Présentation presse Yamaha Xmax 400

Le petit ou le gros?
Avec le nouvel Xmax 400, que Yamaha nous présentait ce jeudi 6 juin, on a un peu le choix du positionnement: gros Xmax ou petit Tmax. En tout état de cause, l’engin peut séduire un large public.

Présentation presse Yamaha Xmax 400

Sur le papier, la marque au triple diapason ne s’est pas fourvoyée car le Xmax 400 apporte une double réponse à ceux qui, d’une part, trouvaient le Xmax 250 trop limité pour pouvoir s’aventurer valablement hors des agglomérations et à ceux qui, d’autre part, ne se retrouvaient pas dans l’image très sportive de l’excellent Tmax, au demeurant nettement plus onéreux. C’est dans le cadre valorisant du Château de la Rocq à Arquennes que Yamaha avait convié la presse belge pour une découverte in situ de deux nouveautés marquantes. Car, outre le gros Xmax, la FJR 1300 AS (sans embrayage et à bo&icirc.te robotisée) nous était également proposée. Malheureusement, des impératifs professionnels nous ont forcés à quitter les lieux en milieu de journée, c’est pourquoi la FJR restera -pour l’instant- objet de fantasme… En tout cas, l’écrin statutaire et patrimonial du Château de la Rocq seyait à merveille à un Xmax qui allie en somme le meilleur des deux mondes. bien plus performant qu’un 250, mais moins radical que le 530.

Présentation presse Yamaha Xmax 400

Gros plan
Présentation presse Yamaha Xmax 400

Yamaha s’enorgueillit de proposer, avec ce nouvel Xmax, une finition digne du monde de l’automobile. On n’en est peut-être pas là, mais le 400 se place néanmoins en haut de l’échelle en termes de qualité perçue. Du reste, le rapport à l’automobile se retrouve dans l’instrumentation complète voire dans la capacité de chargement: outre les deux vide-poches présents dans le tablier avant, la soute sous la selle nous a paru à la fois spacieuse et bien conçue. Un bon point revient également à la sellerie, agréable à l’oeil et accueillante pour deux. De son côté, le design général se situe dans les registres du dynamisme et de l’agressivité contenue, avec trois couleurs disponibles qui ne rebuteront personne: blanc, noir et gris. ce qui manque peut-être un brin de fantaisie. Dans la dotation d’origine, on note encore des feux de position avant LED et deux disques flottants de 267mm.

Présentation presse Yamaha Xmax 400

Quant à la motorisation, elle ne gagne pas moins de 54% de puissance (31,5cv) et 60% de couple eu égard au Xmax 250. si vous ajoutez qu’avec 211kg tous pleins faits, le 400 est à peine plus lourd que son prédécesseur de 250cc, vous comprenez que la nouveauté entend jouer dans un autre registre.

Présentation presse Yamaha Xmax 400 Présentation presse Yamaha Xmax 400

 

Panoramique
Présentation presse Yamaha Xmax 400

Pour nous permettre de juger la nouveauté, D’Ieteren nous avait concocté un itinéraire découverte d’une centaine de kilomètres à travers le Brabant wallon. Certes, la dixième province ne manque pas d’atours, mais nous avons tout de même trouvé le parcours un peu trop urbain pour pouvoir étalonner le potentiel à la hausse de ce 400 qui ne manque pas d’allant. Ceci dit, le tour était suffisant pour découvrir un scooter bien suspendu dont le confort est sans conteste une qualité marquante. Dans un premier temps, aux commandes d’un exemplaire tout neuf affichant moins de 200km à son compteur, nous n’étions pas subjugués par les performances. Présentation presse Yamaha Xmax 400

Par contre, après l’avoir échangé avec celui d’un confrère néerlandophone, nous avons revu notre jugement. Avec plus de 2.000km parcourus, ce second Xmax, libéré, offrait un tout autre visage: rien de commun ici avec les accélérations et les performances d’un 250 ni d’un 300. le Xmax 400 prend vigoureusement de la vitesse et ne rend les armes qu’après avoir vaillamment combattu. A tel point que le Tmax 530 qui nous ouvrait la route a d&ucirc. tirer le dernier carat de son moteur pour se débarrasser du 400 déboulant à plus de 160km/h compteur sur la N25… Et, quand vient le moment de s’arrêter, les freins sont à la hauteur et nous ont semblé pouvoir faire référence dans la catégorie. Des moins? L’absence actuelle d’un ABS, mais il arrivera en cours d’année. En cherchant bien, mais ce sera à vérifier sur un essai à plus long terme, un guidon un peu haut qui vous fait reculer légèrement le buste, et une protection perfectible pour les grands gabarits. Remarquez, vous compenserez en équipant votre Xmax de la bulle haute disponible dans la large gamme d’options prévues par le constructeur. Reste le prix de vente: à 5999€, le Xmax 400 ne se situe que 200 à 400€ plus haut que la concurrence coréenne ou taïwanaise. Un dernier bon point.

Présentation presse Yamaha Xmax 400 Présentation presse Yamaha Xmax 400

Rudy Importateur :D’Ieteren SportParc industriel de la vallée du Hain 37B-1440 Wauthier-Braine+32 (0)2/367.14.11www.yamaha-motor.be
« 

Rude42
Je suis motard et rien de ce qui est motard ne m'est étranger.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,436FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité