Suzuki Inazuma 250 – 2013

Et pourquoi pas un petit roadster

Si l’on excepte la Sym Wolf essayée dans nos colonnes en 2012, les 250 se la jouent plutôt fausses sportives, à l’instar des CBR et autres Ninja. Suzuki préfère renouer avec un patronyme remontant aux années ’90 pour nous proposer une moto pourtant bien de notre temps.

Suzuki Inazuma 250 – 2013

La GSX750 Inazuma apparut en 1997, et fut suivie deux ans plus tard par une version 1200. Si ces deux machines ne connurent pas un succès fulgurant, elles faisaient pourtant valoir de solides qualités: esthétique et finition pour la 750, moteur pour la 1200. Sans prétendre à la comparaison avec ces cylindrées nettement supérieures, notre Inazuma d’après-crise peut cependant envisager de conjuguer le meilleur de ses aïeules, parce qu’elle est valorisante, bien finie et correctement motorisée. Voyons cela.

 

Syncrétisme

Suzuki Inazuma 250 – 2013Fabriquée en Chine sous la surveillance directe des Japonais, la GW250 est bien une authentique Suzuki: arrière typé Bandit, écopes latérales à la mode GSR, optique héritée de la B-King. les réminiscences sont nombreuses et confèrent à l’Inazuma une présence esthétique certaine surtout dans son rouge métallisé, doublée d’un gabarit qui évoque sans peine une cylindrée supérieure, d’autant que le bicylindre présente lui aussi des mensurations gratifiantes. De type longue course puisque la course du piston excède l’alésage, le 248cc injecté et refroidi par eau est conçu pour offrir souplesse ainsi que linéarité, et pour s’adapter à la plupart de ses utilisateurs potentiels.

Suzuki Inazuma 250 – 2013C’est un cahier des charges dont il s’acquitte plutôt bien, même si ses 25 petits chevaux n’ont rien de démentiel pour la catégorie. La souplesse est en effet au rendez-vous, évitant l’anémie lors de la remise des gaz, et on parlera d’un certain caractère en haut. En pratique, l’Inazuma fait preuve de bonne volonté dès 4000rpm et vous gratifie d’un « jump » bien présent à partir de 7500rpm et jusqu’au rupteur. De quoi lui permettre de prendre les devants au feu, de dépasser les poids lourds sans trop de mal et de se maintenir décemment dans le flot de circulation. Comme de coutume dans cette gamme de cylindrée, c’est le dépassement d’une voiture lancée à 110km/h qui demandera parfois un peu (trop) de temps. Ceci dit, une 250 offre déjà de beaux surcro&icirc.ts de puissance et de confort de conduite en comparaison d’une 125cc.

Suzuki Inazuma 250 – 2013En consultant les essais de certains confrères, notamment ceux qui étaient conviés aux présentations nationales et internationales de l’Inazuma, vous constaterez qu’ils évoquent pour la petite Suzuki une consommation de l’ordre de 3,5L/100km. Etonnant car, de notre côté, nous aurons d&ucirc. nous contenter de 5L/100km. Voilà qui nous amène à préciser deux choses: d’abord ces 5 litres, nous les avons consommés « poignée dans le coin », taquinant souvent la zone rouge (sans quoi, on serait moins flambard au milieu des voitures!) et flirtant souvent avec le 140km/h compteur sur autoroute. Ensuite, nous pensons que les valeurs inférieures citées par certains confrères ont pu leur être soufflées par les membres du staff Suzuki, tant il est vrai que les journalistes ont très rarement à faire eux-mêmes le plein lors des présentations officielles… Mais qu’à cela ne tienne parce qu’en consommant 5L, l’Inazuma 250 vous emmène à une allure qui excède déjà celle d’une voiture moyenne.

Suzuki Inazuma 250 – 2013

 

 

Équipée et valorisante

Suzuki Inazuma 250 – 2013Au fait, en mettant le contact, vous apercevez sur le joli tableau de bord les mentions « Standard » et « Eco »: la GW 250 serait-elle équipée de cartographies d’injection distinctes? Ne rêvons pas, et d’ailleurs cela serait-il pertinent sur une deux et demie? Simplement, Suzuki l’a dotée d’une sorte de shift light programmable qui s’allume pour vous indiquer que le moment est venu de changer de vitesse si vous voulez conduire à l’économie. Au sortir d’usine, le témoin s’allume à 4500rpm en mode Eco et à 8500rpm en mode Normal. Par curiosité, nous avons vérifié l’incidence de ces modes sur notre consommation, et elle est bien réelle: en Eco, nous sommes descendus sous les 3L/100km. seulement, à 4500 tours, votre vitesse maximale en 6&deg. est de 59km/h et on laisse à peine au propulseur le temps de s’ébrouer. Inutile de dire que rouler à long terme en mode Eco exige des gènes de héros! Le mode Standard améliore les performances, mais dépasse les 4L/100km alors, gagner moins d’un litre pour couper systématiquement au moment où le moteur donne le meilleur de lui-même, quelle frustration…

Suzuki Inazuma 250 – 2013Suzuki Inazuma 250 – 2013N’empêche que toutes ces prévenances montrent que la GW 250 ne fut pas conçue à Hamamatsu comme une moto au rabais: non contente d’être belle, l’instrumentation est très complète (rapport engagé, double partiel, horloge, jauge à essence …), la sellerie est généreuse, la poignée de maintien est en alu, les phares sont efficaces, les leviers sont réglables et même le ma&icirc.tre-cylindre de frein arrière a droit à sa protection individuelle. Du reste, à l’exception des rétroviseurs au champ de vison limité et de quelques soudures, c’est l’ensemble de la machine qui inspire le respect. La double sortie d’échappement n’y est s&ucirc.rement pas étrangère, de même que l’énorme garde-boue avant (plus imposant que celui d’une Hayabusa, nous avons vérifié!) Tout cela, couplé au cadre double berceau en acier, fait accuser à la GW250 un poids tous pleins faits de 182kg, mais sachez que ne n’est absolument pas sensible à l’usage, sinon peut-être à très basse vitesse, et encore.

Suzuki Inazuma 250 – 2013

 

Équilibrée et polyvalente 

 

Suzuki Inazuma 250 – 2013 Suzuki Inazuma 250 – 2013A dire vrai, l’Inazuma se conduit comme un vélo en toutes circonstances, affichant une aisance bien supérieure à celle de scooter de cylindrée équivalente ou à celle d’une déclinaison plus sportive badgée Honda ou Kawa. ses roues calibrées en 110 et 140 contribuent à cette agilité. C’est vrai en ville où on se régale d’une position qui, si elle n’est pas des plus dynamiques (entendez pas trop sur l’avant), permet d’enrouler confortablement, et c’est vrai sur route où le couple châssis/suspensions privilégie le confort mais sans perte d’efficacité.

Suzuki Inazuma 250 – 2013 Suzuki Inazuma 250 – 2013En ville, on apprécie spécialement la souplesse du 250cc et la géométrie qui garde à l’Inazuma toute son agilité, de même qu’un freinage qui est une des bonnes surprises de cet essai: puissant et endurant pour l’avant, aisément dosable pour l’arrière. Sur route, la Suzuki reste globalement efficace, n’avouant ses limites que sur chaussées dégradées (l’arrière manque un peu d’amortissement malgré son réglage de précharge). heureusement, la fourche non réglable ne perd jamais le nord et assure donc un guidage efficace. Pour pinailler un peu, nous pourrions dire que l’empattement relativement important de la GW250 la rend parfois un (petit) peu rétive dans une succession de courbes, mais c’est vraiment léger. La selle se montre moelleuse et laisse toute latitude de mouvement au pilote pour adopter une conduite active, les écopes mettent (presque) les jambes à l’abri et le petit « bi » filtre les vibrations avec aménité. de sorte qu’au guidon de l’Inazuma, la route peut se prolonger sans qu’on ait à s’en plaindre.

Suzuki Inazuma 250 – 2013

A l’essai, on a plaisir à emmener la petite Suzuki titiller le rupteur, avec la satisfaction qu’on le fait sans être aussi déraisonnable que s’il s’agissait dune plus forte cylindrée. Les 250 ont, à ce point de vue, un vrai charme et, pour tout vous dire, il nous arrive souvent lorsqu’on en essaie une de nous dire qu’au fond, il est futile de vouloir à toute force rouler en gros cube…Vous le voyez, l’Inazuma nous a convaincus de sa pertinence. Ses plus à elle, ce sont une plastique réellement valorisante (quoique ce soit une question de go&ucirc.t), un moteur vaillant dans les tours, un freinage efficient et une polyvalence qui peut être renforcée par les nombreuses options prévues au catalogue du constructeur (béquille centrale, top case, pare-carters, bulle plus haute, etc). Ses moins? A part les rétroviseurs dont le réglage est malaisé et, éventuellement, la consommation qu’on aurait préféré plus contenue, la Suzuki n’en a pas. Au fait, les Chinois l’ont même adoptée comme moto de police. c’est pas une preuve de confiance, ça ?

Suzuki Inazuma 250 – 2013

Importateur :Suzuki Belgium SA, Satenrozen 82550 Kontich, 00 32 (0)3 450.04.11, www.suzuki2wheels.be

 

Fiche technique

Suzuki Inazuma GW250, 4199&euro. en mars 2013

Suzuki Inazuma 250 – 2013 Suzuki Inazuma 250 – 2013 Lengte / Longueur 2,145 mmBreedte / Largeur 760 mmHoogte / Hauteur 1,075 mmWielbasis / Empattement 1,430 mmZithoogte / Hauteur de selle 780 mmRijklaar gewicht / Poids plein fait 182 kgMotor / Moteur 4-T, 2-Cylinder/Cilindre, SOHCKoelsysteem / Refroidissent Vloeistof / LiquideVermogen / Puissance 18 kW (24,5 pk/cv) @ 8.500 t.p.mKoppel / Couple 22 Nm @ 6.500 t.p.mBoring &amp. slag / Alésage &amp. Course 53,5 mm x 55,2 mmMotorinhoud / Capacité 248 cm&sup3.Compressie / Compression 11,5 : 1Brandstoftoevoer / Alimentation: Injectie / InjectionOverbrenging / Transmission: 6 versnellingen / 6 vitessesSmering / Lubrification: Nat carter / Carter humide

Suzuki Inazuma 250 – 2013Vering / SuspensionVoor / Avant Telescoop / TéléscopiqueAchter / Arrière Swingarm / MonobrasRemmen/ FreinsVoor / Avant Schijfrem / DisqueAchter / Arrière Schijfrem / DisqueBanden/ PneusVoor / Avant 110/80-17M/C 57HAchter / Arrière 140/70-17M/C 66HTankinhoud / Capacité réservoir 13,3 lTopsnelheid / Vitesse de pointe 135 km/u (h) chrono

Suzuki Inazuma 250 – 2013

« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,435FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité