Essai des Michelin Pilot Power 2 CT

Le bigomme de route
Essai des Michelin Pilot Power 2 CT

On aurait presque du mal à s’y retrouver dans l’offre hypersport du manufacturier français. Avec le 2CT (2 Compound Technology ou technologie à 2 composants), il amorce le passage de la technologie bigomme, héritée du MotoGP, vers des machines moins radicales et plus orientées vers l’usage routier.Pas d’équivoque cependant, le 2CT reste bel et bien un pneu hypersportif (après tout, c’est un Pilot Power !) mais qui vise les sportives passant plus ou moins 20% de leur temps de roulage sur circuit . pour ceux qui inversent le pourcentage, il y a le Pilot Power Race. Les roadsters agressifs (FZ1, Tuono, Z1000, Speed Triple, …) sont également concernés en ne perdant pas de vue toutefois que le 2CT n’existe que dans quelques dimensions, largement répandues il est vrai : 120/70-17, 160/60-17, 180/55-17 et 190/50 ou 55-17. S’il y a risque de concurrence interne, c’est plutôt le Pilot Power standard qui devrait en souffrir puisqu’il n’offre pas la technologie bigomme et qu’il est présenté par Michelin comme moins maniable et moins bon sur le mouillé que le nouveau 2CT.En pratique, rappelons que le bigomme consiste à mêler sur le même pneu deux qualités de gomme différentes : plus résistante au centre (pour la longévité sur route et la motricité sur piste) et plus tendre sur les épaules (pour l’adhérence sur l’angle). Tandis que le Pilot Power Race (voyez notre essai 2005) permet en outre de définir presque à la carte la qualité des 3 bandes de roulement, le 2CT se contente de 20% de gomme tendre à l’avant (10% de chaque côté) et de 22% de gomme tendre à l’arrière. Quant à la bande centrale, elle se compose de 80% de gomme medium/soft à l’avant et de 78% de gomme medium à l’arrière.Le résultat de cette technologie se concrétise dans l’angle maxi théoriquement accessible au 2CT : 51,2&deg. (50&deg. pour un Pilot Power standard). Un résultat remarquable si on considère que l’angle maximal toléré par un pneu de motoGP est de 55&deg.. Vous nous direz que tout cela c’est du fantasme, car un nombre infinitésimal de motards seraient capables d’atteindre cette inclinaison. Sachez toutefois qu’avec un angle de 36&deg.  » seulement « , 30% de la bande de gomme tendre sont déjà utilisés, procurant au motard un meilleur grip et une meilleure réponse de son pneu.

Mettons toute la (bi)gomme !
Essai des Michelin Pilot Power 2 CT

A l’usage, on l’a vraiment apprécié ce 2CT. La raison essentielle en est qu’il parvient à se comporter (presque) comme un pneu course tout en sauvegardant les qualités nécessaires à la conduite sur route. Et en tête, nous citerons ses excellentes prestations sur revêtements humides et même mouillés : on y va d’abord comme sur des &oelig.ufs, et on s’enhardit en constatant que les limites du pneu, tant au freinage qu’à l’accélération sont nettement plus éloignées qu’on ne le pensait. Bien joué Bibendum !Sur le sec, le 2CT est évidemment excellent mais il garde une caractéristique qui était déjà celle du Pilot Power Race : une tendance à décrocher sans trop prévenir . sur ce plan, un Bridgestone BT014 ou un nouveau Dunlop Qualifier sont plus progressifs. Autre caractéristique générale des gommes Michelin, elles ne sont pas les plus confortables et vous font sentir les irrégularités. Ce (léger) défaut sur route se mue cependant en qualité sur piste puisque le senti et la remontée d’informations sont meilleurs.En termes de maniabilité, le 2CT reprend les caractéristiques du Pilot Power Race et atteint un excellent niveau compte tenu de son usage mixte route/circuit. Un BT002 ou un Dunlop GP Racer font mieux, mais ils sont moins à l’aise sur la route surtout si elle n’est pas sèche…Parfaits au freinage, même sur l’angle, les 2CT se montrent d’une grande neutralité et d’une grande stabilité une fois posés sur leurs épaules habillées de gomme soft. Ce qui ne gâte rien, c’est que le 2CT confirme les rapides montées en température mesurées l’an dernier sur le Power Race : ça chauffe vite (4 à 5km de route suffisent à atteindre la température nominale) et avec une répartition relativement uniforme des températures . il n’y a donc rien à craindre au moment d’aborder la bretelle de sortie d’une autoroute… Reste alors l’épineuse question de la longévité. D’après nos mesures . là où un Power Race a une espérance de vie de 2500km si on fait régulièrement de la route, le 2CT devrait grimper au-delà de 3000km. Et moins vous faites de piste, plus vous allongerez cette distance . ainsi, si vous appliquez le pourcentage prévu par Michelin (20% circuit, 80% route), vous devriez dépasser facilement les 4000km, et sans doute atteindre les 5000.BrefLe Michelin Pilot Power standard est un bon pneu, mais pas assez à l’aise sur le mouillé . le Pilot Power Race souffre de la même particularité. Quant au 2CT, il nous para&icirc.t un compromis idéal parce qu’il combine les qualités des 2 autres tout en leur adjoignant un grip sérieux sur le mouillé et une longévité dont il n’aura sans doute pas à rougir. Comme il offre une seule combinaison de gommes, il est inutile d’être ingénieur pour faire son choix de pneu (alors qu’avec le Power Race, c’est plutôt galère pour la plupart d’entre nous.) Un dernier point qui peut compter en cette époque où la quête du saint gramme anime tous les constructeurs de motos : le 2CT est un pneu léger, puisque notre monte av/arr accusait 9,6kg sur la balance . mine de rien, c’est entre 500 grammes et 1kg de moins que la plupart des autres trains de pneus (certains pneus de route tutoient même les 12kg…) Voilà un point sur lequel les manufacturiers peuvent encore plancher : imaginez l’avantage en effet gyroscopique si le pneu avant pesait 2kg de moins. On peut toujours rêver…

Essai des Michelin Pilot Power 2 CT Essai des Michelin Pilot Power 2 CT
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger. Motard dès l'âge de huit ans et journaliste/essayeur moto depuis 1988. Une expérience tout à votre service...
Article précédentSuzuki GSX-R 1000 2007
Article suivantPolish Xerapol et Quixx

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Le salon de Bruxelles, avec ou sans moto ?

Le salon de Bruxelles est bien confirmé mais vous n'êtes sûrement pas sans savoir que certaines marques motos ont annoncé qu'elles n'y...

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...
Publicité