Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Mais qu’est ce qu’il m’ a pris ? Habituellement, on teste des motos de moyennes à grosses cylindrées sur Objectif-moto.com . Parfois, on se laisse tenter par une plus petite comme un scooter ou une moto off-road voir un petit roadster mais une sportive, en 300 ! L’idée peut vous paraître saugrenue mais ne cliquez pas trop vite sur le bouton retour ! Vous allez lire que cette R3 n’adopte pas que le look d’une sportive.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Et puis elle est belle ma R3, toute en noir avec un avant effilé, ses petits phares LED étirés, sa petite bulle. Racée aussi avec ses ailettes sur les flancs du carénage, ses découpes dans le Té de fourche ou sur le haut du réservoir, sa coque arrière minimaliste avec aussi un feu LED. Y a pas à dire, elle a de la gueule ma petite sportive même si comme vous l’avez compris, elle fait petite. Ce n’est pas péjoratif pour autant, elle n’a pas la vocation de passer pour une grosse mais plutôt pour offrir le sport au possesseur du permis A2 et aux plus jeunes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on retrouve cette YZF R3 sur des circuits et dans des écoles pour les jeunes pilotes, futures stars des circuits. Et croyez-moi, ce n’est pas que pour son look.

 Une selle à seulement 780mm, étroite et fine, un empattement de 1380mm seulement pour à peine 2 mètres de long (2010 mm) et surtout 169 kg tous pleins faits… Un vrai plaisir de maniabilité même si sportive oblige, on est penché vers l’avant. Facile à balancer d’un virage à l’autre, idéale aussi pour se faufiler en ville ou entre les voitures, la R3 se montre à l’aise partout.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Elle aussi bien aidée par une fourche inversée KYB de 37mm qui offre avec les pneus sports une précision à la hauteur tout en amortissant aussi les défauts de la route. Si vous souffrez des poignets par contre, vous risquez de ne pas apprécier mais on est bien sur une sportive, c’est normal.  Toutefois, je la trouve plutôt accueillante et on n’est pas sur un bout de bois comme on pourrait le craindre.

Pour freiner vos ardeurs, Yamaha équipe sa R3 d’un disque de 298 mm à l’avant et d’un 220 mm à l’arrière. Rien d’exceptionnel mais l’ensemble se montre tout à fait à la hauteur même quand on augmente le rythme. Ca ne renforce que l’avis général, à la fois sportive et sécurisante, pour un débutant comme un pilote confirmé.

J’ai gardé le meilleur pour la fin, son moteur. Oui c’est une 300 et alors ? Un bicylindre de 321cc pour être précis. Mieux qu’un mono ? Plus souple en tout cas, ce qui facilite grandement l’utilisation au quotidien sans gâcher les accélérations. Mine de rien et sous ses airs de 125, la R3 sort quand même 42 cv à 10.750 tours. Oui, on n’est pas loin de la limite du A2 question puissance mais rappelons le, elle ne pèse que 169 kg… Evidemment, on n’a pas le couple d’une plus grosse cylindrée, on devrait jouer du sélecteur plus souvent, mais c’est grisant, on pousse jusqu’au shift-light et on se prend vite pour un pilote. Dans les petits chemins, je n’avais pas trop d’inquiétudes, la R3 me donnera rapidement raison, c’est un vrai vélo mais avec un gros moteur. Je me suis même retrouvé plus d’une fois à des vitesses supérieures à celles que je prends habituellement avec un gros cube.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Par contre, comme je prends souvent l’autoroute, j’appréhendais un peu en ayant encore en tête un essai d’un 125 plutôt poussif. Je m’étais bien trompé ; le bicylindre passe sans souci les limites autorisées et si on ne tient pas le compteur à l’œil, on pourrait même verser une belle participation au fond de l’amicale des hommes en bleu.  Pas étonnant qu’on trouve cette R3 sur piste, dans des écoles de pilotage même pour faire ses premières armes sur circuit tellement ce moteur est pétillant et que la conduite de la moto est saine et rassurante.  Je l’avoue, je serais même tenté de m’y essayer.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Pas comparable avec une 600 ou une 1000, c’est vrai mais il y a de quoi s’amuser à son guidon et on ne s’ennuie pas. En plus, la consommation est limite ridicule, sans exagérer, on a constaté un 4,3 litres au cent. Avec son réservoir de 14 litres, la R3 fournit une belle autonomie.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Du coup, j’en viens même à rêver à ce moteur dans une version trail, ça devrait être bien fun à piloter, même au quotidien si le poids ne vient pas tout gâcher.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Il y a bien la nouvelle MT-03 qui va débarquer très bientôt, alors pourquoi ne pas imaginer une Ténéré 300 ?

Bon, là, je m’égare mais c’est pour vous dire à quel point ce moteur est surprenant.  Il ne reste plus qu’à enfiler son cuir, enfiler ses bottes et gants racing sans oublier un beau casque racé et vous voilà prêt à taper des chronos… euh non, à partir vous balader.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Ah oui, le prix, j’ai failli l’oublier celui-là. La Yamaha R3 s’échange contre un chèque de 5.899 €. Un tarif finalement pas si élevé si on compare avec d’autres même si c’est compliqué, elles sont rares les petites sportives.

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !
Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !

Yamaha YZF-R3 une sportive comme les grandes !
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,443FansLike
197FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité