Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne

Nous avons passé une semaine en sa compagnie. Une semaine à nous balader et nous chercher les petites routes pour passer un maximum de temps dessus, c’est vous dire le plaisir que l’on prend sur cette XJR 1300 en mode balade ! Zut ! Avec un tel spoil on va devoir redoubler d’effort pour vous faire continuer votre lecture…mais on va y arriver !
Une image valant mille mots…imaginez alors une vidéo !

 

 

Cette Yamaha qui se veut tantôt moderne, tantôt rétro, assume parfaitement son statut de moto faite pour la customisation. Il suffit de regarder la version « Racer » ou les modifications de certains motards pour comprendre que peu de choses peuvent transformer son esthétique et la rendre unique.
Rétro par son gros phare rond, sa grosse selle unique pour les passagers, ses compteurs réduits au minimum… Yamaha détaille d’ailleurs très bien son approche du design sur son site (lire l’article)
Moderne par la vivacité du moteur 1251cc de 98ch, refroidi par air, qui sera capable de vous étirer les bras au moindre coup de gaz prolongé…

Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne

Il faut dire que ce moteur monté ce type de châssis est un vrai plaisir. Puissant et coupleux à souhait. Parfait pour rouler à allure réduite, réactif sans donner d’à-coup à l’accélération, mais capable aussi de vous propulser à des vitesses conséquentes si l’envie vous en dit.
Couplé à celui-ci une boite bien étagée, 5 vitesses, répondant parfaitement aux interactions du pilote, sans faux point mort ou autre problème. Que demander de plus !

Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne
Malheureusement le plaisir à un prix…enfin surtout une consommation dans ce cas…6.5/100l en roulant cool, sans arsouiller….Le tout avec un réservoir de 14.5l…cela fait peu. 220km avant de repasser à la station essence.
Tant qu’à lui trouver des défauts, et ce fût dur, citons également les freins. Très mordants. Trop mordants même pour l’arrière. À défaut d’ABS, il ne sera pas rare de bloquer involontairement cette roue sur certaines phases de freinages appuyés. Mais une fois la répartition des masses bien comprises, le freinage bien géré, on finit très vite par l’apprécier à sa juste valeur.
Restera toujours une petite part d’appréhension lors des passages sur routes mouillées mais cette dernière se fera vite oublier avec la pratique et la prise d’assurance. La prudence restera néanmoins toujours de mise…
Dans une moindre mesure, on peut également citer les voyants lumineux sous les cadrans qui se montrent très peu voyants. Leur intensité et la manière dont ils sont placés les rendent parfois peu visibles, par exemple en plein soleil.

Quand on vous disait ne pas lui avoir trouvé des masses de défauts, c’est bien vrai ! Pour preuve nous en avons fini avec ceux-ci.
Par contre ses qualités sont légions…continuons !

Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne
Les amortisseurs. Une fourche suffisamment ferme à l’avant pour ne pas plonger à chaque freinage et des amortos juste comme on les aime à l’arrière. Suffisant que pour effacer la majorité des aspérités de la route sans avoir l’impression d’être sur un bateau gonflable. En y regardant de plus près, on constate en effet deux amortisseurs Ohlins réglables ! Ceci expliquant cela !

Yamaha XJR1300 : Évasion à l’ancienne
La XJR 1300 se veut un peu lourde pour un roadster de ce type, 240kg plein effectué, mais tout à fait maniable, y compris par les petits gabarits ou la gent féminine. L’assise étant au final assez basse, de bons appuis vous permettront de la bouger sans le moindre problème.
Que dire de son aspect visuel. Grand guidon, sangle de cuir sur le réservoir, petite plaque aluminium sur le côté, très old school, on adore !
Vous l’aurez compris, d’autant plus si vous avez regardé la vidéo, nous avons aimé cette XJR 1300.
C’est « la grosse cylindrée prévue pour les balades ». Bien entendu son utilisation au quotidien est possible mais le plaisir de la balancer d’un virage à l’autre en pleine campagne est bien plus présent qu’en évoluant dans la circulation en pleine ville.
Convaincu ? Déjà ? On ne vous a pas encore parlé des options, coloris et prix !
4 !…Les coloris sont au nombre de quatre.
Gris mat, noir brillant et comme notre version, bleu brillant. Comptez 9.999€ hors options éventuelles

Oui cela ne fait que trois couleurs annoncées là !….La quatrième étant une édition spéciale « 60th Anniversary » (jaune). Comptez alors 11.690€ pour vous démarquer des autres !

 

Après, c’est comme partout ailleurs.
Bagagerie, bulle, échappement…le catalogue de customisation est très conséquent mais cela à un prix. Saurez-vous rester raisonnable au moment de la configurer ?!…Pas si sûr !
Accéder au configurateur 

Geoffroyhttp://www.creatix.be
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,418FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité