BMW Nine-T Option 719

Personnaliser sa moto, je pense que chaque motard le fait, à sa sauce et selon son budget mais parfois on peut aussi le faire directement à l’achat de la machine et la marque se charge des modifications.

BMW Nine-T Option 719

Si l’année passée, nous avions eu pour la première fois un twin de Milwaulkee entièrement modifié, cette fois, c’est un twin bavarois qui vient nous surprendre. En planifiant l’essai d’un Nine-T, je ne m’attendais pas à tomber sur une machine autant personnalisée, et le tout par BMW bien entendu.

Il est vrai que la marque  a dévoilé récemment des kits de personnalisation pour la plupart de ses motos mais notre Nine-T pousse le bouchon encore un peu plus loin.

A la base, c’est bien une Nine-T (ou la Racer) avec ses jantes à rayons de 17 pouces et son boxer de 1170 cc, ça, ça ne change pas. Par contre, le reste a reçu une attention particulière en choisissant des pièces lui donnant un air à la fois classe et racé.

BMW Nine-T Option 719

On démarre avec un kit Option 719 et surtout cette couleur si particulière qui recouvre notamment son réservoir alu et le capot de selle (qui cache un petit espace de rangement). Un coloris qui tranche avec le doré de la fourche et les autres pièces noires et surtout assez original pour ne pas en voir à tous les coins de rue.

Quelques pièces alu comme les platines pose-pieds et le support de selle, une plaque Nine-T sur l’entrée d’air à droite de la moto ou encore un petit saute-vent au-dessus du phare rond viennent s’ajouter au look de la moto. On en retrouve aussi en cerclage du phare et des compteurs. Et que dire de ses jantes à rayons, surtout celle arrière qui profite du monobras cardan pour tout vous montrer, même si le silencieux vient se poser de ce côté-là.

BMW ne s’arrête pas là et équipe la belle de plusieurs pièces en carbone comme les caches culasses et l’entrée d’air ou sur le moteur. Sans en faire trop, notre Nine-T se donne un air classe et racing à la fois. Le côté sport, c’est surtout ces bracelets placés très bas, sous le Té supérieur ; une position qui va vous pencher sur le réservoir et vous mettre juste devant ces deux cadrans, ceux de la Racer,  presque trop classiques même s’ils intègrent deux petits écran LCD pour toutes les informations nécessaires, ou presque… En effet, la jauge ne semble pas être un point intéressant mais on retrouve la tension de la batterie et ne me demandez pas pourquoi ! Même s’il embarque 18 litres et qu’en n’étant pas trop généreux avec la main droite, la consommation se montre raisonnable, c’est un oubli plutôt fâcheux.

BMW Nine-T Option 719

Côté look, il n’y a pas à dire, on doit aimer le style mais il ne laisse pas indifférent. Et si certaines BMW passent partout sans se faire remarquer, celle-ci, même sans faire vrombir le boxer, fait retourner les têtes et attire les plus curieux. On les comprend, elle est belle !

BMW Nine-T Option 719

Forcément, on parle beaucoup d’esthétique dans cette présentation, c’est bien l’intérêt principal de la personnalisation proposée par la marque même.

BMW Nine-T Option 719

La base reste bien entendu un Nine-T avec un Boxer encore refroidi par air, en espérant qu’il ne se fasse pas rattraper par des normes anti-pollution. Un bicylindre donc, de 1170 cc qui développe 110 cv à 7550 tr/min et un couple de 119 Nm à 6000 tours.  Un moteur pétillant et avec cette position assez sportive, il donne envie d’ouvrir les gaz pour en profiter en mode arsouille. Même avec un poids affiché de 222 kg en ordre de marche, ça ne devrait pas freiner votre ardeur et l’envie d’enrouler à la vue du premier virolo.

Nine-T oblige, les aides à la conduite sont aussi très limitées, ici pas de cartographie à gogo, pas d’ESA ou launch control. Au mieux, vous pouvez opter pour l’ASC, le contrôle de stabilité et c’est tout. Bien entendu, l’ABS est bien présent avec deux grands disques de 320mm, des étriers radiaux à 4 pistons et un arrière de 220 mm à 2 pistons. Là côté freinage, il n’y a pas de souci, la Nine-T freine fort et bien tout en restant dosable au quotidien.

C’est tout bénéfice pour profiter de la partie cycle avec une fourche inversée de 46 mm, réglable comme en témoigne les repères sur le té de fourche et un mono-amortisseur réglable aussi en précharge et en rebond. Facile à emmener, la position pourrait en rebuter plus d’un mais rien ne vous oblige à passer à ce typer de guidon. Imaginez-vous,  sur notre moto d’essai, les poignées sont encore plus basses que celles de la Racer. Assez sportive donc et c’est bien comme ça qu’elle se montre la plus sympa à piloter. Bien collée à la route avec une fourche parfois même trop ferme sur certaines bosses mais en roulant avec ce type de moto, on se donne presque envie de se préparer un café-racer pour aller participer à quelques courses de classique.

BMW Nine-T Option 719

Quelques jours au guidon d’une moto aussi exceptionnelle, ça ne se refuse pas. Une personnalisation par la marque même, c’est du luxe mais au moins, ce n’est pas du bricolage comme on peut parfois le voir sur du Jacky Tuning.

BMW Nine-T Option 719

Après, il va falloir parler prix et là, je ne pense même pas pouvoir vous donner le prix exact de cette moto.
On part certes d’une Nine-T à 16.050 € et on ajoute la peinture option 719 à 1.100 €. Notons au passage que BMW fournit avec la moto la boucle arrière démontable, ainsi que les pose-pieds si vous voulez rouler en duo.

A cela, on ajoute les pièces en carbone et le silencieux qui ne sont pas dans le configurateur. Les bracelets n’y sont pas non plus, ni le saute-vent. Du coup, ça devient compliqué de donner la valeur totale de la moto mais on ne doit pas être loin des 20.000 €. La personnalisation, c’est beau mais ce n’est pas gratuit 😉

BMW Nine-T Option 719
BMW Nine-T Option 719
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,446FansLike
196FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.

Nouveau site web et journées d’essai chez CFMoto

À partir du mois de mars, CFMoto organise un roadshow où vous pouvez vous rendre chez votreconcessionnaire local pour un essai (gratuit)...
Publicité