Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !

Ah franchement, je crois que dans tous les motard(e)s (ou presque) il reste une part d’un enfant qui s’émerveille et qui a envie de jouer. Pourquoi je vous commence l’article avec
ça ? Tout simplement parce que quand on se fait la répartition des essais en début de saison, on se demande toujours ce qu’on va bien pouvoir tester, chacun selon ses préférences. Et bon, je me demandais si j’allais trouver du plaisir au guidon d’un roadster et la Yamaha MT-09 étant dans la liste, je me suis dit que ça pouvait être chouette à tester, être jeune, c’est dans la tête !

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !
En essai aussi le casque Arai Quantic

Faut dire que comme roadster, la MT ne fait pas dans la dentelle avec son nouveau look mais vous verrez qu’on ne s’arrête pas là. Forcément, le design ne parlera pas à tout le monde, c’est du minimaliste avec juste un carénage de phare (on ne peut plus appeler ça une tête de fourche), des écopes avec de larges prises d’air. On oublie les caches latéraux et presque la coque arrière avec la selle qui semble juste posée sur le cadre arrière. Le plus surprenant peut-être c’est l’absence de silencieux, enfin, comprenez au sens traditionnel du mot, pas de pot latéral et en fait, juste la marmite sous la moto fait office d’échappement. Visuellement, je trouve que ça le fait et si vous passez par le configurateur, vous verrez qu’en option, la ligne traditionnelle dénote un peu. Le phare avant est bien entendu aussi un point remarquable qui fera sans doute débat : une lentille ronde coincée entre deux traits de LED obliques. En tout cas, ça fait dépouillé à l’extrême et c’est bien ce qu’on attend d’un roadster, non ?

Ne pensez surtout pas que Yamaha c’est contenté de changer le look de sa moto ! Oh non, les modifications sont profondes. Par où commencer tellement les nouveautés sont nombreuses.

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !
Le casque Scorpion Exo-HX1 lui va bien aussi !

Un nouveau cadre en aluminium coulé sous pression, plus léger, plus rigide et plus stable et plus dynamique surtout. Des jantes plus légères, une nouvelle structure du bras oscillant prouvent aussi que Yamaha a chassé le poids et cherché l’efficacité. Forcément le reste de la partie de cycle se devait d’être à la hauteur avec une fourche avant de 41mm avec les réglages sur le Té de fourche et même le dispositif arrière a été revu. Au freinage, on retrouve un double disque 298mm avec un maitre cylindre avant radial aussi, du matos qu’on retrouve généralement en compétition ou sur certaines sportives.

Résultat de l’exercice : 189 kg sur la balance avec le plein fait ! Pour un moteur trois cylindres de 890cc, ce n’est vraiment pas lourd.

Parlons-en de ce moteur, j’ai toujours plaisir de retrouver ce CP3, un trois cylindres qui développe maintenant 119 cv à 10.000 tr/min. Vous l’avez compris, la MT-09 va bien pousser 🙂

Un nouveau système d’injection, des nouveaux injecteurs, des rapports de transmission améliorés ainsi que l’embrayage, tout est pensé pour améliorer des performances, Yamaha annonce un couple de 93 Nm à 7000 tours mais aussi une valeur plus élevée à bas régime.
Histoire de bien en profiter, la MT-09 se dote d’une nouvelle IMU à 6 axes qui va interagir sur les aides à la conduite qui sont les bienvenues si on veut l’exploiter au mieux. Le contrôle de traction sensible à l’inclinaison est réglable sur 3 niveaux, on trouve aussi un système anti glissade, anti wheeling et de contrôle des freins. Toutes ces aides vont donc réagir différemment en fonction de l’inclinaison, de votre vitesse et d’autres paramètres. A vrai dire, j’en reparlerai mais elles ne sont pas intrusives et permettent bien des folies en conduisant.

Bon, je crois que les présentations sont faites, il est sans doute temps d’aller rouler et de vous parler de cette moto.

Pour ceux qui préfèrent la vidéo, la voici :

Je prends place sur la selle, pas trop basse ni trop haute, pour moi en tout cas et devant moi le tableau de bord tout noir attend que je tourne la clé. A la main gauche, du classique, un bouton mode, deux boutons pour se déplacer dans le menu et les warning. A droite, je suis plus étonné de voir une molette nommée menu, c’est donc par là que je devrai passer pour changer par exemple les informations au tableau de bord. Vous constaterez dans la vidéo que je ne trouve pas l’emplacement le plus approprié. Un tour de clé et l’écran couleur s’illumine mais il ne fait que 3,5 pouces, enfin ‘que’, c’est surtout que je pensais que toute la partie noire allait s’allumer mais sur les côtés, ce sont les différents voyants qui prennent place. Ceci dit, l’écran est bien visible et lisible et surtout complet en passant par l’heure, le rapport engagé, la jauge… complet quoi ! Enfin, la jauge, c’est particulier avec une première grosse barre suivie par des plus petites, ne vous laissez donc pas piéger, une fois la première partie, le reste du réservoir de 14 litres partira assez vite même si avec une consommation d’environ 5 litres au cent, on a de quoi se promener quelques kilomètres. Via la molette, on peut facilement choisir ce qu’on veut afficher sous la vitesse avec deux emplacements au choix.

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !

On choisit aussi le niveau du TCS et le mode de conduite. Ah oui forcément, vous pouvez choisir la cartographie mais là où la plupart des motos vous donnent un nom par mode, Yamaha se contente d’un numéro… à vous de savoir lequel correspond à quoi, idem pour le contrôle de traction. Ca n’aurait pas coûté bien cher pourtant.

Vous avez peut-être noté un petit indicateur QS entre la vitesse et le rapport engagé. C’est petit mais en gros, ça vous indique quand changer de rapport et pour ce faire, pourquoi pas un petit shifter qui va bien ? Hé oui, ça aussi vous y avez droit sur la MT-09 et il est plutôt bien programmé ce shifter up & down, sans avoir besoin de monter dans les tours pour être utilisé.

Et que dire de la mélodie de ce CP3 si ce n’est qu’elle ne va pas calmer le pilote, c’est rauque, ça fait « braaaaaapppp » et on en redemande. En tout cas, c’est l’effet que ça me fait quand j’ouvre en grand (ou en moins grand) et que passe les rapports à la volée.

Je m’en viens à me dire que c’est ennuyant de respecter les limitations de vitesse, ça sera sûrement ce qui sera le plus difficile à son guidon, ne pas succomber à la tentation. Forcément, une moto légère, une bonne partie cycle et un moteur pareil, ce n’est pas fait pour se limiter à la ville et les 50 ou 70 km/h. Elle ne demande qu’à s’exprimer et pour ça, rien de tel qu’une bonne escapade dans les virolos, sans forcément en abuser mais quel plaisir de la basculer d’un virage à l’autre et accélérer sur le bout de ligne droite en attendant le suivant. Une pichnette sur le levier de frein pour attaquer au mieux la courbe et c’est parti. Elles sont bien envolées mes hésitations du début, quand je me demandais si je pouvais encore trouver un roadster amusant. Oui, comme un gamin, on en profite d’un bout à l’autre. Je dois bien avouer qu’avec une petite bulle à l’avant, je pourrais même envisager de l’utiliser au quotidien. Forcément, d’origine, on en prend plein la poitrine et le casque, logique.

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !

Est ce que je garderai mon permis assez longtemps ? Pas certain mais au moins je m’amuserais à chaque sortie. Bien qu’affublée d’un top case, ça ne doit pas trop le faire, à voir mais j’ai un doute… Et puis le look me plaît bien plus je la regarde.

Euh, je m’égare, revenons à notre MT-09 d’essai ! Des défauts? Oui je trouve que le minimalisme de l’avant n’a pas que des avantages, la tresse de câbles à découvert ne plaira pas à toute le monde. Côté droit, le carter est tellement large qu’il m’est arrivé plus d’une fois de cogner la jambe dedans en bougeant la moto. Les clignotants restent discrets mais pourraient être mieux intégrés et ils se déboitent assez facilement.

Faut il vraiment parler de duo ? On peut, c’est possible mais je préfère le plaisir solitaire au guidon de cette MT-09, le buste droit, les jambes pas trop pliées (ça m’a d’ailleurs marqué quand j’ai repris ma moto). La selle est assez confortable pour un roadster, pas trop inclinée quand à l’arrière, bah, c’est un roadster, c’est plus étroit et on a juste une sangle pour se tenir. Il faudra une passagère passionnée.

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !

Yamaha a aussi la bonne idée de proposer son roadster MT09 à moins de 10.000 €, 9.599 € pour être exact et bien entendu, vous avez de quoi l’équiper avec un tas d’accessoires chez Yamaha même : bulle, poignées chauffantes, bagages (même si le choix est limité), décos et protections… vous dépasserez rapidement les 10K.
Après, reste le choix entre la grande et la petite MT-07 qui adopte le même look mais un cylindre de moins, un silencieux plus classique, un autre tableau de bord, pas de shifter, moins de puissance et sans cartographie au choix… et forcément, moins chère aussi à 7.499 €.

Mais si vous en voulez encore plus, il y a aussi, avant de passer à la MT-10, la version SP avec d’autres suspensions et un régulateur de vitesse en prime.

Yamaha MT-09 2021, c’est de la balle !
Avec l’Insta 360, on peut faire des plans très très larges 😉
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

BMW R1200 GS Adventure

BMW profite du passage à l’Euro 4 pour faire évoluer sensiblement la GS. Soucieux de conserver une longueur d’avance sur la concurrence, le constructeur...

Plus de place avec le Peugeot Metropolis SW

Peugeot vient de dévoiler le Metropolis SW prévu pour les clients qui recherchent une plus grande capacité pour leurs affaires personnels.
Publicité