HONDA CBF 1000 FA – 2010

Relooking sportif
Avec la nouvelle CBF 1000, Honda veut donner un look plus moderne et un caractère plus sportif à un modèle auquel beaucoup reprochaient son manque d’originalité et le peu de sensations qu’il procurait. Le constructeur japonais a-t-il réussi l’upgrade d’un de ses modèles de référence tout en conservant les qualités qui ont fait le succès de ce roadster polyvalent ? HONDA CBF 1000 FA – 2010
Extérieurement parlant, le millésime 2010 n’a plus grand-chose en commun avec l’ancien. La silhouette s’est affinée grâce à un réservoir plus étroit et à un demi-carénage mieux intégré mais qui protège moins les épaules et les mains. Ajoutez à cela les optiques et le feu arrière à diodes empruntés à la CB 600RR, le moteur et les jantes de teinte noire et vous obtenez une moto qui dégage une certaine agressivité. Touches originales : les clignotants intégrés dans les flancs de carénage et les sorties d’échappement qui ondulent de belle manière. Un bémol toutefois : le volumineux 4 en 1 gâche cette impression de légèreté, d’un côté du moins. Les accessoiristes ont donc encore de beaux jours devant eux…Autre innovation : le tableau de bordLes compteurs analogiques tristounets sont remplacés par deux cadrans numériques style VFR. A gauche du compte-tours (toujours analogique mais pas tristounet), le compteur et l’horloge. A droite, un ordinateur de bord avec une jauge à essence précise, le kilométrage total, deux totalisateurs partiels, l’indication de la consommation moyenne et du nombre de litres consommés. Les témoins alignés au sommet du tableau de bord sont bien visibles. La CBF nouvelle a incontestablement plus d’allure que sa devancière sans pour autant rivaliser avec certaines concurrentes au look ravageur et parfois tapageur (avis personnel). Elle est disponible en trois teintes: gris métallisé, noir et blanc. Pas très coloré tout ça ! A quand des tons plus « flashy » ?HONDA CBF 1000 FA – 2010

Confort préservé
Côté confort, pas de révolution par rapport au modèle précédent. Mais était-il possible de l’augmenter de manière significative sur cette moto ? L’assise du conducteur est toujours aussi agréable. D’après Honda, elle a été améliorée grâce à un arrière élargi et à un avant plus étroit permettant de mieux supporter les longs trajets. En réalité, cette innovation ne constitue pas nécessairement un plus pour les grands gabarits qui devront plier davantage les jambes. Notons également un matériau nouveau censé procurer un meilleur confort. Elle est toujours réglable en hauteur sur 3 positions (780, 795 ou 810 mm) moyennant quelques minutes de travail.Autre nouveauté intéressante : la bulle réglable manuellement et facilement en 4 positions avec un débattement total de 12cm. En position haute, la protection est réelle sans être parfaite. Il faut en effet déplorer des sifflements dans le casque à moyenne et haute vitesses. Peut-être une question de casque et/ou de taille du pilote. Quoiqu’il en soit, ces turbulences sont franchement désagréables lors de longs trajets et sur autoroute notamment. Protections auditives recommandées. Espérons que les accessoiristes proposeront rapidement une bulle haute. Notons au passage que le guidon et les butées de poignées sont également réglables.

HONDA CBF 1000 FA – 2010HONDA CBF 1000 FA – 2010
Côté passager, le confort est bon à très bon. L’assise est correcte et les deux poignées facilement accessibles assurent un maintien aisé. L’adjonction d’un top case permettra évidemment d’améliorer la vie à bord pour madame. Grâce à la nouvelle configuration de la selle avant, le passager a une vue bien dégagée.Au niveau suspensions, la fourche et l’amortisseur arrière au débattement de 120 mm sont réglables en précharge et en détente. Un plus par rapport au modèle précédent.Côté pratique, des crochets d’arrimage, un porte casque et un logement sous la selle passager pouvant contenir un antivol en U viennent compléter l’équipement.

Cure d’amaigrissement
Afin de permettre une consommation plus faible, la CBF a perdu 5 kg (245 kg). Les ingénieurs nippons sont allés les chercher au niveau du cadre en aluminium, du 4 en 1 et de quelques accessoires plus légers. Autre conséquence de ce régime minceur : une maniabilité accrue. Elle se ressent d’emblée. Les manoeuvres sont aisées, même pour les petits gabarits.HONDA CBF 1000 FA – 2010
Sécurité et tenue de route à la hauteur comme sur le modèle précédent, l’ABS associé au freinage combiné (C-ABS) procurent une sécurité optimale en toutes circonstances. A l’avant, deux disques de 296 mm à 3 pistons et à l’arrière, un disque de 240 mm à 3 pistons permettent de stopper l’engin dans les meilleures conditions. A en croire les responsables de la marque, le système C-ABS mieux adapté et moins coûteux a été préféré à l’E-ABS plus récent mais plutôt destiné aux sportives.Au rayon tenue de route, cette moto garde le cap en toutes circonstances, même sur les routes dégradées et humides de notre beau pays. La rigidité du châssis associée à une très bonne suspension, les jantes de 17 pouces en aluminium et des pneus adaptés (Bridgestone 160 à l’arrière et 120 à l’avant) lui confèrent une très bonne stabilité.Au niveau des suspensions, des réglages supplémentaires ont été prévus sur l’amortisseur avant. De nouveaux systèmes de précontrainte des ressorts permettent d’améliorer à la fois le confort et l’efficacité.L’arrière fait appel au système HMAS (Honda Multi-Action System) qui, grâce aux 7 positions de réglage, permet d’adapter la suspension à la charge et au style de conduite.Le rayon de braquage relativement court, l’empattement (1.410 mm) et la longueur (2.210 mm) font de cette moto un véhicule idéal pour les déplacements urbains.

HONDA CBF 1000 FA – 2010HONDA CBF 1000 FA – 2010

Souplesse, couple et sobriété
Côté moteur, c’est la mécanique de la CB 1000R assagie à 107 CV et adaptée au niveau couple qui a été choisie. Le taux de compression a été légèrement augmenté (de 11.0:1 à 11.2:1), améliorant à la fois la puissance et l’efficacité. Ce gain de quelques chevaux ne transforme pas la nouvelle CBF en bombe de la route. Néanmoins, la perte de poids et la puissance accrue disponible dès 3.500 tours donnent des sensations plus sportives grâce à des accélérations plus franches. La souplesse du quatre-cylindres alliée à un couple disponible dès les bas régimes en font un plaisir à conduire. Dès les premiers kilomètres, on est frappé par l’onctuosité de l’ensemble embrayage – bo&icirc.te 6 vitesses. Même malmené, il répond toujours sans rechigner. Les rapports légèrement raccourcis permettent une conduite plus dynamique. Selon les circonstances et l’humeur du pilote, les accélérations peuvent être très progressives ou très agressives.Que vous soyez un adepte des sorties sportives en solitaire ou des promenades dominicales avec madame, cette moto vous procurera la puissance dont vous avez besoin au moment voulu. Vous pouvez également envisager les voyages au long cours pour autant que votre itinéraire privilégie les routes secondaires et à condition d’équiper votre monture en conséquence. Honda y a d’ailleurs pensé et propose une série d’accessoires pour améliorer votre confort et celui de votre passagère.Parlant écologie, les adeptes de l’économie et de la lutte contre la pollution y trouveront également leur compte. Le constructeur japonais a fait des efforts aux niveaux consommation et protection de l’environnement. Quelques améliorations mécaniques, la gestion électronique perfectionnée de l’injection, le 4 en 1 catalysé et la perte de poids ont permis d’augmenter de 7% l’efficacité énergétique de cette moto. Même si le gain de consommation n’est pas énorme par rapport au modèle précédent (moins d’1/2 l lors de l’essai), il est néanmoins réel, même en adoptant une conduite pas toujours très économique et avec quelques centaines de km seulement au compteur. Consommation moyenne de l’essai : 5,7 l. Avec un réservoir de 20l (+1l par rapport au modèle précédent), vous pourrez rouler plus de 300 km sans devoir saluer un pompiste.

Impressions d’essai
Impressions après une semaine d’essai et 700 km parcourus par un temps souvent pluvieux et frais.Comme toujours chez Honda, la finition est au rendez-vous. L’impression de qualité et de fiabilité domine. La position de conduite ergonomique, la protection correcte du carénage et la souplesse du moteur procurent un réel plaisir au guidon de cette moto. Pour les grands, il faut néanmoins rappeler un certain inconfort au niveau des jambes et les turbulences désagréables provoquées par la bulle en position haute.Après plus de deux cents kilomètres en duo, les impressions de la passagère sont également positives : siège confortable, maintien aisé et vue bien dégagée.

HONDA CBF 1000 FA – 2010HONDA CBF 1000 FA – 2010

HONDA CBF 1000 FA – 2010
HONDA CBF 1000 FA – 2010

 

Budget/Plaisir : 8/10.
Au quotidien : 8/10.
Sport : 6/10.
Duo : 8/10.
Débutant : 7/10.

Dominique
Enseignant tombé dans le monde de la moto très jeune

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[fbcomments url="http://peadig.com/wordpress-plugins/facebook-comments/" width="375" count="off" num="3" countmsg="wonderful comments!"]

Suivez-nous

15,364FansLike
201FollowersFollow
2,530SubscribersSubscribe
Publicité

Populaire cette semaine

Publicité