant assez raisonnable, on arrive à une consommation assez raisonnable constatée entre 5,1 et 5,3 litres au cent.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Et que dire de la mélodie de son échappement, un air tout aussi agressif que son look. Pourtant, je suis plutôt surpris parce qu’autant elle peut se faire remarquer quand on ouvre les gaz en grand, autant elle peut se faire discrète quand on modère sa main droite et j’avoue que c’est bien pratique et agréable. Pas assourdissante dès qu’on la démarre et démonstrative quand on le souhaite, l’idéal selon moi.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Accélérer c’est grisant mais il faut aussi savoir tourner et la FXDR ne devrait pas vous décevoir. Certes on n’a pas la garde au sol d’une supersport mais suffisamment pour enrouler dans les virages sans devoir trop vous soucier de poser le pose -pieds justement. Le nouveau châssis Softail se montre plutôt efficace avec un mono amortisseur et une grosse fourche inversée de 43 mm au look racing, enfin pour une Harley-Davidson ce n’est pas commun. Notez au passage la molette de réglage pour l’amortisseur, accessible et simple à utiliser.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Une fois que vous aurez compris comment la faire tourner – un 240, c’est surprenant si c’est votre première fois – vous pourrez même la trouver assez maniable, plus que ne l’était une V-Rod Muscle par exemple. Tout est relatif bien entendu mais ça vous facilite la vie au quotidien et même entre les files des voitures, vous ne devriez pas avoir de sueurs froides.

La partie cycle offre rigueur et précision, collant notre dragster au sol même quand on le sollicite, plus que vous ne le ferez probablement. Bon, forcément, la FXDR ne fait pas exception aux reproches qu’on pourrait faire à une moto plutôt sportive, sur des routes en mauvais état, la fourche se montre rude et le confort s’en ressent. Normal mais autant le signaler, vous n’êtes pas sur une touring ! J’ai même réussi à décoller de la selle sur certains raccord trop marqués…

Le freinage fait appel à un double disque de 300 mm à l’avant avec des étriers 4 pistons mais aussi un étonnant 292 mm à l’arrière avec deux pistons, c’est dire comme Harley prend au sérieux les capacités de sa machine et prévoit aussi toutes les conneries que vous serez prêt à faire à son guidon. Ça freine bien et fort quand on en a besoin.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Une partie cycle à la hauteur, un look ravageur du moins pour ceux ou celles qui aiment et un moteur de caractère, la FDXR mérite bien son titre de dragster.

N’y cherchez pas le confort pour des longues escapades, pas qu’elle soit un bout de bois ou une planche de fakir, non loin de là mais rien que la position ne conviendra pas à tout le monde.
Le filtre à air est superbe à regarder mais il faut l’avouer un peu dans les pieds, enfin plutôt dans le genou. Le duo est anecdotique histoire d’en profiter encore plus en solo, surtout que la garde au sol n’est pas trop limitée.

Harley-Davidson FXDR 114 : Harley Dragster style

Votre permis et le budget pneu risque d’être les premières victimes, vos cervicales ne seront plus vos amies mais vous aurez droit à de belles séances de musculation des bras.

Tant qu’on parle budget, il faudra bien aborder celui de la moto, la Harley-Davidson FXDR vous coûtera 25.630 € dans ce coloris, un peu moins pour la version noire. Et ce sans option ou accessoire

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,436FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité