Bridgestone S21

L’assassin habite-t-il au 21 ?

Pour équiper nombre de machines plus affûtées les unes que les autres, les pneus sportifs ratissent plus large que par le passé. Ils évoluent aussi très rapidement ; après les S20 et S20 EVO, voici déjà le Battlax S21. Un tueur pour la concurrence ? 

 Bridgestone S21

Un troisième pneu sportif généraliste en trois ans chez le manufacturier nippon, est-ce bien nécessaire ? Dans la mesure où Michelin a mis à niveau toute son offre sportive en 2015, Bridgestone ne pouvait rester muet sur ce créneau. Car de nos jours, les pneus sportifs n’équipent plus seulement les sportives ; les roadsters, les trails routiers voire les GT « légères » (VFR, GTR, FJR) offrent des performances qui justifient largement le recours à des pneus inspirés par les technologies nées de la course. Et Bridgestone l’a bien compris puisque les dimensions disponibles pour le pneu arrière descendent jusqu’au 150 alors que l’offre S20 commençait à 180. Voilà qui prouve la confiance placée par le manufacturier dans sa nouvelle enveloppe dont, soit dit en passant, le prix n’augmente pas eu égard au S20 EVO.

Bridgestone S21

Deux ans après la sortie de l’excellent mais peu endurant S20, le S20 EVO en avait sublimé les caractéristiques grâce à une carcasse confortable affichant une belle tenue sur le mouillé et à une longévité en hausse incontestable. Une bonne année plus tard, voici déjà le S21 censé optimiser tout cela… En l’occurrence, le S21 n’est pas une seconde évolution du S20 ; il s’agit bien d’un nouveau pneumatique nécessitant un moule distinct car structure, carcasse et chimie interne diffèrent.

Technologies différentes

Pour le S21, le plan est simple : importer du S2O EVO ses aptitudes sur sol humide et y adjoindre un grip sur le sec ainsi qu’une longévité accrus. Pour ce faire, les enveloppes changent avec un pneu avant bigomme plus pointu (pour accentuer la vivacité ainsi que la stabilité et la précision en courbe) et un pneu arrière trigomme plus rond (pour augmenter l’agilité dans les pifs-pafs et la surface en contact avec le sol). Soulignons que le S21 est le premier Bridgestone à profiter de la technologie dite Ultimate Eye lors de son développement. Il s’agit d’un procédé permettant de visualiser précisément les contraintes subies par le pneu arrière dans ses différentes conditions d’utilisation et phases de pilotage. Ceci dit, ne vous laissez pas spécialement impressionner par le trigomme arrière : le BT-016 offrait déjà cette caractéristique voici quelques années !

Bridgestone S21
Sur le S21, l’extrémité du flanc chauffe moins pour reculer les pertes d’adhérence.

Au total, Bridgestone annonce un pneu plus vif que le S20 EVO, permettant des entrées et sorties de courbes plus rapides ainsi qu’une recherche facilitée du point de corde. D’après les estimations du constructeur, le S21 tournerait en moyenne 2% plus vite que le S20 EVO (2 secondes de mieux sur un tour du circuit de Sugo) et présenterait une espérance de vie en hausse de 36%. Si on se souvient que l’EVO revendiquait déjà 22% de mieux que le S20 à ce point de vue, le 21 devrait être une authentique tuerie…

 Bridgestone S21

Et en pratique, alors ?

Commençons par la fin : lorsqu’on tire le bilan de cet essai, la qualité cardinale du S21 n’est ni sa stabilité, ni son grip, ni sa longévité. Non, le plus remarquable, c’est son incroyable polyvalence, laquelle atteint un tel niveau que, dès les premiers tours de roues, on a l’impression d’avoir toujours roulé en S21… Aucun temps d’adaptation nécessaire comme c’est souvent le cas, aucune zone problématique ; juste un boudin qui impose tout de suite ses qualités et ce, dans tous les domaines. En soi, c’est déjà une gageure dont la conséquence la plus immédiate est que ce S21 vous procure une confiance totale.

Bridgestone S21
Tout l’aréopage des sportives actuelles était présent lors du lancement du S21.

Mais reprenons les choses dès leur début.

Nos mesures montrent que, dans des conditions similaires, les montées en température du S21 sont légèrement plus rapides que celles du S20 EVO (moins de 4km de route pour que l’enveloppe atteigne sa chaleur nominale) avec une nuance d’ailleurs revendiquée par le manufacturier: à l’arrière, le flanc chauffe moins que sur le S20 EVO pour repousser la limite de glisse lorsqu’on est sur l’angle maxi. D’une manière générale du reste, le S21 est un pneu dont aucune zone ne surchauffe même lorsqu’il se mène en mode pilotage. Nous verrons plus bas si c’est par ailleurs un gage de longévité.

Bridgestone S21
C’est sur le circuit de F1 d’Abu Dhabi que le S21 a été présenté.

 

Plus vite et mieux

Avec son enveloppe confortable -soulignons-le parce que ça n’a pas toujours été le cas chez « Bridge »-, sa polyvalence et l’impression de contrôle qu’il transmet au pilote, le S21 signe un bilan global émérite. Plus en détail, attardons-nous sur le nouveau dessin des sculptures: A l’arrière, une étroite bande centrale reste slick pour améliorer (légèrement) la longévité mais aussi (plus nettement) la motricité sur le sec. Certes, on peut y perdre un peu sur le mouillé, mais avec un taux d’entaillement  arrière de 10,6%, on reste dans des proportions très raisonnables en usage routier. A l’avant évidemment, les sculptures traversent la bande de roulement pour conserver au pneu toute sa stabilité au freinage sur revêtement humide. Un domaine où le S20 EVO n’appelait que des éloges.

Bridgestone S21

Et de fait, on retrouve sur le S21 toutes les qualités de son prédécesseur sur les chaussées détrempées, et avril n’en a pas été avare! Pour tout vous dire, nos S21 ont même été confrontés à la neige par un petit matin printanier où le thermomètre culminait à… 2°, et se sont tirés de l’exercice à leur avantage en assurant un retour d’information tout à fait satisfaisant sans perte notable de motricité. Dans ce contexte particulier aussi, le S21 assure et rassure, sans doute encore un peu plus que le S20 EVO.

On sait que Bridgestone a spécialement travaillé pour optimiser la vivacité et la stabilité affichées par le S20 EVO. Pour y parvenir, le nouveau profil avant est plus pointu, ce qui permet de trouver un point de corde presque sans travailler sur les demi-guidons. Et lorsque l’angle est trouvé, l’enveloppe arrière ne bouge pas bien qu’elle propose un profil nettement plus rond que le pneu avant. Encore une fois, la S21 s’avère une arme pour la confiance. Ceci dit, dans cet exercice, l’EVO faisait déjà très bien. De sorte que nous ne pensons pas forcément que le 21 fasse mieux d’un point de vue technique, mais il ajoute ce je ne sais quoi de facilité (maniabilité et rigueur) qui donne au pilote ce sentiment de contrôle total de sa trajectoire et des conditions de motricité grâce au fort taux de silice présente.

Bridgestone S21
Vivacité et stabilité sont des qualités marquantes du S21.

 

Mais pas plus loin…

Le S20 EVO annonçait 22% de longévité en plus par rapport au S20, et nos mesures l’avaient effectivement démontré. Si l’on en croit le fabricant nippon, le S21 accroîtrait encore de 36% la belle endurance de l’EVO. J’avoue que nous en doutions a priori et c’est ce qui ressort effectivement de notre essai sur une CBR929RR coursifiée. « A mon avis, tu n’iras pas très loin avec ces gommes car elles paraissent très tendres, mais elles devraient rudement bien coller, nous dit notre garagiste lors du montage des S21 sur la CBR. » Il avait raison.

Chiffres en mains, il a apparaît qu’en termes d’usure, le S21 se situe entre ses prédécesseurs: plus endurant qu’un S20, mais moins tout de même que l’EVO. Ainsi, si l’on en croit nos mesures en CBR, on pourra espérer parcourir 8.000km avec un pneu avant et environ 6.000km avec un pneu arrière. Bien entendu, il s’agit là de chiffres obtenus sur une moto d’environ 160cv pour 170kg, pilotée sportivement sur la route mais de façon plutôt coulée qu’agressive.

Bridgestone S21
Très bon sur piste, le S21 excelle sur route!

 

Et donc?

Est-ce une déception pour autant? Non, clairement non. En effet, cette impression de maîtriser la route que procure le S21, et que nous avions rarement rencontrée à ce point auparavant, vient sublimer cette caractéristique de longévité plus dans la norme. Polyvalence, performance, grip sur le mouillé, progressivité arrière et cette impression de l’avoir toujours connu font du S21 un premier choix pour les pilotes sportifs adeptes occasionnels du circuit. Alors, l’assassin habite-t-il bien au 21? Il y des chances, de bonnes chances.

Bridgestone S21

Bridgestone S21

Bridgestone S21
Avec près de 11%, le aux d’entaillement arrière assure des prestations très convaincantes sur route mouillée.

 

www.bridgestone.be

 

Dimensions disponibles

Avant :

  • 130/70 x 16
  • 110/70 x 17
  • 120/60 x 17
  • 120/70 x 17

Arrière :

  • 150/60 x 17
  • 160/60 x 17
  • 180/55 x 17
  • 190/50 x 17
  • 190/55 x 17
  • 200/55 x 17
Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité