KTM 1090 ADVENTURE : la petite se rebiffe !

Désireuse de donner un second souffle à la 1.050 sortie en 2015 et quelque peu délaissée par rapport à sa grande sœur 1.290, KTM propose avec la 1.090 un modèle de milieu de gamme plus abouti, plus puissant et bénéficiant de l’équipement technologique indispensable. Cette nouvelle venue saura-t-elle s’imposer comme un choix à part entière ?

Une réelle évolution

Contrairement à ce que sa nouvelle appellation pourrait laisser croire, la cylindrée reste inchangée : 1.050 cc. Par contre, elle propose 30ch supplémentaires pour grimper à 125ch, un couple légèrement supérieur de 2Nm (109Nm) et 10kg de moins. Ces performances à la hausse ont été rendues possibles grâce à une nouvelle cartographie et de nouveaux arbres à cames. Le gain de poids (205kg à sec) s’explique notamment par le cadre treillis en alliage spécial au chrome molybdène qui pèse un peu moins de 10kg. Côté aides électroniques, trois modes de conduite (Sport, Road et Rain), traction control et ABS. Esthétiquement, l’évolution ne saute pas aux yeux, si ce n’est au niveau du carénage qui a pris du volume. Quelques durites un peu trop apparentes et l’absence d’une béquille centrale (en option) ternissent quelque peu l’image de qualité et de finition chère à la marque autrichienne.

Trail ou routière ?

Une fois installé sur le siège unique et non réglable en hauteur, la position de conduite est confortable. Avec une hauteur de selle de 850mm, les grands gabarits se sentiront d’emblée à l’aise. Le buste est légèrement incliné vers l’avant, procurant au pilote la sensation de faire corps avec la machine. Le guidon est évidemment celui d’un trail, mais il conserve une dimension raisonnable. Les larges repose-pieds munis de blocs amovibles en caoutchouc permettent aussi bien la conduite routière que l’off-road. Avec son châssis léger et son moteur compact, la KTM se classe comme la meilleure de sa catégorie en termes de rapport poids/puissance.

Simple mais efficace.

Une fois en action, le bicylindre LC8 à refroidissement liquide révèle son onctuosité et son dynamisme. En mode « Road », la montée dans les tours se fait de manière linéaire mais déjà très intéressante. Le mode « Rain » bride un peu trop la machine et ne sera utilisé que dans des conditions difficiles. Enfin, le mode « Sport » révèle tout le punch du moulin autrichien. Assez proche du « Road » en première partie de compte-tours, il se met subitement à propulser l’équipage au plus grand plaisir du pilote.

Grâce à son poids plume, la 1.090 se révèle très agréable. Son terrain de jeu favori étant bien entendu les petites routes sinueuses, elle procure en toutes circonstances une sensation de facilité et de maniabilité. On se sent tout de suite à l’aise avec cette moto. Fidèle à son principe « ready to race », KTM a équipé la 1.090 d’excellents Metzeler Tourance Next montés sur jantes en alliage fabriquées à l’aide d’un processus de moulage par injection basse pression, une 19 pouces à l’avant et une 17 à l’arrière. Ces roues légères contribuent à limiter le poids de la moto mais elles réduisent également les masses non suspendues et le moment d’inertie, ce qui a un effet positif sur la maniabilité et la dynamique de conduite. Les pneus parfaitement adaptés lui confèrent une tenue de route exemplaire. Elle se montre également à l’aise sur autoroute, même si la bulle, réglable manuellement à l’arrêt, gagnerait en efficacité avec quelques centimètres de plus. Elle ne rechignera pas non plus à affronter la ville grâce à la souplesse du bicylindre et du levier d’embrayage. La boîte 6 rapports est très agréable si ce n’est parfois une certaine difficulté pour trouver le point mort. Enfin, même avec le modèle de base orienté plutôt route, les sorties TT peuvent être envisagées sans problème. Petite ombre au tableau, la chaleur du moteur a tendance à se propager un peu trop au pilote. Assez désagréable par temps chaud !

Le freinage est assuré par Brembo. A l’avant, deux disques de 320 mm, quatre étriers fixés par piston et un maître-cylindre radial. A l’arrière, un simple disque de 267 mm. L’ABS Bosch9M+ à deux canaux assure en cas de surprise.

A l’avant, une fourche WP inversée d’un diamètre de 43 mm non réglable qui a tendance à plonger lors des gros freinages. A l’arrière, un WP Monoshock réglable en précontrainte et détente afin d’adapter la suspension à la nature du terrain et à la charge utile.

Sur la 1.090, la vie à bord est relativement simple. Pas de commodos surchargés ni de cadrans dignes d’un avion de ligne. Les commandes basiques (clignotants, démarreur, klaxon et le menu), un compteur digital avec les informations essentielles (vitesse, ODO, jauge essence, rapport engagé, …) et un compte-tours analogique muni des témoins habituels. A gauche du compte-tours, un cadran LCD monochrome renseigne le pilote sur les paramètres principaux (mode de conduite, état du TC, journaliers, autonomie, …).

La KTM permet sans problème la balade et le voyage en duo grâce à une selle biplace relativement confortable sans être un modèle du genre. Elle est également pré équipée pour recevoir top case et valises.

Bon rapport qualité – performances – prix

Tarifée à 12.990 €, la 1.090 se veut plus abordable que sa grande sœur. Certes, l’équipement, les perfs et le confort sont un cran en-dessous, mais elle possède d’autres atouts : maniabilité, vivacité et polyvalence. La consommation est également plus contenue. Grâce à son réservoir de 23 litres, elle assure une autonomie d’environ 400 km en conduite normale.

Conclusion

De l’avis même d’un responsable maison, le succès mitigé rencontré par la 1.050 s’expliquait notamment par une différence de prix trop peu importante par rapport modèle supérieur, poussant les acheteurs à choisir la 1.290 nettement mieux équipée. Avec la 1.090, KTM propose une machine aux performances à la hausse par rapport à l’ancien modèle pour un prix abordable. Agréable à conduire, équipée des aides électroniques de base mais amplement suffisantes et capable de procurer des sensations aussi bien sur route qu’en-dehors, la « petite » n’a pas à rougir. Elle satisfera sans aucun doute les motards à la recherche de la polyvalence et de la facilité. La 1.090 est également proposée en version « R », clairement configurée tout-terrain, ainsi qu’en version de 70 kW (A3) et 35 kW (A2).

http://www.ktm.com

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
202FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité