Nishua NRX-1 Carbon : Tout d’un grand !

Nishua, cela ne vous dit peut-être rien et pourtant vous pourriez bien encore en entendre parler dans les mois et années à venir ! Mais d’abord qu’est-ce que Nishua ?

Il s’agit là d’une marque du groupe Louis ayant sa marque, son shop en ligne et ses magasins un peu partout en Allemagne. Devenu référence chez nos amis germaniques, Louis tend à s’implanter également petit à petit également en France et Belgique avec un nombre de produits disponibles assez impressionnant à des prix divers et variés. (Découvrir leur e-boutique)

Connaissant parfaitement leurs clients, leurs besoins et les retours sur les casques concurrents qu’ils vendent également, quoi de plus logique pour eux que d’avoir créé leur marque spécifique de casques cherchant à proposer de la qualité et des prix intéressants.

Dans notre cas, c’est le casque racing full carbon NRX-1 que nous avons eu la chance de tester dans diverses conditions, de quoi se faire une idée concrète du produit et vous partager notre ressenti en toute objectivité.

 

Présentation du produit :

 

Ce dernier vous arrivera avec sa housse de protection. Dès sa sortie de la boite, la première chose qui marque c’est son poids ! Seulement 1150gr ! On parle d’un casque carbone bien entendu, donc logiquement on s’y attendait un peu mais tout de même…Quelques grammes de plus ou de moins par rapport à d’autres casques testés précédemment, cela se sent très rapidement.

Au niveau de la visière, à la réception, cette dernière est protégée par un film plastique opaque… Ce dernier est très sympa graphiquement avec ce « dragon mécanique »…dommage qu’il faille le retirer pour rouler (enfin on vous le conseille vivement !) . On a le souci du détail chez Nishua… À noter que cette visière est annoncée anti-UV.

Le film de protection retiré, il nous tarde de démonter la visière pour venir y apposer le Pinlock fourni d’origine. Là encore, nouvelle bonne surprise, le système de déclipsage de la visière est un véritable jeu d’enfant. Probablement le plus simple et le plus fonctionnel rencontré depuis ces derniers mois. Un push sur le bouton central de chaque côté et la visière saute très rapidement.

Le Pinlock apposé, la visière vient aussi facilement se remettre en place que lorsqu’on l’a retirée.

À noter que casque racing oblige, inutile de chercher la visière solaire, il n’y en a pas !

 

Au niveau des prises d’air, vous en trouverez deux au niveau de la mentonnière et deux sur le dessus du casque. Toutes manipulables individuellement et de manière aisée. Avec des gants, légers ou même racing, on les localise assez facilement. Reste à connaitre son casque et savoir que si on monte les petits ergots cela ferme les ouvertures, ou inversement…question d’habitude. Puis, suivant la température extérieure, vous sentirez rapidement l’effet de vos manipulations, l’air circulant là encore très bien dans tout le casque.

Niveau extraction, deux petites sorties sont situées à l’arrière du casque. Ces dernières sont recouvertes d’une platine micro-ajourée venant finir esthétiquement le casque et surtout le rendant étanche sous la pluie. Celles-ci restent ouvertes en permanence.

À l’utilisation, dans diverses conditions, nous avons trouvé l’aération très convaincante et nous n’avons jamais eu la moindre trace de buée lors des averses subies.

À noter tout de même que si cela venait à se produire, vous avez la possibilité d’ouvrir le premier cran de la visière, ce dernier créant une toute petite fente…suffisante que pour aérer encore plus le casque, sans risquer de voir de l’eau ou des crasses rentrer par la même occasion.

Tant que nous en sommes à parler de l’ouverture de la visière. Les crans sont bien marqués et simples à passer. La visière est suffisamment rigide que pour être manipulée à une seule main et en utilisant la petite patte prévue à cet effet. Patte disposée à gauche uniquement…avis à ceux qui aiment pouvoir ouvrir leur casque des deux côtés, peu importe la main utilisée.

La visière peut également être verrouillée en position fermé par simple pression sur le petit bouton à bascule se trouvant sur le côté gauche du casque. Là encore une option appréciée par les pistards qui ne souhaitent pas voir leur visière s’ouvrir à la première chute entraînant d’avantage de débris à l’intérieur du casque.

 

Point de vue finition intérieure, là encore elle est exemplaire : très belle par son jeu de texture cuir, tissu, mousse ; coloré et très tendance.
L’intérieur totalement démontable se remonte aussi facilement que lors du démontage.
Intégré également aux mousses, le système « Ermegency strap » permet aux services de secours de retirer les mousses très facilement en cas d’accident.


À noter également que pour avoir installé un intercom (Interphone F5mc), les pressions à l’intérieur sont nombreuses pour bien maintenir les mousses, mais ne gênent en rien le placement, au contraire cela cale bien les câbles.
Par contre, petit défaut à ce niveau-là, les trous prévus pour les écouteurs, bien que du bon diamètre et très profonds, sont un tout petit peu trop reculés par rapport à ma morphologie, ce qui réduisait quelque peu le son de mon système embarqué ce dernier n’étant pas aligné avec mes oreilles. Il m’a donc suffi de décaler quelque peu les écouteurs vers l’avant, sans que cela n’occasionne de gêne même s’ils n’étaient plus totalement dans les logements initialement prévus et le problème fut réglé. Après, nous n’avons pas tous les oreilles au millimètre près au même endroit non plus donc…

En parlant morphologie…le NRX-1 est disponible de la taille XS à XL. Autant dire qu’il y a du choix.
À l’utilisation

Nous avons tourné en piste et sur route avec ce carbone et nos impressions furent identiques.
Tout d’abord au niveau de la prise d’air, celui-ci est très stable ! Très peu de turbulences, voir quasiment pas. Aussi bien sur des roadsters comme la Yamaha MT07 dépourvue de bulle que lors de nos tests sur la Panigale 959. Les premiers tours de roue sont d’ailleurs assez déstabilisants…la légèreté du casque et le « manque » de turbulences vous font clairement demander si vous n’avez pas oublié d’enfiler votre casque. La visière avec un Pinlock clear ne déforme et n’atténue pas du tout la réalité des couleurs et contrastes, rendant cet effet encore plus fort.

Seul le saute vent présent au niveau du nez vient se rappeler à vous lorsque vous roulez. Il n’est pas gênant, mais je ne vais pas vous cacher qu’il fut vite retiré pour ma part, améliorant encore plus la visibilité dans le casque ainsi que son aspect esthétique… mais là c’est bien entendu subjectif!
Ce dernier se retirant et se remettant en une seconde, après tout pourquoi ne pas essayer!

Au niveau de l’insonorisation, le peu de turbulence autour du casque améliore le ressenti, il n’en reste pas moins toujours un peu bruyant à haute vitesse. Il n’est  pas mauvais, loin de là,  mais ce n’est pas pour autant l’une de ses qualités principales. Il se situe dans la moyenne, voir un rien au-dessus.

La fermeture se fait, comme tout bon casque racing, via une boucle double D.
Petit détail qui fait toute la différence, elle est elle aussi en carbone. Petite attention mais que l’on apprécie !

Nishua NRX-1 Carbon : Tout d’un grand !
La sangle se veut, elle, assez grande et une fois fermée, ayant un menton assez fin, aurait pu être quelques centimètres plus courte. Rien de gênant pour autant.

 

Conclusion,

Si nous devions finir cet article par une phrase intellectuelle, je puiserais mon inspiration chez Raymond Domenech  avec « Ca ne coute pas plus cher de bien s’équiper ! » . Car oui, clairement Nishua nous a proposé là un casque full carbon ayant énormément de qualités, très peu de défauts et surtout un prix qui remet en question certains « haut de gamme » ne faisant pas nécessairement mieux. Moins de 300€ !….299€ pour être précis. Avouez qu’à ce prix-là, si le casque carbone vous titille, vous risquez bien de céder. En tout cas, pour notre premier test d’un produit Nishua, nous avons été séduits comme vous l’aurez remarqué et ne pouvons que le conseiller à tout ceux qui souhaitent passer au carbone sans dépenser nécessairement une fortune.

Nishua NRX-1 Carbon : Tout d’un grand !
A peine arrivé à la rédaction et adopté par les pilotes qui ont du chien !

 

Plus d’informations : Nishua NRX-1 chez Louis

Combinaison : Supra-R chez notre partenaire Motoblouz
Bottes : Vanucci RV5 PRO  (Essai à venir)
Gants Racing : Prexsport : E4Bikers

 

Remerciement tout particulier à Marc Bossiroy pour ses photos piste (MT07). Vous le croiserez très régulièrement au bord de circuit du coté de Mettet, entre autre 😉

Geoffroyhttp://www.Objectif-moto.Com
Motard et SimRacer passionné, j’aime partager avec vous mes découvertes au travers d’Objectif-moto et Objectif-Racing!

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,372FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité