Gardez vos mains au chaud avec les Racer Connectic Short

Ceux d’entre vous qui roulent par tous les temps ou presque savent très bien que se protéger du froid n’est pas forcément des plus simples, surtout les mains qui sont très exposées au vent, sauf sur une moto avec des protèges-mains.

Il y a bien entendu la solution des poignées chauffantes mais elles nécessitent une installation sur votre moto et vaut mieux que ce soit bien monté sous peine de vous retrouver sans batterie. Elles ont aussi le désavantage de chauffer la paume de la main alors que le vent refroidit l’autre côté des doigts.

Il existe pourtant une autre solution : les gants chauffants. Racer, marque française, propose plusieurs modèles de gants chauffants sur batteries. Si vous ne connaissez pas la marque, sachez que Racer développe des gants depuis 1927 pour équiper les skieurs et les motards, c’est dire l’expérience qu’ils ont en la matière.

Gardez vos mains au chaud avec les Racer Connectic Short

Notre conclusion vidéo :

Les Connectic Short que nous avons reçus pour ce test se composent de Softshell à l’extérieur et de cuir pour la paume de la main. Gant hiver oblige, ils sont étanches grâce à la membrane Polymax.

L’apparence est plutôt sobre avec pour seules touches de couleur le logo Racer en blanc et le module de commande rouge. Des soufflets sur les doigts et le haut de la main sont prévus pour garantir la souplesse.

Dans les languettes pour fermer les gants prennent place les deux batteries (7,4 Volt, 2300 mAh). 70 grammes la pièce, forcément, ça alourdit le gant mais ça reste raisonnable. Sur le dessus de chaque gant, vous trouvez le bouton de commande et trois leds vous confirment le niveau de chauffe choisi.

Dans la boîte, on trouve aussi le chargeur avec deux fiches pour recharger les deux accus en une fois.

Pour ce test, nous les avons donc soumis à l’utilisation prévue : de la pluie, de la grêle, du froid.

Hé oui, vive la météo belge !

Premier constat en enfilant les gants, le confort. Rien ne frotte sur vos doigts, pas de point de pression désagréable, c’est un bon début. Ensuite, on remarque que les gants sont chauds, sans même utiliser la fonction de chauffe. On peut ainsi les utiliser même par temps frais sans les mettre en route.

Reste donc à tester ce qui différencie ces gants des classiques pour l’hiver : le système de chauffe.

Il faut d’abord brancher les deux batteries et les laisser recharger : il faut compter environ 3 heures pour que les batteries soient chargées, parfois moins. Ensuite, on replace les accus et on rebranche les fils.

Une simple pression sur le bouton allumera la première LED correspondant au premier des trois niveaux de chauffe. On ne peut que vous conseiller d’allumer et choisir votre niveau avant de rouler. Si côté droit, le gant reste accessible, le gauche vous obligera à lâcher les gaz.

Malgré des températures à peine positives et sur des motos n’offrant pas de protection pour les mains, je n’ai même pas eu besoin d’activer le niveau 3. Le second s’est montré nettement suffisant et encore, on peut franchement épargner les batteries en repassant au 1 ou en les arrêtant vu que les gants restent chauds pendant un petit moment. Seul peut-être le bout des doigts reste un peu plus exposé mais il faut déjà rouler longtemps avec un thermomètre proche du zéro. Honnêtement, la différence face à un gant classique est convaincante.

Gardez vos mains au chaud avec les Racer Connectic Short

L’autonomie varie forcément en fonction de l’utilisation mais en alternant niveau 1 et arrêt, j’ai pu les utiliser une journée entière. En continu, il faut par contre compter entre 2 et 4 heures.

Cette autonomie devrait permettre de couvrir la plupart des trajets quotidiens. Et si vous partez une journée entière, il faudra ménager les accus.

Il n’est pas contre pas possible de savoir où en est la charge. Si vous faites des trajets plutôt courts, vous risquez de tomber un jour en panne de batterie à moins de recharger régulièrement.

Testés aussi sous la pluie, les Racer Connectic Short ont prouvé leur étanchéité, pas de souci de ce côté là.

L’idéal donc ?

On a quand même un reproche à faire : le placement des batteries dans la partie mobile. Ce rabat place parfois l’accu là où ça devrait plier. A la fois inconfortable et pas pratique quand on a difficile à faire tenir le scratch. Il suffit bien souvent de replacer la batterie dans sa pochette mais on aurait sans doute préféré l’avoir à un autre endroit.

En plus, si la manche de la veste est un peu plus large, vous risquez même d’avoir des difficultés à le fermer.

Côté budget, il faut compter un peu moins de 200 € pour une paire de Connectic Short.

Ca reste un budget, c’est clair mais le confort et son système de chauffe devraient faire avaler la pilule.

Racer propose 4 gants chauffants dans sa gamme : les Connectic en version longue et spécial pour dames et les Heat qui offrent plus de protection.

Gardez vos mains au chaud avec les Racer Connectic Short

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,417FansLike
201FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Au bonheur des navetteurs 3

Nous avons déjà proposé des itinéraires alternatifs aux navetteurs partant de Charleroi, Mons et Namur; voyons cette fois comment retrouver un certain...
Publicité