Ozip K360 ou comment protéger votre casque à l’arrêt.

Quand on va quelque part à moto, on n’a pas forcément toujours envie de se promener avec son casque quand on s’arrête.
Pourtant, les consignes pour nos heaumes ne sont pas encore légions même si en France, on en trouve de plus en plus.

Il ne vous reste plus que deux solutions, le prendre avec vous ou le laisser sur la moto. Le premier choix peut se montrer encombrant et le second risqué. Entre incivilité et vol, sans top case ou coffre assez grand, votre casque est en péril.

En cherchant un peu, on a trouvé une solution proposée par la société Ozip, le K360.

Ozip K360 ou comment protéger votre casque à l’arrêt.

Pratiquement, c’est simple mais il fallait y penser et développer l’idée avec des matériaux de qualité.

Une housse, une sangle et un cadenas, voilà en gros la base du kit mais vous découvrirez dans la boîte en plus une deuxième housse, étanche et qui peut se porter comme sac à dos.

 

Ne pensez pas non plus qu’Ozip se contente de vous filer un sac à casque comme celui que vous recevez quand vous en achetez un. La K360 est fabriquée en tissu spécial résistant par exemple à des coups de couteaux ou de cutter et est aussi déperlant pour épargner le contenu d’une petite pluie. . La fermeture éclair se montre aussi particulièrement résistante au crochetage avec sa double glissière, résiste à la corrosion et peut être fermée par un cadenas à passer dans les deux œillets.

La surcapuche étanche est plus basique mais pourra protéger de la pluie. Sa fonction sac à dos est plus anecdotique avec juste deux ficelles qui feront office de bretelles.

Dans le kit, vous trouverez une petite pochette qui contient la sangle, le deuxième élément clé. Ayant pour base, une trame centrale en polyester et Kevlar (une matière déjà résistante), elle est surtout renforcée avec du Dynema sur les bords et des fils d’acier dans sa longueur (6 pour être précis). Une bande thermo rétractable se charge de protéger les boucles.

Et pour terminer avec le contenu de la boîte, un solide cadenas Abus, un modèle à lamelles avec un verrouillage de l’anse des deux côtés, un cylindre à 5 goupilles tout en laiton, anti perçage et arrachage . Il est affiché chez Abus avec un niveau de sécurité 6 sur une échelle qui en compte 10. N’oublions pas qu’on parle de sécuriser un casque, pas la moto non plus, donc c’est déjà pas mal du tout.

Comment ça fonctionne ?

Simple, on passe la sangle dans la mentonnière, puis le casque dans la housse en faisant passer les deux boucles de la sangle à travers celle-ci (c’est prévu hein, rangez vos ciseaux). On passe la sangle autour d’un point fixe sur votre moto (donc pas autour du rétro) et on utilise ensuite le cadenas pour la fermer. Les 85 cms de la sangle sont suffisants dans la plupart des cas. Il ne vous reste qu’à fermer la housse.

Mais, me direz-vous, il manque un cadenas et ce n’est pas faut. Il n’y en a pas pour fermer la fermeture éclair, c’est dommage quand même. Ou alors il faut utiliser un cadenas pour la tirette de la housse et passer les boucles de la sangle dans un antivol par exemple.

Ozip, bien au courant de la remarque, réfléchit déjà à une solution pour encore plus faciliter le système et ainsi éviter de devoir avoir deux cadenas.

Ozip K360 ou comment protéger votre casque à l’arrêt.

Prenez garde aussi de ne pas simplement poser le casque sur la selle, la housse protège des griffes mais pas des coups, si vous la fixez sur un point plus bas, rien n’empêche de le faire tomber et la chute risque d’abimer votre casque.

Notons aussi qu’il faut de la place pour tout embarquer avec vous : la housse, la sangle, le cadenas. Le tout ne rentrera pas sous toutes les selles. Vous pouvez toutefois vous passez de la housse et n’utilisez que la fonction antivol, c’est mieux que rien.

La marque française (conception dans la région de Dijon) propose ici une solution simple mais efficace pour vos arrêts lors des balades. Je n’irais pas jusqu’à le laisser la nuit sur la moto, ne serait-ce que pour l’humidité qui risque de vous ruiner un casque. Mais sur une balade d’une journée, pour aller se boire un verre, une petite bouffe ou même visiter quelque chose, au moins, plus besoin de s’encombrer du casque qui reste avec la moto.

Il faudra quand même compter 75 € pour acquérir le kit K360 mais comparé au prix d’un casque, ce n’est pas grand-chose. Parce qu’en plus d’éviter de vous le faire voler, ça vous évitera aussi de devoir rentrer chez vous sans casque…

Ozip vend également la sangle seule pour 24 € .

Il ne vous reste qu’à en trouver un pour fermer la glissière de la housse ou attendre que la société développe une nouvelle solution.

Ozip K360 ou comment protéger votre casque à l’arrêt.
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,446FansLike
196FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

CF MOTO : La Chine débarque.

Pour le motard belge, la Chine ne constitue pas, au contraire du Japon, des Etats-Unis, de l’Italie ou de la Grande-Bretagne, un centre d’intérêt particulier. Excepté quelques marques pratiquement inconnues commercialisées par une poignée de dealers multimarques et présentées dans les coins reculés du salon, les motos chinoises sont rares, voire inexistantes sur nos routes. Cela pourrait bien changer avec l’arrivée des CFMOTO et autre VOGE.
Publicité