Sous veste Axoc, kesako ?

Peut-être que le nom ne vous dit rien, même si la marque était partenaire d’un événement comme les Bikers Classics de Spa cette année. En plus, Axoc est une société belge mais que font ils exactement ?

Hé bien, la société développe des protections pour les motards (ou d’autres sportifs), ça va des éléments de protections séparés pour les épaules, coudes, genoux et dos à une sous-veste comme celle que je vais vous présenter.

Sous veste Axoc, kesako ?

Imaginons, vous avez un superbe cuir à la maison mais pas prévu pour la moto. Du coup, soit vous roulez sans protection, soit vous ne roulez pas avec. Oui, bien entendu, on peut aussi rouler comme ça mais partons du principe qu’on tient à être protégé en cas de chute. Ca n’arrive pas qu’aux autres.

Sous veste Axoc, kesako ?

Je vous vois mal ajouter des poches à l’intérieur pour y caser vos protections et bien Axoc a une solution. Cette sous-veste, c’est ce qu’il vous faut.

Sous veste Axoc, kesako ?

Une sous-veste comme un sweat léger, très léger et très souple avec une tirette et même une poche sur la poitrine. Ce qui la différencie, ce sont bien entendu ces éléments de protections très spéciaux.

Spéciaux parce qu’ils sont très fins et très souples. Quand on la déballe et qu’on l’enfile la première fois, on a du mal à croire que les protections sont déjà dedans, sauf la dorsale qui se sent quand-même plus que les coudes et les épaules.  Il y a aussi une large ceinture ventrale pour lui éviter de bouger en cas de chute.

C’est d’autant plus incroyable qu’elles sont toutes homologuées de niveau 2, on ne fait pas mieux à l’heure actuelle. En plus, elles sont grandes et larges ce qui leur permet de bien couvrir les zones à protéger. Comment c’est possible ? Il faut passer par quelques explications techniques, ces protections sont vraiment différentes de ce qu’on a l’habitude de voir, souples et absorbantes, voici deux explications vidéo par Axoc :


Sous veste Axoc, kesako ?

Comme le textile est fin, on ne la sent quasiment pas mais ça permet aussi de rester au frais en plein été. Vous ne cuirez pas comme si vous portiez une couche supplémentaire. En hiver par contre, elle ne vous apportera de protection thermique en plus, logique mais comme pour l’été, c’est très fin et elle ne remplacera pas une doublure thermique.

Sous veste Axoc, kesako ?

Ceci étant, la protection est bien au rendez vous mais elle ne vous dispense pas de rajouter une veste par-dessus. Pas forcément un cuir, un blouson textile voir même une doudoune peut faire l’affaire. Et vu sa finesse, elle passe sous quasiment n’importe quelle veste ou blouson. Et quand vous descendez de la moto, elle se plie tellement facilement, y compris la dorsale, qu’elle tient dans un petit sac à dos ou un top case. Et magie Axoc, vous voilà redevenu piéton, homme ou femme d’affaire ou simplement prêt ou prête pour un shopping.

Reste bien entendu la question de l’abrasion en cas de glissade… La sous veste n’est pas une protection contre l’abrasion mais comme vous pouvez le voir sur les photos, les protections sont très grandes et les espaces entre elles tellement petits qu’il serait étonnant de vraiment souffrir d’une glissade. Evidemment, on n’a pas essayé mais à première vue, je pense que ça ne devrait pas être un souci. De là, à ne la porter qu’avec un t-shirt, je m’interroge.

Ce qui est bien aussi chez Axoc, c’est que vous pouvez vous payer les protections séparément et ainsi remplacer certaines coques préformées parfois trop dures ou n’offrant pas de réelle sécurité ou encore ajouter une dorsale dans votre blouson (certains ne sont toujours pas équipés d’origine).

Il faudra toutefois débourser 250 € pour cette sous-veste Axoc, ce n’est pas rien mais ça vous permet de rouler avec un tas de blouson tout en étant protégé.

Mieux, si vous êtes fans de VTT ou de vélo par exemple, vous pouvez partir rouler avec votre sous-veste et un simple t-shirt par-dessus. Quand je vous disais que ce n’était pas que pour la moto…

Sous veste Axoc, kesako ?
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,416FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité