John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?
John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Contrairement à ce que laisse penser son nom, la marque John Doe est Allemande. Depuis 1969, cette marque crée et développe des vêtements, chaussures, lunettes, gants pour motards exigeants. Leur devise est la qualité et l’innovation technologique alliée au Style. Leur marque de fabrique est le Streetwear. Il n’y a qu’à surfer sur le très fourni site web de la marque pour constater que tout ce qu’il faut pour rider en sécurité et avec style s’y trouve présent.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Vêtements non seulement résistants à l’abrasion mais aussi étanches et confortables, le look fait partie intégrale du processus de création d’un produit. Les pantalons, vestes, hoodies et autres gants et chaussures font montre d’une qualité de fabrication typiquement Germanique. John doe, synonyme utilisé pour désigner un inconnu fait référence au look discret de certains de leurs produits. Fibre XTM®, Kevlar®, Coolmax®, rien n’est de trop quand il s’agit de mettre sur le marché un nouveau produit. Les prix peuvent paraître élevés mais se comprennent mieux dès la lecture de la fiche technique et surtout après avoir roulé avec du John Doe sur la peau.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Veste Motoshirt Denim Dark blue used.

 La veste chemise Motoshirt se décline en plusieurs versions, de la plus sobre à la moins discrète. Tout un chacun y trouvera son goût. La version reçue pour notre essai est la Denim Dark Blue Used.  En ouvrant la superbe boîte dans laquelle se trouve livrée la Chemise, on ne s’attend pas à prendre un main une chemise avec un poids pareil. Les différentes technologies offertes par John Doe et réunies ici dans cette Motoshirt ont un impact sur le poids. Cela n’a jamais gêné le port, au contraire le poids se montre rassurant et vous enrobe dans un sentiment de sécurité et en même temps de confort.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Détaillons cette technologie :

La fibre XTM® est une fibre à base de fibres Dupont™ Kevlar®/ Coolmax® et Lycra®. Concrètement, cette nouveauté mondiale brevetée offre résistance à la déchirure, élasticité maximale pour un confort absolu, étanchéité à la pluie (limitée quand même), traitement antitaches fonctionnel et efficace.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

 Vous allez pouvoir maltraiter cette chemise et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Elle a été portée en pleine canicule, sous la pluie, pendant nos navettes quotidiennes. Elle a servi pour un road trip de plusieurs jours, sur tous types de motos essayées cette saison. Elle est agréable à porter même sur un simple t-shirt par la délicatesse de sa doublure Kevlar®

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Elle se ferme par une tirette de la célèbre marque YKK, gage de solidité et d’efficacité. Le rabat avec les pressions qui vient se fermer par-dessus garantit encore plus votre sécurité, leitmotiv principal dans le développement des produits John Doe en plus du look.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

En option, un kit de protecteurs pour dos, épaules et coudes vient rajouter sa touche à l’ensemble. Homologué CE niveau 1 ou 2, ces protecteurs souples se montrent bienveillant et ne procurent aucune gêne lors de longues journées de moto. Lors de balades en mode pédestre après une belle randonnée moto, cette chemise s’est montrée des plus plaisantes, le look assez universel ne faisant pas de vous un motard à pied reconnaissable au milieu de la foule. C’est sympathique et surtout utile lors de journées de bureau où le look trop typé motard est un point négatif.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Détails purement techniques :

L’extérieur est en 100% Twill de coton. L’intérieur en fibres XTM décrites ci-dessus.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

La présence de poches poitrine extérieures à fermeture permet l’emport de petits objets. Les 2 poches intérieures sont dédiées pour l’une à l’emport de votre smartphone (mon écran de 6.3 pouces y trouve place) et pour l’autre au transport de votre portefeuille ou autres documents de bord. Au vu de l’étanchéité assez performante de cette chemise, nos documents de bord y ont élu domicile lors de nos déplacements. Ces poches se ferment par un Velcro et/ou une tirette.

La coupe de cette chemise est droite, non cintrée. Elle est équipée du Confort Riding Fit qui garantit le confort au porteur par une taille adaptée à la pratique de la moto. Cette chemise n’est pas juste belle sur un cintre, elle l’est aussi sur vous.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Les poignets se ferment par des boutons pressions sur deux positions. Ces pressions se ferment d’une manière franche et et n’appellent aucune critique.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Comme tout équipement John Doe, cette chemise porte la double homologation CE et TÜV Rheinland, organisme des plus sérieux lorsqu’il s’agit de contrôles de sécurité.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Disponible en 5 versions, du XS au 5XL pour le prix de 249€. Cher ? Oui et non. Au vu de la technologie embarquée, de la qualité de fabrication, du look et du confort offert, la John Doe Motoshirt n’est pas chère du tout. Vous l’apprécierez de Mars à Octobre, ce qui en fait la compagne idéale pour la pratique de la moto loisirs tout autant que celle de la navette quotidienne.


Pantalon Original  black used-XTM

Un jeans moto est de plus en plus souvent sur la liste d‘achat des motards utilisant leur moto au quotidien ou de ceux qui privilégient le look au-dessus de tout.

Dans ces jeans moto, on trouve de tous les looks. Slim, Baggy, Coupe droite, cargo. Les matières varient aussi souvent : coton, denim, polyester.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

John Doe utilise ici pour ce jeans Original sa fibre XTM pour l’intérieur et le Denim Stretch 10.5oz pour l’extérieur.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le résultat est un jeans à la coupe droite, légèrement ample. Très souple, flexible, il ne se sent pas sur la moto, c’est un agréable compagnon de tous les jours. Son côté étanche en fait même un pantalon de road trip inattendu.

La sécurité est assurée par les fibres XTM dont vous lirez les capacités au paragraphe supérieur.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Les coques pour genoux se positionnent sur différentes hauteurs et les poche des hanches sont discrètes lors du port de ce jeans.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Leur efficacité n’est pas à démontrer au vu des labels de sécurité des organismes reconnus dont elles sont pourvues. Elles sont toutefois, elles aussi, disponibles en option. C’est un peu pingre quand on voit le prix de vente de ce jeans mais d’autres marques le font aussi. John Doe aurait pu marquer un bon point en équipant ses vêtements des protections en série pour se démarquer. Dommage !

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?
John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Sur la moto, ce jeans se place bien. Il est souple, large et ne se montre pas restrictif au niveau des mouvements. On aimera ou pas cette coupe droite mais après l’avoir porté souvent pendant 4 mois, elle est très agréable et nous ne regrettons pas ce choix. Le coloris choisi est le Black Used et selon la lumière, le jeans varie du gris foncé au noir.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le lavage en machine se fait comme pour tout autre jeans, seul le séchage s’est fait à l’air libre et non en machine. Après plus de 20 passages en machines, le jeans Original a gardé sa souplesse et sa tenue, preuve d’une grande qualité de matériaux.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

A noter, les doubles passants de ceinture. Un petit passant se cache derrière le grand, permettant à chaque type de ceinture de faire son job sans déformer le pantalon, astucieux et preuve d’un développement sérieux issu d’une réflexion intense sur l’usage d’un vêtement moto. Seul remarque, lors de la canicule rencontrée cet été, nous avons transpirés dans ce jeans, un peu plus que dans un autre. Cela est certainement venu de la membrane étanche qui équipe ce modèle. Ce n’est pas un défaut majeur pour une journée de moto mais pour une journée au bureau, cela peut être gênant en fin de journée.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Pour finir avec jeans Original, il a remplacé au rang de favori mon jeans Esquad® qui avait mes faveurs depuis quelques années. Preuve en est qu’un modèle bleu est venu compléter ce black Used. Le prix de 240€ est dans la moyenne des jeans moto haut de gamme et ce modèle Original peut y figurer, il est même sur le podium tant sa qualité et l’innovation intégrée sont de très haut niveau. Disponible de la taille 28 jusque 50 et en longueur 32/34/36. De quoi combler 99% des motards niveau morphologies. Le succès des chiffres de vente de ces jeans confirme encore la réussite du concept développé par John Doe.  Votre serviteur a particulièrement apprécié la discrétion de ce jeans qui permet le port quasi journalier, nous permettant d’assumer nos déplacements professionnels protégés et d’avoir l’apparence d’un sérieux cadre dynamique en descendant de la moto.

Chaussures Iron V 2.0

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Beaucoup de motards ne trouvent pas chaussure à leurs pieds. Certaines chaussures sont trop typées moto et ne permettent quasiment pas un port en dehors de l’usage du 2 roues. D’autres sont plus typées basket et se révèlent trop souples d’où émerge un sentiment de manque de sécurité. Certaines marques ont développé des modèles de bottines style randonnée en cuir pour combler ce vide. John Doe nous livre ici son interprétation de l’idée d’une bottine en cuir à tige haute à l’aise sur comme en dehors de la moto. Iron de leur petit nom, elles nous ont accompagnés quelques mois pour tous les usages. Il faut avouer que nous n’avons pas été très tendre avec ces bottines et que nous devons leur rendre hommage. Après leur avoir fait subir des outrages pour lesquelles elles ne furent pas conçues, elles démontrent une résistance incroyable. C’est à se demander si elles n’aiment pas être maltraitées, ces Iron.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Fabriquées à la main au Portugal en cuir de bœuf d’une épaisseur de 1.1mm, elles se trouvent associées à la Fibre XTM® elles aussi. Je vous renvoie dans les paragraphes supérieurs pour le développement technique et les propriétés de cette fibre. Cette fibre apporte une protection supplémentaire au cuir contre l’abrasion en cas de chute.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

John Doe les dote aussi de son système Threepoint© qui est un renforcement supplémentaire au niveau de la cheville, du talon et de l’avant du pied.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le fibre XTM® renforce la fonction Waterstop dont est dotée la Iron. Constations effectuées, celles-ci sont étanches. L’eau ayant pénétrée nos bottines venait du pantalon moto trop court et de la proximité de nos pieds avec la roue avant et ses projections. N’importe quelle bottine de cette hauteur aurait elle aussi déclaré forfait dans ce cas. La languette est conçue comme sur une chaussure de randonnée et protège l’intérieur de la chaussure des pénétrations d’eau en usage normal.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Petit aparté pour la taille de vos jeans moto. L’auteur de ce test porte des jeans en longueur 32 normalement. Sur les bons conseils de Steve des établissements VanZeebroek Motors, nous avons choisi une longueur 34, ce qui permet au jeans de couvrir la bottine même en étant assis sur la moto. Astuce bienvenue !

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

La semelle est collée et cousue, offrant ainsi le maximum de sécurité possible. Elle est traitée résistante à l’huile et autres hydrocarbures. Elle permet de belles balades piétonnes après celles en moto.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le dessus de ces bottines Iron est pourvu de protections de sélecteur sur les deux chaussures. Le look en sort grandit et l’équilibre visuel entre les pieds est homogène.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le logo John Doe est gravé sur les protections de chevilles donne un rendu classieux assorti à l’emblème en métal dont ces Iron sont pourvues.

Etanches et respirantes, elles n’auront montré leurs limites que lors de la canicule où leur port pendant de longues heures a apporté son lot de sudation. Mais bon, au-dessus de 35°, quelle chaussure en cuir étanche aurait fait mieux ?

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Aux pieds, elles emblent raides comme un juge Russe les premiers jours, une période rodage s’avère nécessaire. Après quoi, elles se livrent à vous sans retenue, devenant des compagnes de vie sur ou en dehors de la moto des plus agréables. Seul l’enfilage impose de par la languette, de desserrer assez fort les lacets. Ceux-ci sont de belle facture et ne montrent pas de trace d’usure au bout de ces quelques mois d’usage intensif.

Les Iron ne sont pas contraignantes sur la moto, ne se montrent nullement restrictives lors de la manipulation du sélecteur de vitesse. L’impression de solidité qu’elles dégagent les classent plus dans la catégorie bottines de bucheron que de motards. Elles font preuve de classicisme, d’élégance mais laissent deviner un côté baroudeur sécurisant. Oserais-je les comparer avec une Land rover® ? en quelque sorte, conçues pour un usage, elles répondent à quasiment toutes vos demandes et avec un succès certain et inattendu.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Nous les déclarons donc aptes pour le service, les recommandant aux motards cherchant une bottiner en cuir étanche qui offre la possibilité de vivre avec au pieds tout en offrant une certaine discrétion et ce pour de longues années. Ces Iron se monnayent au raisonnable prix de 189€ et couvrent les pointures allant du 39 au 46 en noir ou en marron.

Gants Grinder XTM® Black

Les gants John Doe modèle Grinder sont conçus pour l’amateur de +custom et /ou de Café Racer et autres Scramblers à la mode ces temps-ci.

Ces motards recherchent du matériel alliant la beauté physique, l’esprit vintage et la protection. Pas évident de concilier ces qualités et de les réunir dans un même gant.

John Doe prend le pari et a pris le temps de développer le modèle Grinder, ici essayé en Black.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Petit coup de nerf de notre part concernant le packaging de ces Grinder. Toute la gamme a droit de superbes boîtes d’emballage et ces malheureux Gants sont livrés dans un vulgaire sachet en plastique bas de gamme. Pas cool, ça John.

Le style est classique. Pas de coques Racing extérieures, pas de couleurs criardes ni de coutures visuellement agressives. Tout se déroule dans la discrétion et l’efficacité.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Cuir de vachette de 1.1mm et associés à la membrane XTM®. La couche intérieure est en 100% Coolmax®. Cette association permet à ce gant en cuir d’être respirant et étanche. Testé et validé lors de nos trips et autres trajets quotidiens.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Leur look rappelle les vieux gants de Cowboys que les anciens enfilaient pour rouler en chopper dans les années passées. John Doe s’en est inspiré mais les a dotés de toute sa technologie au niveau des protections.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Pas de coques rigides mais la totalité du gant enveloppé dans leur membrane, ce qui permet une souplesse du gant et augmente le confort au fil du temps.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

En effet, les premiers jours, point d’enthousiasme en les portant. Rigidité du cuir, impression horrible pour les doigts d’être enfermés dans un carcan. Passant outre de ces constations et faisant preuve de persévérance, le confort s’est montré petit à petit pour transformer ces gants en véritables pantoufles.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Le cuir se patine lentement mais surement et ces gants deviennent plus agréables jour après jour, compagnon de vos trajets, témoins de vos aventures. Les gants Grinder se règlent via une unique patte au poignet dotée d’une pression sur son rabat.

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

La fraîcheur des petits matins de Septembre n’entache en rien notre complicité, les Grinder se montrent compatibles avec l’automne, résistant même aux pluies lors de courts trajets. Ces Grinder se méritent, il faut les roder. Passé ce cap dont seuls se souviennent les plus anciens d’entre nous habitués aux matière nobles et vivantes, ces Gants Grinder sont un bon gant pour les amateurs de beaux objets, épicuriens du look sensibles à la sécurité et adeptes de technologies. Derrière leur look de vieux gant, se cache en réalité un concentré de technologie moderne, livré à vos soins pour la somme de 62.95€ en 3 couleurs et du XS au 3XL.

Que demander de plus ? Un bel emballage !

John Doe, who’s the Fu… is John Doe?

Lolobadboy

www.ridejohndoe.com

Lolobadboy
motard depuis toujours, passionné par la route en mode tourisme longue durée, point de journée moto sous les 400 kilomètres et même en hiver...

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
203FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité