Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

On se répète mais chaque essai d’un équipement de la marque Varial est une surprise et une découverte. Non seulement, ils ont le chic pour des décorations originales mais la conception même des produits se veut différente et décalée de ce qu’on trouve habituellement.

Cette collection Varial ne fait pas exception à la règle avec des vêtements mêlant le nylon enduit et le cuir.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Prenez le blouson par exemple ! L’extérieur des manches est en cuir alors que le reste est en textile mais ce n’est pas tout, comme vous pouvez le voir, une capuche non amovible complète le look plutôt sobre. En effet, le noir et encore le noir couvre cette collection Icon et il faut dire que ça lui va plutôt bien. OK, ce n’est pas très voyant, je vous l’accorde mais serions-nous plus visible en fluo ? Pas certain !

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Un gros zip central étanche, deux poches zippées sur le côté, deux aérations sur la poitrine et un logo noir brodé, c’est tout ce que vous trouverez sur l’avant du blouson alors qu’à l’arrière, on trouve forcément la capuche, une bande réfléchissante juste au-dessus du zip d’aération. Pas de doublure thermique non plus pour le blouson.

Le Varial fait l’impasse sur tout réglage ! Le bas se referme sur vous avec sa large bande élastique comme le ferait un Bomber, idem aux poignets. Pas de fermeture au col non plus, juste le zip à fermer et rien d’autre. Au début je ne vous cache pas que ça surprend mais on s’y fait rapidement.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres
avec le casque Icon Airflite

Pas de doublure thermique, ni de protection pluie, il résistera bien à une petite bruine mais il ne vous garantit pas de rester au sec si vous roulez longtemps sous la pluie. De plus, comme on ne sait pas le fermer plus, en cas d’averse, on peut avoir de l’eau qui s’infiltre dans votre cou.

Parlons en directement aussi de cette capuche ! Avant l’essai, je me disais que j’allais direct la virer mais vu qu’on ne sait pas, j’ai bien du rouler avec. Étonnamment, elle ne flotte pas dans votre dos en roulant et elle ne fait pas office de parachute non plus alors que rien n’est prévu pour l’attacher. Je vous recommande par contre de glisser les bouts du lacets de celle-ci dans les encoches prévues sinon ils viennent taper sur le casque, pas trop sympa et assez perturbant qu’on s’y attende ou pas.

A l’arrêt par contre, ça lui donne un look encore plus sympa. A vous de jouer les bad boys avec votre capuche sur la tête et accessoirement, ça protège du vent et de la pluie… quoique c’est plutôt ça, sa vocation première avant de vous donner un style.

Plus sérieusement, on peut apprécier qu’Icon ne prend pas la protection à la légère avec un ensemble complet coudes, épaules et dos en D3O. Des éléments souples qui ajoutent au confort d’utilisation, on ne les sent presque par et ils restent discrets une fois descendu de la moto.

 

Dans la poche portefeuille à l’intérieur, on retrouve la médaille Saint-Christophe comme dans la Squalborn, une attention que j’aime bien personnellement.  Chacun ses croyances bien entendu.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

A porter, ce blouson Icon Varial surprend, on a presque l’impression de rouler avec un blouson style Bomber mais pas forcément prévu pour la moto. Confortable, il coupe bien le vent sans être trop chaud non plus. Quand le thermomètre va baisser par contre, il risque de se montrer un peu frais mais de toute façon, il n’est pas prévu pour l’hiver.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Les parties en cuir mettent en confiance, plus que sur un simple textile en tout cas. La capuche par contre, je reste dubitatif. J’aurais bien aimé l’enlever personnellement ou du moins l’attacher bien qu’elle ne gêne pas, seuls les lacets sont un peu pénibles quand ils sortent de l’encoche prévue et viennent taper sur le casque. En plus, pour avoir essuyé quelques pluies, j’ai remarqué que la nuque laissait du coup passer un peu d’eau et ce n’est très agréable.
Autre petit point ennuyant, l’absence de serrage aux poignets risque de parfois poser problèmes avec certains gants selon que vous souhaitez les mettre sous ou au-dessus de la veste. Pour empêcher que les manches remontent, une lanière à passer autour du pouce est prévue.

Pour le reste, c’est vraiment très agréable à porter, comme je le disais, comme un simple blouson !

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Environ 275 € seront nécessaires pour que vous puissiez la porter. Difficile de se prononcer quant au tarif, il me semble justifié mais il ne faut pas oublier que ce n’est pas un blouson qu’on pourra porter toute l’année, contrairement à la Squalborn.

 

 

Pour compléter le look, vous pouvez opter pour le pantalon du même nom que le blouson, le Icon Varial. Il reprend bien entendu le même look et la même conception avec une base en cordura denim avec des emplacements cuir aux genoux.  Tout aussi sobre que le haut, il ne joue que sur la couleur noire avec forcément une différence entre les matières.  Il reprend un style de pantalon classique avec deux poches cargo sur les côtés et des passants pour une ceinture. On a aussi droit à deux poches zippées sur le haut du pantalon.

Un style bien décalé une fois de plus mais sans extravagance.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Une fois enfilé, c’est un peu la même surprise que pour le blouson, on le trouve directement agréable même si les gros élastiques en bas des jambes ne sont pas des plus pratiques en fonction des bottes portées. Un choix original plus guidé par le look que par le côté efficacité même si jusque là, je n’ai pas encore eu les mollets à l’air libre en roulant. Au-dessus de bottes hautes sportives, ça risque d’être bien plus compliqué… Mis à part ce détail, le Varial se porte quasiment comme un jeans et même en marchant, il reste confortable.

Il faut dire qu’ici aussi on retrouve des protections D3O souples qui se font facilement oubliés.

Les poches sont bien pratiques et cette fois fermées par des zips, histoire de ne pas en perdre le contenu en roulant. Mieux encore, comme il est prévu pour rouler en été ou à mi-saison, Icon a prévu deux entrées d’air par des zips placés justement là où sont les poches cargos, ils passent presque inaperçus visuellement mais une fois ouverts, on sent bien l’air entrer. Il faut toutefois moduler notre avis parce qu’en fonction de la moto et de la position des jambes, les résultats seront bien entendu différents.

On peut le relier au blouson mais ce n’est pas forcément nécessaire.

Icon Varial pour ne rien faire comme les autres

Tout comme le blouson, le pantalon ne prétend pas être étanche mais pourra vous préserver d’une petite pluie. Testé et approuvé par nous ! Mais n’exagérez pas non plus, avec une grosse averse ou une journée entière, vous serez trempés.

Le prix de 165 € demandé pour le pantalon me semble tout à fait raisonnable.

Autre avantage de cet ensemble, il peut facilement être porté sur des motos très différentes, du custom au roadster, il ne jurera sur aucune de ces motos. On ne sait jamais, si vous en possédez plusieurs ou si vous changer de style de moto, c’est toujours bon à savoir.

La collection Icon Varial

En vente chez les revendeurs de Parts Europe

Sylvain R
Sylvain roule depuis qu'il en a l'âge, deux ou trois roues (voir même 4) et un moteur et il est parti pour un essai. Sportive, roadster, custom, trail ou autre, rien ne l'arrête. Sa maxime préférée : "Brûle la gomme, pas ton âme". Si vous le croisez, n'hésitez pas à le saluer, il ne mord pas... enfin normalement

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,416FansLike
200FollowersFollow
2,230SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité