HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Plus route que trail
Plus route que trailLa Honda XL 1000 V Varadéro apparut en 1998. Elle se voulait alors la digne héritière des Africa Twin.Toutefois, les responsables de la marque ont décidé de  » réorienter  » la vocation initiale de cette machine.Actuellement, nous avons davantage affaire à une routière qu’à un véritable trail. Essayez de vous embarquer dans un parcours tout chemin avec la belle Varadero et vous comprendrez assez rapidement qu’elle n’est pas conçue pour cela.En effet, les évolutions tant esthétiques que mécaniques la placent à la limite des GT. Bien entendu, cette dérive renferme des conséquences positives et notamment une fiabilité hors du commun, un confort haut de gamme et un plaisir de conduite encore accru avec l’adaptation de l’injection (dès 2006).Il faut bien avouer que le numéro un mondial a, en quelque sorte, été obligé de suivre la concurrence. Pensons aux BMW R 1200 GS, Ducati 1200 Multistrada et autres Yamaha Super Ténéré.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

La Varadéro fait partie des gros gabarits. Haute, large et longue, elle en impose directement. Il faut avouer que les carénages ne sont pas étrangers à la cause. Bien dessinés, volumineux sans être encombrants, ils contribuent à laisser une impression de qualité, de finition soignée et d’aboutissement.Le moteur vient encore renforcer ce sentiment. Ses coloris marron aux reflets titane inspirent la solidité et la qualité. Finalement, les optiques de phares apportent la touche finale (si besoin en était) et participent à un look moderne et totalement en phase avec le développement des machines plus sportives issues de la marque.Après s’être forgé une impression générale, c’est de manière toute naturelle que le regard tombe sur la selle. Large, épaisse, d’excellente facture, elle donne envie de s’y installer dès que nous la touchons. Un seul mot nous vient en tête. Qualité. De plus, le revêtement est tout spécialement créé pour limiter au maximum les petites glissades. Bon, installons-nous. Nom d’une pipe. Un véritable fauteuil. Côté passager, c’est pareil, nous sommes assis dans un canapé digne d’une grande marque italienne que je ne citerai pas. Vous savez, avec la super nana !! La selle avait déjà été redessinée mais là, c’est le top du confort.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Passons aux commodos. Eh bien, c’est du Honda et je serais tenté de dire :  » Donc aucune remarque à formuler « . Tous les éléments tombent naturellement sous les doigts.La bulle a été retravaillée mais nous y reviendrons. Le sabot moteur de teinte aluminium concourt à rappeler les origines de la machine. Quand même !! Officiellement, elle reste un trail. Un trail peut-être mais où rien n’a été cédé au confort. Nous trouvons même un compartiment (vide-poche) situé sur la droite de la tête de fourche. Cerise sur le gâteau. Il ferme à clé.Finalement, c’est une foule de détails qui viennent frapper nos rétines. Un logo en relief (aspect métallique), des clignoteurs intégrés dans le carénage, des rétroviseurs qui permettent réellement de voir derrière nous, l’habillage des pots d’échappement, la coque arrière, les poignées de maintien passager, le système de freinage Dual CBS et ABS, et encore la possibilité de placer un top case. Mais là, il serait tout de même temps que Honda pense à renouveler ce vieil élément vu sur toutes ses machines depuis plus de dix ans…HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Les plus attentifs remarqueront le système de refroidissement basé sur un double radiateur latéral. Cela fait penser à la VTR 1000 et c’est tout à fait exact. Il s’agit bien de ce 4 soupapes par cylindre équipant la VTR mais un peu revu pour l’adapter aux exigences d’un gros trail.La belle est aussi équipée d’un réservoir métallique qui permettra d’emmener une sacoche aimantée. Une plus-value incontestable pour un  » trail routier  » comme elle.L’amortisseur arrière est facilement réglable. Il est accessible sous la selle, coté gauche.Le cadre est de type treillis et est réalisé en tubes d’acier de section rectangulaire.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

 

Le plomb ou la plume ?
Le plomb ou la plume ?Nous voilà confrontés au seul problème réellement handicapant pour la Varadéro : sa hauteur de selle. Perchée à 838 mm, ce n’est pas que du bonheur pour les petits gabarits. Tenant compte de la hauteur mais aussi de la largeur de la selle, il est difficile pour les moins de 180 Cm de poser les pieds à plat au sol. Conséquence, vu le poids de l’engin (276 Kg), difficile de la manoeuvrer.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Même avec quelques années d’expérience, les choses restent sensibles. En tout cas, cette hauteur a un avantage : une vision périphérique dans la circulation qui se révèle bien agréable pour un usage au quotidien.Le tableau de bord est resté classique. Nous pourrions regretter de ne pas voir la Varadero équipée d’un tableau de bord un peu plus moderne mais nous sommes bien dans le créneau  » trail  » et non  » hypersport  » Il faut quand même reconna&icirc.tre que cet accessoire est bien lisible et tout à fait fonctionnel.HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010La partie informative se trouve positionnée juste au-dessus des compteurs classiques (vitesse et compte-tours)Nous y trouvons la consommation instantanée, un décompte kilométrique de distance restant à parcourir lors du passage en réserve, deux trips journaliers, un odomètre, un thermomètre moteur. Nous remarquons également la présence de l’anti-démarrage  » HISS « .Petit bémol peut-être, mais là c’est du perfectionnisme, l’absence de jauge à essence. C’e&ucirc.t été un plus.Les rétroviseurs offrent un large champ de vision et permettent réellement de voir à l’arrière même si la taille des vêtements dépasse le 54.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Au niveau de la protection, la bulle remplit son office et permet aux plus petits gabarits de ne pas ressentir le moindre souffle de vent et ce, même à haute vitesse. Ben oui, il n’y a pas que des désavantages à être petit.Les protèges-mains sont bien dessinés et efficaces. Ils cadrent bien avec l’ensemble de la machine.Les commodos sont standards. C’est du Honda. L’ensemble tombe parfaitement sous la main sans aucun problème.Lorsque nous mettons le contact, les compteurs s’emballent et l’injection émet ce désormais classique bruissement légèrement strident. Un coup de démarreur et le twin se fait immédiatement entendre. La sonorité rappelle celle du VTR en plus feutré.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

 

Confort, souplesse version XL
Confort, souplesse version XLUn petit coup de gaz et c’est parti. Trois tours de roue et la magie est au rendez-vous. Ce gros bac si lourd et si malaisé à déplacer à l’arrêt se change instantanément en une moto d’une légèreté et d’une maniabilité extraordinaires.Premier virage où nous nous demandons si elle va bien vouloir se remettre droite. Eh bien voici le deuxième miracle de la journée : ça vire comme un vélo (avec le moteur en plus) et ca tient le parquet comme pas permis.Nous voilà dans le trafic. Un bon point supplémentaire !! La vision s’étend au-dessus des voitures et les automobilistes nous voient (un autre miracle).HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Ce à quoi nous nous attendions est bien présent. Un moteur d’une grande souplesse et d’une facilité d’utilisation extraordinaire.Exemple concret : en usage duo, en 4 ème et à 2000 Trs/min, nous évoluons à 50 Km/Hr environ.La bo&icirc.te de vitesses est bien étagée. Elle s’avère souple et précise à l’usage. Encore une fois, pas de réelle surprise ni d’émerveillement béat si nous considérons qu’il s’agit d’une Honda. L’embrayage se révèle facile à l’usage, souple et régulier.En usage urbain, la suspension avant s’avère efficace. Plongeant peu, elle donne une impression de sécurité accrue. La fourche est conventionnelle avec une section de 43 mm. Elle ne propose malheureusement aucun réglage. Dommage !

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Les qualités du carénage et de la bulle se complètent de manière efficace et permettent de soutenir des vitesses relativement élevées sans aucun problème. Sur autoroute, nous ressentons tout particulièrement cette impression de confort. Sous la pluie battante, seuls les avant-bras, une partie des épaules et les tibias sont mouillés. La protection générale est bonne.AVIS IMPORTANT : Ne cherchez pas la télécommande du téléviseur, vous n’êtes pas de votre salon.N’oublions quand même pas que la machine flirte aisément avec les 200 – 205 Km/h. Et ce, passager compris. Pour information, en 6 ème à 5500 trs/min, nous nous trouvons à 160 Km/h environ.Dès que nous quittons les autoroutes, la Varadéro laisse une impression totalement différente. Le gros twin tracte sans faillir. La sonorité du moteur est séduisante et contribue à renforcer cette sensation de qualité et de sécurité. Néanmoins, dès que nous titillons un tant soit peu les 6 ou 7000 trs, le caractère rageur se dévoile. Ca ne ronronne plus, ça gronde.

Le V-Twin délivre toute sa puissance entre 4000 à 8.500 tours. Aucun  » trou  » à l’accélération. Le moteur est coupleux et c’est le moins que l’on puisse dire.Sur des portions de routes agrémentées de virages, nous pouvons opter pour deux types de conduite. Pour peu que nous restions en 4 ou 5ème, ça enroule, c’est feutré et d’un confort incomparable. Par contre si nous utilisons les 3 premières, la musique est différente. Nous avons affaire à une machine qui s’inscrit presque comme une sportive dans les virages et qui en atteint presque le comportement. Il ya de la puissance sous le manteau et elle le fait clairement sentir.Précaution oratoire toutefois. Il ne s’agit pas d’une sportive pas plus d’ailleurs que d’un véritable enduro. Nous verrons que les partie cycle et suspensions avouent leurs limites en usage sportif. En utilisation tout-terrain, c’est principalement son poids qui crée son handicap.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Si nous faisons les comptes, cela représente 280 Kg pour la moto plus deux fois 80 Kg en moyenne pour le pilote et le passager. Inutile de vous faire un dessin !!

Pas trop pousser quand même…
Pas trop pousser quand mêmeTant que les suspensions ne sont pas réellement sollicitées, la Varadéro vire, se place sur l’angle et colle vraiment à la route. Cela présuppose que les vitesses demeurent raisonnables.Dès que nous augmentons le rythme, les louvoiements apparaissent. Vraisemblablement dus à un manque de rigueur au niveau de la fourche et à l’impossibilité d’y apporter un réglage, ce comportement a l’avantage de nous rappeler à l’ordre.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

Si nous insistons, c’est le pneu arrière qui part en glisse et la trajectoire qui s’élargit. Mais bon, c’est pas toujours désagréable (un peu moins avec 400 Kg). Pour la prochaine évolution, il serait sans doute judicieux que monsieur Honda pense à équiper sa Varadéro d’une fourche réglable et d’une qualité légèrement supérieure.La Varadero est équipée des systèmes ABS et Dual CBS. Que pouvons-nous en dire sinon que le système s’avère réellement très efficace. Le freinage est tout à fait correct si l’on considère le poids total, bien réparti et sécurisant.Dual CBS oblige, que nous utilisions le levier avant ou arrière, la moto s’écrase, réduisant ainsi de manière significative l’effet plongeant de la fourche.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

En ce qui concerne l’ABS, difficile de le prendre en défaut. Nous pouvons y aller gaiement avec l’un ou l’autre levier, la conclusion demeure identique : glissade interdite. Evidemment, le travail du système se fait sentir mais sans plus.En usage un peu plus sportif, le freinage se montre à la hauteur. Il s’inscrit tout naturellement au niveau des performances de la fourche et du châssis.Une évolution pourrait avec bonheur et opportunité apporter des améliorations à ces points.Au niveau confort, rien à mentionner si ce ne sont des points positifs. Conducteur et passager se retrouvent dans un véritable fauteuil.Le passager pourra tout spécialement profiter de ce confort. En effet, pour peu que la machine soit équipée d’un top-case, il pourra y prendre appui lors des accélérations. Que du bonheur.Le passager dispose également de larges poignées de maintien. Solides, idéalement aménagées et ergonomiques. Les jambes sont idéalement positionnées offrant un angle supérieur à 90&deg. pour les gabarits moyens et, cerise sur le gâteau, notre passager bénéficie également de la protection de la bulle.

HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

En ce qui concerne la consommation, tablons sur un petit 6 litres aux 100 Km en usage duo et à un rythme moyen.Vu la capacité du réservoir (25 litres dont 4 de réserve), ceci représente une autonomie assez remarquable puisque nous frisons les 400 Km. Gardons malgré tout à l’esprit que la Varadéro demeure la moins chère de sa catégorie. Les concurrentes directes s’affichent en général entre 14.000 et 18.000 &euro. suivant les options choisies.Soyons malgré tout attentif au fait que le manufacturier a annoncé la sortie d’une version 1200 cc basée sur la motorisation de la VFR. Ne disposant encore d’aucun cliché officiel, mieux vaut rester prudent. Budget/Plaisir : 8,5/10Au quotidien : 8,5/10Sport : 7/10Duo :9,5/10Débutant :8/10

Fiche technique
5 : Fiche technique HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010Moteur Type de moteur Bicylindre en V à 90&deg., 4 temps, double ACT et 8 soupapes, refroidi par eauAlésage x course 98 x 66 mmCylindrée 996 cm3Compression 9,8:1Carburation Injection électronique PGM-​FIPuissance maximale 69 KW à 7500 trsCouple maximal 98 Nm / 6.000 tr/m (95/1/EC)Allumage Digital avec avance électroniqueDémarrage Electrique TransmissionBo&icirc.te de vitesses 6 rapportsTransmission finale Cha&icirc.ne à joints toriques DimensionsLongueur 2.300 mmLargeur 930 mmHauteur 1.465 mmEmpattement 1.560 mmHauteur de selle 838 mmGarde au sol 181 mmCapacité du réservoir d’essence 25 litres (y compris témoin de réserve à 4 litres)SuspensionsAngle de chasse 27&deg.30’Tra&icirc.née 110 mmRoues, avant En aluminium coulé à 3 branchesRoues, arrière En aluminium coulé à 3 branchesPneu, avant 110/80 R 19M/C 59HPneu, arrière 150/70 R 17M/C 69HSuspension avant Fourche télescopique de 43 mm, débattement 155 mmSuspension arrière Monoamortisseur Pro-​Link réglable en précharge (40pos.) (et détente), débattement 145 mm FreinsFreins, avant Double disque hydraulique de 296 x 4,5 mm avec étriers 3 pistons, ABS et plaquettes frittéesFreins, arrière Simple disque hydraulique de 256 x 5 mm avec étriers 3 pistons, ABS et plaquettes frittées Poids tous pleins faits 276,7 kg Prix : 12.390 &euro.HONDA VARADERO XL 1000 V – 2010

ImportateurHonda Belgium SASphere Business ParkDoornveld 180-1841731 Zellik
« 

Didier
50 ans - Policier dans la Province de Namur - passionné de deux roues - co-créateur de la journée sécurisation moto - un faible pour les sportives et les super motards
Article précédentKTM 990 SMR – 2010
Article suivantShark Evoline Série 2 – 2010

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité