Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Je pourrais vous la faire très courte du style, vous voyez le C4 Pro que je vous ai présenté il y a quelques temps ? Hé bien, pareil mais en carbone donc plus léger et plus cher.

Cool, jamais écrit un article aussi court ! 🙂

Non mais sérieux, vous y croiriez ? Je rigole mais j’avoue que c’est un peu ce qui est passé par ma tête quand on a parlé d’organiser l’essai de ce modulable haut de gamme, le C4 Pro carbone. Oui, parfois, je suis un peu trop simpliste mais au final, je suis super content de l’avoir testé.

Voilà donc le C4 Pro carbone, le haut de gamme de la marque allemande et aux jeux des 7 différences, vous êtes mal barré. L’un à côté de l’autre, à part la superbe partie carbone visible sur notre modèle, vous ne trouverez pas grand chose sur le plan visuel. Assez surprenant, la trame en gros carré des fibres de carbone.

On retrouve les mêmes ventilations au menton et au dessus du casque, suffisamment larges pour bien vous aérer. Elles seront suffisantes la plupart du temps et il n’y a vraiment que par temps très chaud qu’on regrettera de ne pas en avoir plus. En même temps, plus on multiplie les éléments extérieurs, plus on risque de créer des turbulences et donc du bruit.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

La visière est la même mais notre version carbone a droit à un Pinlock 120, on ne peut pas demander mieux. Le champ de vision est toujours aussi large avec une classe optique 1, donc sans déformation et bien entendu, l’écran solaire est toujours de la partie avec sa commande côté gauche et facilement manipulable avec des gants. Il sera bien utile pour les jours ensoleillé et si vous vous risquez à rouler avec la mentonnière relevée, il vous protègera en ville mais au delà, le vent s’engouffre en dessous.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

De toute façon, il n’est toujours pas homologué P/J, vous n’êtes donc pas sensé rouler avec la mentonnière relevée. Dommage pour certains mais c’est pour votre sécurité, un modulable avec la mentonnière relevée, au final, c’est un jet !

On oublie bien vite ce détail une fois le heaume enfilé. Quel confort ! L’intérieur est doux, tout doux en Coolmax certifié Öko-Tex 100 (une norme sur les textiles garantissant l’absence de produits toxiques). Il est bien entendu démontable et lavable. On retrouve avec plaisir les deux languettes de la même matière sous la jugulaire et la boucle micrométrique. Quand on parle d’un casque touring, on ne négocie pas sur le confort chez Schuberth. C’est le grand confort et même si il vous arrive de rouler avec la mentonnière relevée, la jugulaire ne vous gênera pas. Il y bien entendu de la place pour passer des branches de lunettes. On ne discute pas non plus avec la sécurité avec une calotte intérieur en EPS en différentes densités pour une meilleure absorption en cas de choc.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Il y a quand-même un point qui me surprend, enfin, non, plusieurs mais ici on est quasiment sur des casques identiques et pourtant la cache menton de la mentonnière (oui forcément) est toujours en deux parties, une rigide et une souple. Alors que sur le C4 Pro, j’étais un peu gêné par cette partie dure sous mon menton en roulant, je trouve qu’ici, ça ne me dérange plus. Question d’habitude peut être mais entre les deux, la version carbone me plait plus sur ce point.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Pas besoin par contre de prévoir de l’espace pour des écouteurs, les C4 Pro et C4 Pro carbon ont déjà une pré-installation intercom avec les écouteurs, le micro et le câblage dans le casque. Il ne vous reste qu’à acheter le module prévu pour et à l’installer dans les deux emplacements prévus pour. Super bien pour la qualité et l’intégration mais d’un autre côté, vous êtes quasi obligé de rester sur ceux prévus pour le casque.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

L’avantage avec un casque comme le C4 Pro (carbone ou pas), c’est que vous pourrez en profiter. Quand on parle d’insonorisation, Schuberth maitrise avec le sujet en testant les casques dans leur propre soufflerie. Avec le nouveau tour de nuque et en réduisant l’impact de tout ce qui peut faire du bruit, la marque annonce 85 db à 100 km/h sur un roadster.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Oui, sur un roadster, ça peut vous paraître étrange mais à bien y penser, c’est logique. Derrière votre guidon, sans autre protection, vous prenez tout le vent de face et du coup, la mesure est plutôt fiable pour comparer. Bien entendu, on utilisera un C4 Pro carbone la plupart du temps sur une moto touring ou un gros trail mais il est bien plus difficile de vous donner une valeur d’insonorisation. En fonction de la moto, de la bulle réglable ou non, de la protection du carénage, de votre taille, tout ça fera varier l’insonorisation. Mais je vous rassure, je l’ai testé sur plusieurs motos et il est vraiment un des casques les mieux insonorisés que je connais.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Venons enfin sur le dernier gros avantage de la version carbone, son poids. Le C4 Pro fibre pèse environ 1700 grammes, cette version carbone vous fait gagner 100 grammes. Seulement? Oui seulement mais en le portant, on sent nettement la différence. Et personne ne s’en plaindra même si l’équilibre du C4 Pro est déjà très bon. En devenant plus léger, le C4 Pro carbone en devient encore plus agréable à porter.

Franchement, si vous n’avez pas de limite de budget et que vous cherchez un modulable confortable et prévu pour être porté pendant des kilomètres et des kilomètres, n’hésitez pas !

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

Par contre, on aborde le sujet qui risque de fâcher. Enfin, tout dépendra de votre budget bien entendu. Le C4 Pro Carbone vous coutera environ 830 €. Le fibre est vendu vers les 700 €. A cela, il faudra ajouter l’intercom SC1, environ 200 € en version standard. On dépasse du coup les 1000 €. Ne criez pas au scandale ! Certains intégraux sont tout aussi onéreux mais tout le monde ne cherche pas un casque racing alors finalement, vu le confort offert par ce modulable, on le mérite bien.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !

A noter aussi qu’une fois enregistré sur le site, vous aurez aussi droit à une garantie de 5 ans.

Le Schuberth C4 Pro Carbon, au sommet !
Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Yamaha Tracer 900 GT, la même en mieux.

Lancée sur le marché en 2015 sous le nom de MT-09 Tracer, la Sauterelle surexcitée de la firme d’Iwata subit en 2018 une profonde...

Kymco Maxxer 300

Encore du boulot ! Kymco cartonne au hit-parade français alors qu'il commence seulement à s'implanter. Cette année, les Taiwanais agrandissent leur famille avec...
Publicité