La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

La MT-07 est clairement un best seller de la marque au diapason et pourtant, on entendait souvent les mêmes remarques, notamment sur ses suspensions jugées trop souples par les pilotes plus exigeants. Je dois avouer qu’en relisant mon article de 2014,  j’avais déjà difficile à la critiquer sur ce point tant il fallait la pousser pour vraiment s’en plaindre mais bon, c’était une critique qui visiblement était souvent émise.

La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

Les ingénieurs de Yamaha ont développé la nouvelle MT-07 en écoutant les griefs et c’est bien une nouvelle moto que vous avez là sous les yeux même si le look évolue peu. Enfin, plutôt en subtilité on devrait dire avec un nouveau phare avant et un arrière inspiré de celui de la MT-09. Les écopes sont redessinées tout comme les panneaux latéraux.
Les modifications sont en fait bien plus nombreuses puisque vous avez droit à un nouveau réservoir déplacé légèrement sur l’avant et surtout à une nouvelle selle qui se prolonge à la base de celui-ci, d’une part pour plus de confort et d’autre part pour une position améliorée sur la moto.

Vous aurez aussi sans doute noté le nouveau châssis tubulaire pour la rendre encore plus agile et qui devrait permettre de l’exploiter encore mieux.

C’est vrai qu’à l’œil, tout ça ne se voit pas directement mais ce sont plus que des détails.

Forcément, les suspensions ont aussi droit à leur upgrade avec une nouvelle fourche, toujours pas réglable mais selon Yamaha, les ressorts ont été durcis de 6% et l’hydraulique gagne 16% en fermeté alors que l’amortisseur arrière gagne un ressort plus gros de 11% et est désormais réglable en détente.

Est-ce suffisant pour répondre aux attentes de ces utilisateurs ?

Une question pas si simple puisque la petite MT a un public très varié avec une bonne partie de débutants et donc de permis A2 mais elle séduit aussi la gent féminine. Forcément, avec une hauteur de selle de 805mm et surtout un poids d’à peine 182 kg en état de marche, on comprend aisément qu’elle convient à merveille à ceux qui commencent la moto. De plus, elle est dispo en version A2 sans pour autant devenir apathique. Si en Belgique, on ne peut pas encore parler de bridage – débridage, nos voisins français ont bien le droit de le faire et peuvent donc évoluer avec leur machine en quittant les 47 ch. du A2 pour profiter des 75 ch. Qui culmine à 9000 tr/min.

Vous savez déjà tout le bien qu’on pense du CP2, vif, pétillant, plein d’entrain, les qualificatifs ne manquent pas et à raison. Comme je le disais déjà lors des premiers essais, il permet vraiment de passer de la ville à l’autoroute, de la conduite tranquille à l’arsouille sans souffrir sur l’un ou l’autre terrain. Vous pourrez même l’emmener sur circuit, du moins pour les premiers niveaux parce qu’après, les vitesses de pointe des autres participants risquent de vous handicaper. Enfin, revenons à la route, c’est bien là que la MT-07 est le plus à son aise et en plus, elle se montre assez sobre : même en la brusquant un peu, pas trop, on a mesuré une consommation de 5.5 litres aux cent, raisonnable, non ?  Dommage que le réservoir n’embarque que 14 litres, c’est peu et on doit passer à la pompe vers les 200 kms.

Ne cherchons pas la vitesse de pointe, je n’ai même pas tenté, là n’est pas l’intérêt. Ce qui est important ici, c’est l’accélération, les reprises et là, avec son poids tout mini, la MT fait merveille. Assez souple aussi, le twin permet de rouler sans trop se casser la tête et la boîte passe les rapports sans aucun temps mort.

 

Passons donc à ce que vous attendez toutes et tous, l’essai !

Je m’installe sur la nouvelle selle, plutôt sympa et accueillante à première vue. Devant moi, le tableau de bord entièrement digital n’a pas changé et reste toujours aussi complet avec une jauge, le rapport engagé et le compte-tour qui présente des barres plus grandes là où le CP2 offre le plus de couple. J’enclenche la première et c’est parti.

Premier constat, avec mon intégral, je dois une fois de plus baisser la tête pour voir le compteur. Trop grand pour la MT-07 ? Oui, peut-être, pourtant, je ne fais qu’un mètre quatre-vingt. Un détail me direz-vous mais en fait, pas tant que ça, à l’heure où la répression est une mode dont on se passerait bien, garder un œil sur le compteur est important mais ne pas quitter la route des yeux l’est tout autant. En plus, le contacteur est toujours placé devant le bloc compteur, on aurait peut-être pu trouver pour les échanger.

La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

Ce qui frappe en roulant au guidon de cette nouvelle MT, c’est en effet les suspensions. Mais qu’est ce qu’on est bien sur cette moto ! Sans être devenues trop fermes, elles absorbent les bosses avec douceur et on garde un très bon feeling et un bon confort, surtout pour un roadster. Voilà un bon point de plus pour la MT-07 ! La nouvelle selle aide aussi à ce sentiment. Passons à la vitesse supérieure pour voir si en insistant un peu, elle garde de sa superbe. J’avais déjà du mal à critiquer la précédente, celle-ci fait encore mieux.

Et en effet, difficile désormais de la prendre en défaut sans vraiment passer pour un kamikaze à son guidon. La Yamaha se place facilement en courbe, est toujours aussi maniable et en prime, elle ne se désunit pas dans les courbes. C’est toujours un plaisir de balancer ce poids plume d’un virage à l’autre. Sans vraiment trop sentir le changement de position à son guidon, j’imagine que celui-ci joue aussi son rôle dans la facilité avec laquelle on emmène sa moto.

La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

Son freinage se montre aussi à la hauteur avec deux disques de 282 mm avec des étriers 4 pistons à l’avant et un 245mm. Ca freine même plutôt fort et si l’avant ne plonge plus, le mordant est bien là, ne jouez pas au bûcheron, une poignée de frein, ça se manie en douceur (pardon messieurs les bûcherons).

L’ABS est bien entendu de la partie mais si vous avez regardé la vidéo, mais si, la vidéo que je vous fais à chacun de mes essais, vous aurez vu que sur un parking mouillé et gras on peut bloquer l’avant malgré l’ABS. Ici c’était volontaire (ou presque) mais quand même, ne soyez donc pas trop brute.

Roadster oblige, je ne vais pas vous parler de protection, à son guidon, vous êtes un paravent parfait 😉
Les coques arrières deviennent tellement étroites qu’elles protègent aussi bien moins qu’avant et la MT ne démentira pas ce constat. On est bien en Belgique et je l’ai testée sous la pluie…  Résultat, la nouvelle veste Alpinestars et le sac Enduristan (que vous découvrirez bientôt) ont été maculés de tâches de boue… pas cool.

La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

Que vous écrire d’autre ?

Pas grand-chose en fait, la MT-07 se veut encore plus polyvalente que sa version précédente, plus exploitable mais surtout toujours aussi fun et c’est vraiment un cocktail qui plait. Vous avez là pour 6.999 € une moto disponible en A2 ou en full, au look sympa et moderne mais surtout qui est très maniable, légère et avec un moteur toujours aussi pétillant.

En plus, ça vous laissera peut-être les moyens pour l’équiper comme vous le souhaitez, Yamaha propose d’ailleurs déjà pas mal d’accessoires en option mais les fournisseurs d’accessoires ne sont pas en reste non plus.

Bulle, échappement, selle, protections et même top case (euh oui, ça se fait aussi…)

Reste quelques points à accepter : le placement du tableau de bord si vous êtes un peu trop grand (comme moi quoi), le protège-carter droit laisse peu de place à la botte pour freiner, la protection très limite surtout si vous roulez par tous les temps et peut-être plus ennuyant, le guidon en fond de butée vient au-dessus du réservoir (gaffe de ne pas y coincer les doigts).

Mais à part ça, une moto vraiment sympa qui peut même se conjuguer en duo. Franchement, sans se ruiner, il y a de quoi vraiment bien s’amuser.

La nouvelle Yamaha MT-07 encore meilleure

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,436FansLike
198FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité