Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!

A l’instar du légendaire Phénix, MV Agusta renaît à nouveau de ses cendres et fonde de grands espoirs sur un millésime 2020 qui devrait relancer de plus belle ses 75 années d’existence. Illustration de cette ambition: la prestigieuse marque italienne prête à objectif-moto.com une Turismo Veloce à très long terme pour entériner la fiabilité de ses produits.

Les leçons de l’histoire

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Le comte Giovanni Agusta

C’est en 1907 que le comte Giovanni Agusta fonda une fabrique… d’avions. 20 ans plus tard, son héritier décide de produire des moteurs 2-temps de 98cc pour équiper des motos et, après la Seconde guerre mondiale, il s’oriente entièrement vers une production motocycliste.

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
La première MV, la « 98 » de 1945, devait s’appeler Vespa. Manque de chance, Enrico Piaggio avait déjà déposé l’appellation…

Suit alors l’âge d’or de la marque, ponctué des triomphes de ses pilotes en compétition, au premier rang desquels le légendaire Giacomo Agostini. Une riche histoire et un patrimoine de valeur (seules Honda et Yamaha comptent davantage de titres mondiaux en course!) ne suffisent cependant pas toujours à assurer le succès commercial: dans les années quatre-vingts, la marque est moribonde et ne devra son salut qu’à sa reprise en 1992 par Claudio Castiglioni et Cagiva à qui on devra la sculpturale F4 750cc dont le quatre-cylindres avait été développé avec Ferrari.

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
D’une pureté magistrale, la F4 750cc ne put prémunir MV des risques de faillite

En dépit de ce succès, l’existence de la marque restera chaotique avec des reventes successives à Proton (2004), à un groupe d’investisseurs italiens (2005), à Harley-Davidson (2008) et à Claudio Castiglioni une seconde fois il y a dix ans. L’infortuné décède l’année suivante, et c’est son fils Giovanni qui lui succède en tant que PDG jusqu’à nos jours.

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Giovanni Castiglioni (à droite) et Timur Sardarov

L’impulsion de Giovanni Castiglioni entraînera l’avènement de nombreux modèles et d’un nouveau trois-cylindres, dynamisant considérablement la marque sans pour autant la départir des affres d’une banqueroute potentielle. Et en 2014, Mercedes acquiert 25% du capital; alors qu’on s’attend à ce que le constructeur allemand s’offre l’entièreté de MV Agusta, il se retire du projet en 2016. On craint à nouveau pour l’avenir de MV, mais Giovanni Castiglioni garde la foi et un nouveau plan de restructuration voit le jour qui amènera des investisseurs russes dans le capital de la marque dès 2016.

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Pierre Ferracin, l’incarnation de l’esprit MV Agusta en Wallonie

Ecoutons à ce propos Pierre Ferracin, concessionnaire exclusif à Auvelais: « Les frères Sardarov, et surtout Timur qui s’occupe du marketing et de la technologie, interviennent dans les décisions stratégiques. Je dirais qu’ils ont apporté à la marque la rigueur et le réalisme dont elle avait besoin et qui n’étaient pas forcément l’apanage des Italiens. Mais ces derniers gardent un savoir-faire unique et, aujourd’hui encore, une MV est presque intégralement fabriquée à la main! » Désormais, les nouveautés apparaissent (Brutale 1000 RR, Série Rosso), les exclusivités techniques se répandent (Smart Clutch System) et on s’attend à ce que plusieurs nouveaux modèles ravissent les amateurs chaque année.

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
En version « Rosso », la Turismo Veloce est superbe et coûte 5000€ de moins (!) que notre version d’essai. De quoi toucher un nouveau public!

Une concession à l’image de sa marque

C’est chez MV Agusta Namur (à Auvelais en réalité) que nous avons pris livraison de notre Turismo Veloce. C’était l’occasion rêvée de faire plus ample connaissance avec Pierre Ferracin, un homme qui vit par et pour la moto depuis 43 ans déjà.

Pierre Ferracin: « C’est vrai, j’ai débuté comme apprenti mécanicien à l’âge de 14 ans et j’ai d’abord travaillé avec Suzuki, mais il faut croire que mes racines italiennes restaient ancrées en moi puisque je suis alors passé chez Ducati avant d’ouvrir ma concession MV Agusta en 2018. Pour moi, l’attrait de l’Italie ne tient pas seulement au design; en tant que mécanicien, j’apprécie énormément l’audace des ingénieurs italiens. »

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
« L’administration est indispensable, mais je préfère tout de même l’atelier… »

Objectif-moto: que représente MV Agusta à tes yeux?

PF: « Quand j’ai eu le sentiment de n’avoir plus rien à découvrir chez Ducati, une seule marque pouvait me permettre de viser encore plus haut, c’était MV. Pour moi, la firme de Varèse incarne le Saint Graal de la moto. D’une part, il y a sa prestigieuse histoire et l’exclusivité de ses modèles, mais ça ne s’arrête pas là: dès que tu pénètres dans l’enceinte de l’usine, tu as un sentiment d’appartenance, tu fais partie de quelque chose; tout le monde est accessible, les Italiens comme les Russes d’ailleurs. »

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Vous pénétrez chez MV Agusta, au bord du lac de Varèse

OM: où situes-tu l’essentiel dans le rapport avec tes clients?

PF: « Tous les concessionnaires le diront, le client d’aujourd’hui a profondément changé d’attitude en raison de l’e-commerce. Donc pour moi, il est essentiel de construire avec lui cette relation de confiance réciproque qu’internet ne donne pas; la communication est primordiale avec les gens parce qu’elle instaure une confiance équivalente envers le produit. Quand tu es à Varèse, tu constates aux quatre coins de l’usine que MV Agusta a faim de s’affirmer à nouveau comme un protagoniste de premier plan dans le microcosme motocycliste. »

OM: MV est synonyme d’exclusivité et de haut de gamme, comment adaptes-tu tes services de concessionnaire à ce positionnement ambitieux?

PF: « Ma concession est récente mais elle est familiale, avec un patron qui s’implique et qui travaille personnellement sur les motos de ses clients; ça aide à tout mettre en route parce que la clientèle est sensible à cette approche où chacun met la main dans le cambouis. Au-delà de cela, nous voulons fidéliser nos clients en les conviant à des journées circuit, à Spa Italia où nous serons cette année ou à des balades spécifiques. Par exemple, nous organiserons en juin un voyage vers Varèse pour prendre part aux commémorations du 75ème anniversaire de la marque, et je crois que ça va valoir le déplacement! »

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
« Nous travaillons sous les yeux de tous », une approche appréciée par les clients de MV Agusta Namur

Une Turismo Veloce au long cours

Pour l’avoir essayée l’an dernier dans cette même version Lusso SCS (avec les suspensions électroniques et l’embrayage automatique), nous savons déjà tout le bien qu’on peut penser de la Turismo Veloce mais nous n’avions pas pu étalonner sur le long terme celle que Pierre Ferracin considère comme l’expression ultime du tourisme élégant et sportif. Confiante dans la qualité du travail fourni par objectif-moto.com, la marque italienne veut aller plus loin et nous confie cette machine pour (au moins) une année complète. Son plan: prouver, à travers nos multiples essais, la fiabilité de sa moto et par-delà, de sa gamme. Une belle preuve de confiance dont nous gratifient les Italiens et leurs associés russes! En pratique, vous retrouverez donc régulièrement sur notre site des nouvelles de cet essai (très) longue durée. La belle Italienne, qui se déguise en trail bien qu’elle soit largement sportive, n’attend que de tailler la route. Il vous reste à nous suivre dans ses pérégrinations.   

Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
MV Agusta nous fait confiance, alors une étincelle de fierté dans le regard n’est pas superflue!
Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Le « Tipo B » de 1949, toute ressemblance avec une Vespa serait tout sauf fortuite
Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
La célèbre « Disco Volante », une 175cc de 1956
Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
En 1967, la « 4 cilindri » était proche des motos de course
Découverte MV Agusta et Turismo Veloce au long cours!
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,448FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité